François Gerber

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
François Gerber
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités

François Gerber, né en 1958, est un avocat et écrivain français.

Biographie[modifier | modifier le code]

François Gerber a effectué ses études secondaires au Lycée Richelieu à Rueil-Malmaison. Par la suite, il suit parallèlement les enseignements de la facultés de droit et de l’Institut d’Études Politiques de Paris dont il sort diplômé de la section Service Public en 1979. Il consacre son mémoire de fin d'études au discours national chez Malraux. À cette même période, il suit également les enseignements de l’École du Louvre.

S’orientant finalement dans la filière juridique, il est diplômé d’Études Approfondies de droit public de l’Université de Paris II et de sciences politiques de l’Université de Paris IV.

Au terme de cet enseignement universitaire, il travaille quelque temps sur différents projets culturels, dont un rapport sur la restauration du quartier du Marais, sous la direction d'André Holleaux, ancien directeur de cabinet d’André Malraux, futur président de FR3 qui fut son directeur de mémoire.

Après avoir accompli ses obligations militaires, il obtient le Certificat d’Aptitude à la Profession d’Avocat et s’inscrit au Barreau de Versailles en 1982. Il intègre le cabinet d’Étienne Grumbach, avocat spécialiste en droit du travail, dont il reste collaborateur pendant quatre ans, et devient Premier Secrétaire de la Conférence du Stage du Barreau de Versailles en 1989 intervenant alors essentiellement dans le domaine pénal. Il participe pendant cette période aux travaux du club Echange et Projets, créé par Jacques Delors avec José Bidegain.

Inscrit au barreau de Paris en 1998, il poursuit sa carrière d’avocat en travaillant essentiellement pour des entreprises du secteur industriel. Il intervient également pour les collectivités publiques (établissements publics et collectivités territoriales. Mais toujours attentif aux évolutions de la procédure pénale, il publie plusieurs ouvrages sur le rôle du parquet. En 2004, il critique le comportement extraverti d'Eva Joly, l'extrême médiatisation de ses initiatives et l'absence de considération qu'elle manifeste ouvertement à l'égard du barreau.

Enseignant à l’Université de Versailles Saint Quentin, François Gerber a publié un certain nombre d’ouvrages consacrés au rôle du Ministère Public dans le procès pénal. En 1997, il rédige une contribution écrite au rapport Truche, commandé par le Président de la République sur l’indépendance du Parquet. Au moment du lancement du projet de réforme de l'instruction, il soutient l'idée de la suppression du juge d’instruction.

Hors de la sphère professionnelle, François Gerber s’est intéressé de longue date (son premier article date de 1978) aux problématiques du tourisme et l’aspect essentiel qu’il revêt dans un pays tel que la France. Il a travaillé sur la revitalisation d’espaces marqués par une empreinte industrielle excessive, en faisant ressortir pour les habitants et les visiteurs potentiels, les caractéristiques positives d’un territoire liées tant à son histoire qu’à la présence de personnages emblématiques (peintres, écrivains, militaires ou hommes politiques. Il crée en 2003 la première association intercommunale à vocation touristique, sur la région de Mantes-la-Jolie, cet organisme bénéficiant de la compétence Office de tourisme de la ville centre. L’association compte alors plus de 20 communes de deux départements.

François Gerber est impliqué dans de nombreuses associations à vocation culturelle pour l’illustration et la promotion de la langue française, depuis la création de l’association Jeunesse Solidarité Francophone dans les années 1980, jusqu’à son implication dans les démarches de la Fondation Saint-Exupéry. Enfin, il a rédigé plusieurs ouvrages à sujet historique, consacrés aux intellectuels engagés dans la Résistance et dans la guerre de 1939-1945.

Il a été conseiller municipal de la commune de Mantes-la-Jolie de 1989 à 1994 et siège en cette qualité au conseil de la commune des Mureaux depuis mars 2008.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Justice indépendante, justice sur commande, Paris, Presses universitaires de France, (ISBN 2-130-43190-9).
  • Malraux-de Gaulle : la Nation retrouvée, Paris, France, L'Harmattan, (ISBN 2-738-44771-6).
  • Affaires d'État : de Ben Barka à Tiberi : comment le parquet étouffe les dossiers, Paris, A. Michel, (ISBN 2-226-09520-9).
  • Et la presse créa Le Pen, Paris, R. Castells, (ISBN 978-2-912-58721-3).
  • Saint-Exupéry : de la Rive gauche à la guerre, Paris, Denoël, (ISBN 2-207-25110-1).
  • Lorsque Henri IV régnait à Mantes (1590-1593), Saint-Ouen-l'Aumône, Valhermeil, (ISBN 2-913-32828-8).
  • Chère Eva : de l'inquisition-spectacle à l'usurpation politique, Paris, Table ronde, (ISBN 2-710-32668-X).
  • Mantes, Ville Royale, 1590-1593, octobre 2008, Éditions Mantois Val de Seine (ISBN 978-2-9532954-0-5).
  • Qui a tué Mermoz, Toulouse, Privat, (ISBN 978-2-708-99219-1, présentation en ligne).
  • De l'inutilité du juge d'instruction, Paris, Bourin éditeur, (ISBN 978-2-849-41165-0).
  • Guide de défense du citoyen face à la police et à la justice, Paris, l'Archipel, (ISBN 978-2-809-80496-6).
  • Saint-Exupéry, écrivain en guerre, Paris, Éditions Jacob-Duvernet, (ISBN 978-2-847-24420-5).
  • Gisors au temps des guerres de religion 1589-1594, Éditions Mantois Val de Seine (ISBN 978-2-953-29542-9)
  • Février 1590 – La bataille de Meulan Les Mureaux, Éditions Mantois Val de Seine (ISBN 978-2-953-29541-2)
  • Mitterrand entre Cagoule et francisque (1935-1945), L'Archipel, 2016, 403 p. (ISBN 978-2-8098-2030-0).

Sources[modifier | modifier le code]

Activités judiciaires[modifier | modifier le code]

  • Article Le Parisien du 22 janvier 1998 : François Gerber, avocat du Barreau de Versailles, se penche sur la réforme de la justice

Activités littéraires[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]