Gasteracantha cancriformis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Gasteracantha cancriformis est une espèce d'araignées aranéomorphes de la famille des Araneidae[1] et de la sous-famille des Gasteracanthinae.

Distribution[modifier | modifier le code]

Cette espèce se rencontre en Amérique[1], depuis le Sud des États-Unis depuis la Californie jusqu'à la Caroline du Nord jusqu'à l'Argentine, y compris aux Bermudes, en Jamaïque, à Hispaniola, à Cuba, aux Bahamas, aux Petites Antilles, aux Galápagos et aux îles Hawaï[2],[3]. Elle est présente en Guyane[4] mais pas aux Antilles françaises où la remplace Gasteracantha tetracantha[5],[6], deuxième espèce du Nouveau Monde.

Description[modifier | modifier le code]

Comme les autres Gastéracanthes, cette Araignée différe des Micrathena et Chaetacis par son facies plus nettement "cancroïde", une région céphalique plus élevée, des fémurs IV de longueur "normale", l'absence d'organes stridulatoires et surtout, un abdomen beaucoup plus large que long, garni d'un moins grand nombre d'épines, montrant un tubercule ventral particulier que le mâle utiliserait lors de l'accouplement.

La carapace de la femelle est en général brun-rougeâtre foncé, non bordée, avec un contour presque carré et la région céphalique très saillante. Le sternum est brun-noirâtre. Les pattes sont courtes, épaisses et brun-rougeâtre. Largement étalé, l'abdomen montre un "décrochement" postérieur sur sa face dorsale qui est blanche, avec de gros sigilles (points d' insertion musculaire) brun-rougeâtre et des taches noires. La face ventrale est noire, maculée de blanc, montre son tubercule caractéristique en avant des filières et de gros plis arqués en arrière. Il n'y a que trois paires d'épines, deux latérales et une postérieure, assez courtes mais robustes, rougeâtres.

Gasteracantha cancriformis seen in Hugh Taylor Birch State Park 2.JPG
Spiny-backed orb weaver and web.jpg

Il existe un net dimorphisme sexuel.

Les mâles mesurent de 1,9 à 2,7 mm et les femelles de 5,8 à 8,6 mm[2].

Comportement[modifier | modifier le code]

Sa toile mesure une trentaine de centimètres de diamètre[7].Orbiculaire, elle peut être "décorée" de flocons soyeux et est pourvue d'un moyeu ouvert où la femelle s'installe sans s'y suspendre, contrairement aux Micrathena.

Durant l'accouplement, le mâle agripperait le tubercule ventral de la femelle (Robinson & Robinson,1980) pour se fixer sur l'abdomen.

Liste des sous-espèces[modifier | modifier le code]

Selon World Spider Catalog (version 17.0, 12/03/2016)[8] :

  • Gasteracantha cancriformis cancriformis (Linnaeus, 1758)
  • Gasteracantha cancriformis gertschi Archer, 1941

Liste des synonymes[modifier | modifier le code]

  • Aranea cancriformis Linnaeus, 1758
  • Aranea tetracantha Linnaeus, 1767
  • Aranea conchata Slabber, 1769
  • Aranea hexacantha Fabricius, 1787
  • Epeira lata Walckenaer, 1805
  • Epeira servillei Guérin, 1825
  • Gasteracantha velitaris C. L. Koch, 1837
  • Plectana elipsoides Walckenaer, 1841
  • Plectana quinqueserrata Walckenaer, 1841
  • Plectana sexserrata Walckenaer, 1841
  • Plectana triserrata Walckenaer, 1841
  • Plectana atlantica Walckenaer, 1841
  • Gasteracantha rubiginosa C. L. Koch, 1844
  • Gasteracantha picea C. L. Koch, 1844
  • Gasteracantha mammosa C. L. Koch, 1844
  • Gasteracantha quadridens C. L. Koch, 1844
  • Gasteracantha pallida C. L. Koch, 1844
  • Epeira cancer Hentz, 1850
  • Gasteracantha moesta Thorell, 1859
  • Gasteracantha insulana Thorell, 1859
  • Gasteracantha hilaris Thorell, 1859
  • Gasteracantha columbiae Giebel, 1863
  • Gasteracantha kochii Butler, 1873
  • Gasteracantha oldendorffii Holmberg, 1876
  • Gasteracantha raimondii Taczanowski, 1879
  • Gasteracantha raimondii unicolor Taczanowski, 1879
  • Gasteracantha proboscidea Taczanowski, 1879
  • Gasteracantha canestrinii O. Pickard-Cambridge, 1879
  • Gasteracantha callida O. Pickard-Cambridge, 1879
  • Gasteracantha rufospinosa Marx, 1886
  • Gasteracantha elliptica Gétaz, 1893
  • Gasteracantha maura McCook, 1894
  • Gasteracantha preciosa McCook, 1894
  • Gasteracantha biolleyi Banks, 1905
  • Gasteracantha kochi joinvillensis Strand, 1916
  • Gasteracantha mascula Strand, 1916
  • Gasteracantha comstocki Mello-Leitão, 1917
  • Vibradellus carolinus Chamberlin, 1925

Publications originales[modifier | modifier le code]

  • Linnaeus, 1758 : Systema naturae per regna tria naturae, secundum classes, ordines, genera, species, cum characteribus, differentiis, synonymis, locis, ed. 10 (texte intégral).
  • Archer, 1941 : Supplement to the Argiopidae of Alabama. Museum Paper, Geological Survey of Alabama, vol. 18, p. 1-47.martiniquaises. Bull. Soc.Et.Sci.nat. Béziers, 16, 57, p.38-46.
  • Lopez,A.1994. – Araignées de Guyane française : II. La sous-famille des Gasteracanthinae O.Pickard-Cambridge (Araneidae) et les proies de Sceliphron fistularium (Dahlbom)(Hymenoptera : Sphecidae). Bull.soc.Sciences nat., n°82, p.14-22.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b WSC, consulté lors d'une mise à jour du lien externe
  2. a et b Levi, 1978 : The American orb-weaver genera Colphepeira, Micrathena and Gasteracantha north of Mexico (Araneae, Araneidae). Bulletin of the Museum of Comparative Zoology at Harvard College, vol. 148, p. 417-442 (texte intégral).
  3. Levi, 1996 : The American orb weavers Hypognatha, Encyosaccus, Xylethrus, Gasteracantha, and Enacrosoma (Araneae, Araneidae). Bulletin of the Museum of Comparative Zoology, vol. 155, p. 89-157 (texte intégral).
  4. Lopez,A., « Araignées de Guyane française : II. La sous-famille des Gasteracanthinae O.Pickard-Cambridge (Araneidae) et les proies de Sceliphron fistularium (Dahlbom)(Hymenoptera : Sphecidae). », Bull.soc.Sciences nat., n°82, p.14-22.,‎
  5. Lopez,A., « Recherches sur la Faune française dOutre-mer : Araignées des mangroves martiniquaises. », Bull. Soc.Et.Sci.nat. Béziers, 16, 57, p.38-46.,‎
  6. Lopez,A., « Recherches sur la flore et la faune française d’Outre-mer : à propos des Cactus, des Araignées et d’un Hyménoptère Sceliphron des Saintes (Guadeloupe). Bull.Soc.Et.Sci.nat. Béziers, 16, 57, p. 47- 54. », Bull.Soc.Et.Sci.nat. Béziers, 16, 57, p. 47- 54.,‎
  7. Gregory, 1989 : Field Observations of Gasteracantha cancriformis (Araneae, Araneidae) in a Florida Mangrove Stand. Journal of Arachnology, vol. 17, no 1, p. 119-120 (texte intégral).
  8. WSC, consulté le version 17.0, 12/03/2016