Gare de Landen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Landen
Image illustrative de l’article Gare de Landen
Voies, quais et desserte en 2009.
Localisation
Pays Belgique
Commune Landen
Adresse Place de la Station
3400 Landen
Coordonnées géographiques 50° 44′ 52″ nord, 5° 04′ 48″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire Infrabel
Exploitant SNCB
Code UIC 88336057
Services InterCity (IC)
Suburbains (S)
Heure de pointe (P)
Caractéristiques
Ligne(s) 36, de Bruxelles-Nord à Liège-Guillemins
Voies 5
Quais 3 (dont 2 centraux)
Altitude 83 m
Historique
Mise en service
Correspondances
Bus voir Intermodalité
Géolocalisation sur la carte : Belgique
(Voir situation sur carte : Belgique)
Landen
Géolocalisation sur la carte : Brabant flamand
(Voir situation sur carte : Brabant flamand)
Landen

La gare de Landen (en néerlandais : station Landen) est une gare ferroviaire belge de la ligne 36, de Bruxelles-Nord à Liège-Guillemins, située à proximité du centre de la ville de Landen dans la province du Brabant flamand en Région flamande.

Elle est mise en service en 1838 par l'Administration des chemins de fer de l'État belge.

C'est une gare voyageurs de la Société nationale des chemins de fer belges (SNCB) desservie par des trains InterCity (IC), Suburbains (S) et d’Heure de pointe (P).

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Établie à 83 mètres d'altitude[1], la gare de Landen est située au point kilométrique (PK) 59,990 de la ligne 36, de Bruxelles-Nord à Liège-Guillemins, entre les gares ouvertes de Neerwinden et de Waremme[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

La station de Landen est mise en service le , par l'Administration des chemins de fer de l'État-belge, lorsqu'elle ouvre à l'exploitation la section de Tirlemont à Ans, de sa ligne de Bruxelles à Liège[3].

Le bâtiment de la gare construit en 1858 était disposé dans l'angle formé par la ligne 36 vers Liège et la ligne 21 vers Hasselt. Entre la fin des années 1840 et 1897, elle était partagée entre les chemins de fer de l’État belge et la compagnie, privée, du Grand Central belge. De cette cohabitation, et du fait que ce bâtiment fut agrandi à plusieurs reprises, en résultent un ensemble complexe de plusieurs bâtiments[4].

Dans les années 1960, la gare d'origine fut démolie et la ligne 21, qui traversait à niveau une partie de la ville, fut reportée vers une nouvelle courbe en dehors de la ville. Le nouveau bâtiment de la gare, inauguré vers 1967, est un édifice moderne, à la structure en béton, avec de grandes surfaces vitrées et des briques glaçées de couleur blanc cassé. La partie réservée aux voyageurs comporte une sorte de résille de béton aux ouvertures en forme de croix[4].

Service des voyageurs[modifier | modifier le code]

Trains à quai.

Accueil[modifier | modifier le code]

Gare SNCB, elle dispose d'un bâtiment voyageurs, avec guichet, ouvert tous les jours. Elle est équipée d'automates pour l'achat de titres de transport et un buffet est installé en gare. Des aménagements, équipements et services sont à la disposition des personnes à mobilité réduite. Un buffet est installé en gare[5].

Un souterrain permet la traversée des voies et le passage d'un quai à l'autre[5].

Desserte[modifier | modifier le code]

Landen est desservie par des trains InterCity (IC), Suburbains (S) et d'Heure de pointe (P) de la SNCB (voir brochure SNCB de la ligne 36[6]).

Semaine[modifier | modifier le code]

En semaine, Landen est desservie par trois dessertes régulières cadencées à l’heure :

Il existe aussi quelques trains supplémentaires en heure de pointe :

  • un unique train IC de Liège-Guillemins à Ostende (le matin) ;
  • deux trains P entre Liège-Guillemins et Bruxelles-Midi (le matin) ;
  • deux trains P entre Landen et Bruxelles-Midi (le matin) ;
  • deux trains P entre Genk et Bruxelles-Midi (le matin) ;
  • un unique train P entre Louvain et Genk (le matin) ;
  • trois trains S44 supplémentaires de Landen à Liège-Guillemins (le matin) ;
  • deux trains S9 reliant Landen à Braine-l’Alleud via Louvain, Evere, Schuman et Etterbeek (le matin) ;
  • un unique train S44 de Liège-Guillemins à Landen (le matin) ;
  • trois trains S9 entre Braine-l’Alleud et Landen (l’après-midi) ;
  • deux trains P entre Bruxelles-Midi et Liège-Guillemins (l’après-midi) ;
  • un unique train P entre Bruxelles-Midi et Genk (l’après-midi) ;
  • un unique train P entre Genk et Louvain (l’après-midi) ;
  • deux trains P entre Bruxelles-Midi et Hasselt (l’après-midi) ;
  • un unique train IC dans chaque sens entre Eupen et Ostende (en fin de soirée) ;
  • un unique train IC d'Ostende à Welkenraedt (en fin de soirée).

Week-ends et jours fériés[modifier | modifier le code]

La desserte comprend trois services réguliers :

  • des trains IC entre Blankenberge ou Bruges et Genk via Bruxelles et Hasselt ;
  • des trains IC (à arrêts fréquents) entre Landen et La Panne via Gand-Saint-Pierre et Brussels-Airport-Zaventem ;
  • des trains S44 reliant Landen à Liège-Guillemins (en semaine, ces trains existent aussi mais ne vont pas jusque Landen).

On retrouve également quatre trains IC de- et vers Liège tôt le matin ou tard le soir :

  • un unique train IC de Liège-Guillemins à Ostende (le matin) ;
  • un unique train IC dans chaque sens entre Eupen et Ostende (en fin de soirée) ;
  • un unique train IC d’Ostende à Welkenraedt (en fin de soirée).

Intermodalité[modifier | modifier le code]

Un parc (gratuit) pour les vélos et un parking (gratuit) pour les véhicules y sont aménagés[5].

Une station de taxis et un arrêt de bus sont situés à proximité[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Source Google Earth (Consulté le 11 février 2016).
  2. « Carte géographique du réseau », sur Infrabel, (consulté le 7 mars 2021).
  3. (nl) « 36 Brussel-Noord - Liège-Guillemins » (version du 16 mai 2008 sur l'Internet Archive), sur users.pandora.be.
  4. a et b « Deux nouvelles gares : Landen et Mouscron », Le Rail : mensuel des œuvres sociales de la SNCB, SNCB, no 130,‎ , p. 34 (lire en ligne).
  5. a b c et d « Landen », sur SNCB (consulté le 21 mars 2021).
  6. « Brochures de ligne (fiches horaires) », sur SNCB, (consulté le 21 mars 2021).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]


Origine Arrêt précédent Train Consultez la documentation du modèle Arrêt suivant Destination
Blankenberge
ou Bruges
Tirlemont IC Saint-Trond Genk
ou Hasselt
Gand-Saint-Pierre
ou Bruxelles-Midi
Neerwinden IC
(en semaine)
Terminus Terminus
La Panne
Gand-Saint-Pierre
Neerwinden IC
(en semaine)
Terminus Terminus
Quiévrain
ouMons
ou Saint-Ghislain
Tirlemont IC
(en semaine)
Waremme Liège-Guillemins
Ostende Tirlemont IC Waremme Liège-Guillemins
ou Welkenraedt
ou Eupen
Bruxelles-Midi Tirlemont P
(en semaine)
Waremme Liège-Guillemins
Bruxelles-Midi
ou Louvain
Tirlemont P
(en semaine)
Terminus
ou Saint-Trond
Terminus
ou Genk
ou Hasselt
Bruxelles-Midi Neerwinden P
(en semaine)
Saint-Trond Hasselt
Terminus Terminus S Waremme Liège-Guillemins
Braine-l’Alleud Neerwinden S
(en semaine)
Terminus Terminus