Gare d'Albigny - Neuville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Gare d'Albigny-Neuville)
Aller à : navigation, rechercher
Ne doit pas être confondu avec Gare d'Albigny.
Albigny - Neuville
Image illustrative de l'article Gare d'Albigny - Neuville
Le bâtiment voyageurs.
Localisation
Pays France
Commune Albigny-sur-Saône
Quartier Villevert
Adresse Place de la Gare
69250 Albigny-sur-Saône
Coordonnées géographiques 45° 52′ 29″ nord, 4° 49′ 57″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Service TER Rhône-Alpes
Caractéristiques
Ligne(s) Paris-Lyon à Marseille-Saint-Charles
Voies 4
Quais 3 (dont un central)
Transit annuel 226 316 (2016)
Altitude 176 m
Historique
Mise en service 10 juillet 1854
Correspondances
Bus TCL Bus TCL Ligne 43 Ligne 84 Ligne 96 Ligne R2

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Albigny - Neuville

Géolocalisation sur la carte : Rhône-Alpes

(Voir situation sur carte : Rhône-Alpes)
Albigny - Neuville

Géolocalisation sur la carte : métropole de Lyon

(Voir situation sur carte : métropole de Lyon)
Albigny - Neuville

La gare d'Albigny - Neuville est une gare ferroviaire française de la ligne de Paris-Lyon à Marseille-Saint-Charles, située en haut du quartier de Villevert sur le territoire de la commune d'Albigny-sur-Saône, au nord d'Albigny-sur-Saône, dans le département du Rhône en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Elle a longtemps porté le nom de gare de Villevert-Neuville, signifiant qu'elle desservait en fait essentiellement la ville de Neuville-sur-Saône située en face de Villevert sur la rive opposée de la Saône, alors qu'Albigny chef-lieu était desservi par une halte à 2 kilomètres plus au Sud. Cette halte ayant été supprimée, la gare a récemment pris le nom d'Albigny, sans perdre pour autant celui de Neuville[1].

Situation ferroviaire[modifier | modifier le code]

Vue des quais de la gare.

Établie à 176 m d'altitude, la gare d'Albigny - Neuville est située au point kilométrique (PK) 493,637 de la ligne de Paris-Lyon à Marseille-Saint-Charles, entre les gares ouvertes de Saint-Germain-au-Mont-d'Or et Couzon-au-Mont-d'Or dont elle est séparée par la gare d'Albigny aujourd'hui fermée.

La gare possède deux quais latéraux et un quai central. Le quai central mesure 150 m, et les deux quais latéraux mesurent 156 m (celui jouxtant le bâtiment voyageurs) et 176 m pour l'autre[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Vue de la gare au début du XXe siècle.

Le projet d'une ligne de chemin de fer reliant Paris à Lyon et traversant la commune d'Albigny sur 2,4 kilomètres du nord au sud est approuvé le 16 novembre 1845 par le conseil municipal, qui déclare souhaiter « une gare ou station au hameau de Villevert »[3]. Les expropriations nécessaires sont décidées le 14 octobre. La société des chemins de fer de Paris à Lyon,concessionnaire des travaux, loue des terrains supplémentaires pour la durée des travaux. La physionomie de la commune est fortement modifiée : le village haut est séparé du bord de Saône. En 1855 la ligne, à double voie, est mise en service. La gare porte le nom de Villevert - Neuville ; Neuville-sur-Saône est en effet à directement accessible par le pont situé en contrebas de la gare.

En 1889, une halte est aménagée à la hauteur de la Maison départementale de retraite, au sud du bourg.

Le 8 décembre 1899, un décret déclare d'utilité publique les travaux nécessaires pour porter à quatre le nombre des voies depuis Saint-Germain-au-Mont-d'Or jusqu'après Collonges. Au cours des travaux d'élargissement de la tranchée de Villevert, des os de mammouth sont mis au jour[4]. Un passage souterrain est créé en gare de Villevert. La mise en service des deux nouvelles voies par la compagnie du PLM, qui s'est substituée à la compagnie du Paris - Lyon, sera effective en 1905.

Dans le même temps, à la demande de la Maison départementale de retraite, et à ses frais, un abri est aménagé à la halte d'Albigny, qui reste cependant « réservée exclusivement aux voyageurs avec bagages à main et aux chiens avec billets » (sic)[5]. La halte d'Albigny restera en service jusqu'au début des années 2000. Sa suppression sera l'occasion de renommer la gare de Villevert en gare d'Albigny-Neuville.

La gare[modifier | modifier le code]

Une rame Z 24500 sur la voie D, à destination de Villefranche-sur-Saône

La gare d'Albigny-Neuville est l'une des 4 gares[6] de la section à quatre voies, longue de 10 kilomètres, comprise entre le triage de Saint-Germain-au-Mont-d'Or et la bifurcation des Grands-Violets au sud de la gare de Collonges-Fontaines.

Les voies A et B (anciennement 1 bis et 2 bis), les plus proches du bâtiment voyageurs, sont en règle générale affectées au trafic en provenance et à destination de Lyon-Part-Dieu via le raccordement de Saint-Clair, les voies C et D (anciennement 1 et 2) au trafic de et vers Lyon-Perrache via Lyon-Vaise (ligne PLM traditionnelle).

Seules les liaisons TER (Rhône-Alpes) de Lyon à Villefranche-sur-Saône ou Roanne desservent la gare d'Albigny-Neuville :

Ce service, type banlieue (30 services quotidiens dans chaque sens), est cadencé depuis le 9 décembre 2007 comme dans toute la région Rhône-Alpes :

  • une relation (Vienne-) Lyon-Perrache ↔ Villefranche (-Mâcon) chaque heure (ou demi-heure aux périodes de pointe)
  • une relation Lyon-Part-Dieu ↔ Roanne toutes les heures (en matinée seulement dans le sens Roanne → Lyon).

Le trafic en transit concerne les liaisons de Lyon (Part-Dieu) de et vers :

  • Mâcon, Dijon, et au-delà vers Metz et Nancy ;
  • Roanne, et au-delà vers Clermont-Ferrand, Nevers, Tours, Limoges, Bordeaux ;
  • Paray-le-Monial.

Aucun trafic marchandises ou messageries n'est plus assuré à Albigny-Neuville. L'ancien bâtiment marchandises situé côté sud de la gare a été détruit, et l'espace libéré transformé en un parking d'une centaine de places pour la clientèle de la gare.

La gare est desservie par la ligne 84 des transports en commun lyonnais qui la relie à Neuville-sur-Saône d'un côté, à Curis et Poleymieux-au-Mont-d'Or de l'autre. La ligne 43, qui passe à proximité, traverse la commune d'Albigny-sur-Saône du nord au sud.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. qu'elle pourra peut-être finalement perdre le jour où la gare de Neuville sur la ligne Lyon - Trévoux sera rouverte
  2. Site rff.fr, Document de référence du réseau : voir l'horaire de service de l'année en cours ou la suivante, Chapitre 3, Annexe 7.1 - Liste des quais, consulté le 18 août 2013.
  3. Albigny à la recherche de son passé, groupe Histoire Albiniaca, 1992, page 97
  4. id., page 99.
  5. ibid., page 100.
  6. les autres étant Saint-Germain-au-Mont-d'Or à 3 km plus au nord, Couzon-au-Mont-d'Or et Collonges-Fontaines à 3 et 6 km au sud

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]



Origine Arrêt précédent Train Consultez la documentation du modèle Arrêt suivant Destination
Villefranche-sur-Saône Saint-Germain-au-Mont-d'Or TER Rhône-Alpes Couzon-au-Mont-d'Or Vienne via Lyon-Perrache
Roanne Lozanne TER Rhône-Alpes Lyon-Part-Dieu Lyon-Part-Dieu
ou Lyon-Perrache