Franco Ballerini

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ballerini.
Franco Ballerini
Franco BALLERINI .jpg

Franco Ballerini, lors de Paris-Tours 1996.

Informations
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 45 ans)
PistoiaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Spécialité
spécialiste des classiques pavées
Équipes professionnelles
1986-1987 Magniflex
1988 Del Tongo
1989 Malvor-Sidi
1990-1991 Del Tongo
1992-1993 GB-MG Maglificio
1994-1998 Mapei-GB
1999-2000 Lampre-Daikin
2001 Mapei-Quick Step
Principales victoires
2 classiques
Paris-Roubaix 1995 et 1998
1 étape dans les grands tours
Tour d'Italie (1 étape)

Franco Ballerini (né le à Florence et mort le à Pistoia) est un coureur cycliste italien, mort dans un accident de voiture alors qu'il participait à un rallye dans la région de Larciano, en Toscane. Il est connu pour avoir remporté deux fois la célèbre classique Paris-Roubaix.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière de coureur[modifier | modifier le code]

Passé professionnel en 1986 dans l'équipe Magniflex, Franco Ballerini s'affirme rapidement comme un spécialiste des courses d'un jour. Dès sa deuxième saison, il remporte la semi-classique italienne des Trois vallées varésines, puis en 1989 le Grand Prix de Camaiore pour le compte de l'équipe italienne Malvor-Sidi. En 1990, il rejoint l'équipe Del Tongo, et remporte ses premiers succès à l'étranger. Il gagne ainsi la classique belge Paris-Bruxelles, et le Grand Prix des Amériques, comptant pour la Coupe du monde. Il obtient cette année-là ses premiers résultats dans les classiques flandriennes, terminant sur le podium de Gand-Wevelgem et à la 10e place du Tour des Flandres.

En 1992, Ballerini rejoint GB-MG Maglificio. Après une première saison sans victoire, il monte sur le podium des deux grandes classiques flandriennes, le Tour des Flandres et Paris-Roubaix en 1993, il lèvera même les bras à l’arrivée de cette dernière croyant avoir gagné, Gilbert Duclos-Lassalle étant finalement déclaré vainqueur. En 1994, Ballerini rejoint la grande équipe de classiques Mapei-GB, avec laquelle il se spécialise plus encore dans les classiques pavées, terminant 2e de Gand-Wevelgem, 3e de Paris-Roubaix et 4e du Tour des Flandres. Au cours des saisons suivantes, il remporte deux fois Paris-Roubaix, en 1995 et 1998, profitant chaque fois de la force collective de son équipe. Il l'emporte chaque fois détaché, avec une nette avance sur ses poursuivants, et participe en 1998 à un triplé de son équipe, Andrea Tafi et Wilfried Peeters occupant les deux autres places sur le podium. En 1996, il est suspendu pour dopage.

À partir de son passage chez Lampre en 1999, Ballerini n'obtient plus de résultats notables. Il met fin à sa carrière après une dernière participation à Paris-Roubaix en 2001.

Carrière de sélectionneur (2001-2010)[modifier | modifier le code]

À partir de sa retraite en 2001, Ballerini devient sélectionneur de l'équipe de cyclisme d'Italie avec laquelle il remporte quatre titres mondiaux grâce à Mario Cipollini (en 2002 à Zolder), Paolo Bettini (en 2006 et 2007 à Salzbourg et Stuttgart) et Alessandro Ballan (2008 à Varèse). Il a aussi permis à Paolo Bettini de remporter le titre olympique à Athènes en 2004. Il meurt le , victime d'un accident de voiture alors qu'il participait à un rallye en Italie[1].

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • 1988
    • GP Saccolongo
Franco Ballerini lors du Tour de France 1993
Franco Ballerini lors du Tour de France 1993

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour de France[modifier | modifier le code]

3 participations

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

4 participations

  • 1987 : 124e
  • 1990 : 109e
  • 1991 : abandon, vainqueur de la 14e étape
  • 1994 : abandon

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

2 participations

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Décès de Franco Ballerini », sur lefigaro.fr,‎ (consulté le 7 février 2010)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :