Florence Legros

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Florence Legros
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité

Florence Legros, née le 4 janvier 1960 à Suresnes, est une professeur et économiste française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Florence Legros est professeur des universités et enseigne les sciences économiques à l’université Paris-Dauphine, où elle a été nommée en 1999. Tout en dirigeant le laboratoire de recherche SDFi (stratégies et dynamiques financières), elle y avait créé en 2004 le master de gestion de patrimoine. Après avoir été responsable du master « Assurance et gestion du risque », elle a pris en charge en septembre 2013 le prestigieux magistère Banque Finance Assurance [1], l'executive MBA CHEA (Centre des hautes études en assurance) et l'école de l’assurance de l'université Paris-Dauphine[2]. Elle est aussi « Associate senior research fellow » au CEPS (Centre for European Policy Studies, à Bruxelles).

De 2008 à 2011, elle a été rectrice[3] de l’académie de Dijon, chancelière de l’université de Bourgogne, présidente des conseils d’administration du CROUS (Centre régional des œuvres universitaires et scolaires), du CRDP (Centre régional de documentation pédagogique), de l’UNSS (Union nationale du sport scolaire) pour la Bourgogne. Elle y était également chargée d’une mission nationale sur l’éducation en milieu pénitentiaire.

Spécialiste des systèmes de retraite[4], ses travaux s’intéressent à la macroéconomie, à la finance, à l’assurance, à la démographie.

Sur ces thèmes, elle intervient comme consultante auprès d’institutions internationales. Elle a été directrice-adjointe du programme AIM, sur l’adéquation des pensions en Europe, financé par la commission européenne (6e PCRD) et réalisé par le consortium ENEPRI qu’elle a participé à lancer alors qu’elle était directrice-adjointe du CEPII (Centre d'études prospectives et d'informations internationales) de 2000 à 2003. Elle effectue régulièrement des actions de formation et de conseil à l’étranger, en Afrique francophone et en Chine notamment.

Entrée en 1987 comme économiste à la caisse des dépôts et consignations, elle rejoint en 1990 le cabinet de consultant en finances locales « Ressources consultants » en tant qu’associée avant d’entrer au Crédit local de France comme chargée de mission à la direction des engagements où elle est chargée de l’analyse du risque des collectivités territoriales. Elle est ensuite nommée directrice d’études à la direction des retraites où elle coordonne la gestion financière des réserves et provisions des caisses de retraite et des fonds de prévoyance. Elle y créée également en 1992 le « Forum retraite » qui deviendra un rendez-vous annuel des décideurs de la retraite en France et accueillera 1000 participants chaque année. Elle restera conseillère du directeur des retraites après avoir obtenu – en 1994 – l’agrégation de sciences économiques et rejoint l’université de Perpignan.

Membre de la Commission économique de la nation (de 2007 à 2015), du Conseil scientifique de l’observatoire de l’épargne européenne (entre 2005 et 2010), du Conseil d’orientation des retraites de 2000 à 2004, elle est aussi membre du conseil scientifique de l'ACPR (autorité de contrôle prudentiel et de résolution) et du cercle de l'épargne[5]. Elle siège au conseil d'administration de l'AERES (future HCERES : haut conseil à l'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur) jusqu'en 2013[6].

Elle est nommée le 16 juillet directrice générale de ICN business school[7].

Le 18 mai 2016, elle est élue déléguée générale de l'alliance ARTEM. Créée en 1999, l'Alliance Artem rassemble l'École nationale supérieure d'art et de design de Nancy, ICN Business School et Mines Nancy, est précurseur dans le rapprochement entre écoles de management, d'ingénieurs et d'art[8].

Analyses et positions[modifier | modifier le code]

Dans ses nombreux articles et chroniques, Florence Legros n'hésite pas à faire connaître ses analyses et ses vues, parfois dissonantes, comme :

  • sur l’absence de « solution miracle » pour le système de retraite en France : selon elle, aucun modèle de système de retraite étranger ne peut être totalement dupliqué en France ; la mise en place des comptes notionnels en Suède n'est pas la panacée, le système par points étant plus souple ; les français devront avoir recours à l'épargne individuelle[9].
  • sur l'optimisme excessif du Conseil d’orientation des retraites concernant l’évolution de l'emploi et du chômage[10]. Avec l'hypothèse d'un taux de chômage de 8% en moyenne, le déficit de l'assurance-vieillesse atteindrait 18,5 milliards d’euros, bien plus que les 11,9 milliards d’euros de déficit projetés avec l'hypothèse optimiste d'un taux moyen de chômage de 4,5%[11] ;
  • sur le dispositif de retraite à 62 ans décidé par le Gouvernement Fillon en 2010 qui « va dans le bon sens » mais pas assez loin[12].
  • elle met également en garde contre le risque de paupérisation des retraités en l'absence de toute autre réforme que celle qui consiste - notamment - à jouer sur les taux de remplacement[13].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

La bibliographie de Florence Legros compte une centaine de références ; parmi les dernières :

  • Non Gaussian returns and pension funds asset allocation, Review of Accounting and Finance, 2016, Vol. 15 Iss: 4, pp.416 - 444[14]
  • Réforme des retraites 2013 : la contribution implicite du pouvoir d’achat des retraités , Revue de l’OFCE, 2014, Coll. S. Hamayon[15]
  • Sustainability of the French first pillar pension scheme (CNAV): assessing automatic balance mechanisms, Australian journal of actuarial practice,2014, Coll. F. Gannon, S. Hamayon et V. Touzé.
  • Old and new NDC: schemes by points vs NDC, in Robert Holzmann and Ed Palmer, eds. The world Bank, 2012
  • Comportements face à la retraite, Numéro spécial « Retraite et société », no 61, 2011, F. Legros ed.
  • Pension reforms in France: impact on growth and inter-generational redistributive effects, Coll. F. Gonand, Geneva papers, 2009, 34, [639-659]
  • Démographie : tendances, incertitudes, implications, Revue économique, septembre 2008, Coll. Didier Blanchet
  • Démographie ; tendances, incertitudes, implications, Revue économique, 2008, F. Legros ed.
  • La gestion stratégique d’actifs d’un fonds de réserve face au risque financier, Revue d’économie financière, hors série 2008, Coll. Stéphane Hamayon
  • NDC : Ein Vergleich der Punktesysteme in Frankreich und Deutschland, In Revolution in der Alterssicherung, Campus Europaïsches Zentrum, 2007. R. holzmann, E. Palmer Hg.
  • Perspectives du système de retraite français : la montée des incertitudes ? In Retraites : libres opinions d’experts français et européens, Economica, 2007. F. Legros ed.
  • Retraites : libres opinions d’experts français et européens, Economica, 2007, F. Legros ed.

Florence Legros a, par ailleurs, été durant 10 ans chroniqueuse bi-mensuelle sur l’Agefi.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. « Magistère BFA Dauphine, le site officiel du Magistère Banque Finance Assurance de l'Université Paris-Dauphine | Magistère BFA », sur www.magisterebfa.dauphine.fr (consulté le 30 juin 2015)
  2. « Legros Florence | Université Paris Dauphine », sur www.dauphine.fr (consulté le 16 juillet 2015)
  3. Elle préférait être appelée recteur, ne trouvant pas très heureux le terme rectrice, « plume de la queue d'un oiseau ». Voir « Entretien exclusif avec Florence Legros ». UNIvers, le journal de l’UNI en Bourgogne, octobre/novembre 2009, p. 4-5.
  4. Selon la Chaire Transitions démographiques, transitions économiques, « Florence Legros est une référence sur toutes les questions de retraite ». Voir « Biographies. Florence Legros » Chaire Transitions démographiques, transitions économiques, Fondation du Risque. Aussi ici.
  5. site du cercle de l'épargne
  6. site de l'AERES
  7. « Florence LEGROS nommée Directeur Général d'ICN Business School - ICN Business School » (consulté le 17 juillet 2015)
  8. icn bs, « Nominations à Artem-Nancy : Florence LEGROS élue déléguée générale, Michel JAUZEIN élu président - ICN Business School », communiqué de presse,‎ (lire en ligne)
  9. « Pour financer leur retraite, les Français vont devoir consentir d'importants sacrifices : ils devront travailler plus longtemps tout en puisant dans leur patrimoine, ce qui constitue une vraie révolution. » Cazenave, Frédéric « "Pour financer leur retraite, les Français vont devoir consentir d'importants sacrifices" ». Capital.fr, 12 novembre 2009.
  10. Murguet, Edwige « Retraites. Le temps presse », L’Agefi, 6 mai 2010
  11. Dechaux, Delphine « Les caisses de retraite en déficit de 30 milliards d'ici 20 ans? ». Challenge, 20 septembre 2012, mis à jour 24 septembre 2012. Sur une présentation de Florence Legros sur les retraites.
  12. Crevel, Philippe « La retraite à 60 ans, une mesure en demi teinte selon Florence Legros » Agir pour ma retraite, 29 juin 2012, sur l’article de Florence Legros « Retraite à 60 ans, une mesure en demi teinte ». L’Agefi, 29 juin 2012.
  13. Résumé de l'analyse sur le site de l'ofce
  14. (en) Stéphane Hamayon, Florence Legros et Yannick Pradat, « Non Gaussian returns and pension funds asset allocation », Review of Accounting and Finance, vol. 15, no 4,‎ , p. 416–444 (DOI 10.1108/raf-01-2016-0005, lire en ligne)
  15. « revue de l'ofce », sur ofce (consulté le 15 juillet 2015)

Sources[modifier | modifier le code]

http://www.letudiant.fr

http://www.icn-groupe.fr