Initiative féministe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Feministiskt initiativ)
Aller à : navigation, rechercher
Feministiskt initiativ
Image illustrative de l'article Initiative féministe
Logo officiel
Présentation
Porte-paroles Gudrun Schyman
Stina Svensson
Sissela Nordling Blanco
Fondation 3 avril 2005
Siège Stockholm, Suède
Positionnement Gauche[1]
Idéologie Féminisme[2]
Féminisme radical[3],[4],[5]
Antiracisme[2],[5]
Affiliation européenne Aucune
Affiliation internationale Aucune
Adhérents 20 000 (2015)[6]
Couleurs Rose
Site web http://www.feministisktinitiativ.se/
Représentation
Députés
0 / 349
Députés européens
1 / 20
Conseillers de comté
0 / 1 662
Conseillers muncipaux
27 / 12 978

Initiative féministe (Feministiskt initiativ, abrégé en Fi ou F!) est un parti politique suédois féministe fondé en avril 2005.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'Initiative féministe a été présentée au public lors d'une conférence de presse organisée le 4 avril 2005 à Stockholm par l'ancienne présidente du Parti de gauche, Gudrun Schyman, l'universitaire Tiina Rosenberg (en), la syndicaliste étudiante Sofia Karlsson (sv), la militante féministe Monica Amante (sv) et par Susanne Linde. Une semaine plus tard, 2 000 personnes souhaitaient adhérer au parti.

Lors des élections générales de 2006, le parti, qui durant la campagne a reçu le soutien entre autres de Jane Fonda et de Eve Ensler, n'a récolté que 0,68 % des votes, score faisant de lui le second plus grand parti non-présenté au Riksdag, derrière les Démocrates de Suède mais devant le Parti pirate[7]. Le parti n’étant alors pas parvenu à entrer au Riksdag, des doutes sont survenus quant à sa survie. Le 20 février 2007, la direction du parti a annoncé son intention de se focaliser sur la sensibilisation féministe des Suédois le temps de déterminer s'il pouvait se présenter aux élections suivantes.

Gudrun Schyman lors de la campagne des européennes de 2014 à Stockholm

Le parti s'est présenté au élections européennes de 2009, et y a récolté 2,2 % des suffrages exprimés, réalisant notamment des scores élevés dans les grandes villes, telles que Stockholm ou Malmö. Cette importante progression ne s'est néanmoins pas confirmée lors des élections suédoises de 2010, la formation féministe ne recevant que 0,40% des voix, et terminant derrière le Parti pirate.

Toutefois lors des élections européennes de 2014, Fi a obtenu 5,3 % des suffrages exprimés, permettant d'une de ses membres, en la personne de Soraya Post, qui siège depuis juin 2014 au sein du groupe de l'Alliance progressiste des socialistes et démocrates au Parlement européen.

Idéologie et programme[modifier | modifier le code]

L'idéologie et le programme d'Initiative féministe s'inspirent de la notion sociologique de l'intersectionnalité des rapports sociaux de domination, et se trouvent donc à la jonction entre le mouvement ouvrier, le black feminism, l'écoféminisme, le militantisme LGBT et queer, ainsi que celui en faveur des personnes handicapées.

Lors de leur assemblée du 9 septembre 2005, les membres du parti ont voté les orientations de F! sur plus de 200 sujets, dont sont tirés les principes généraux suivants :

Résultats électoraux[modifier | modifier le code]

Élections parlementaires (Riksdag)[modifier | modifier le code]

Année Élus Voix  % Rang
2006
0 / 349
37 954 0,7 9e
2010
0 / 349
24 139 0,4 10e
2014
0 / 349
194 719 3,1 9e

Élections européennes[modifier | modifier le code]

Année Députés Voix  % Rang Groupe
2009
0 / 18
70 434 2,22 11e
2014
1 / 20
204 005 5,49 9e S&D

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Parties: Feminist Initiative », Radio Sweden,‎ (lire en ligne)
  2. a et b « Swedish feminist party wins EU seat with anti-racism drive », Reuters,‎ (lire en ligne)
  3. (en) Gender and Sexuality Studies Washington University in St. Louis Mona Lena Krook Assistant Professor of Political Science and Women, Quotas for Women in Politics : Gender and Candidate Selection Reform Worldwide, Oxford University Press, (ISBN 978-0-19-970489-7, lire en ligne), p. 129–
  4. (en) Lundqvist, Åsa, Family Policy Paradoxes: Gender Equality and Labour Market Regulation in Sweden, 1930-2010, (lire en ligne), p. 126
  5. a et b « Sweden feminists roar into political arena », Al Jazeera,‎ (lire en ligne)
  6. « Swedish feminist party launches in Oslo », The Local,‎ (lire en ligne)
  7. (sv) « Allmänna val 17 september 2006 », sur www.val.se (consulté le 16 novembre 2015)

Lien externe[modifier | modifier le code]