Famille de Romance

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Famille de Romance
Image illustrative de l’article Famille de Romance
Armes

Blasonnement Écartelé, au 1 d'argent au lion de sable armé et lampassé de gueules, aux 2 et 3, d'azur semé de lys d'or au franc-canton d'argent chargé d'une d'une merlette de sable et au 4, de gueules à une quintefeuille d'argent
Pays ou province d’origine Liège
Charges Magistrat, ministre plénipotentiaire
Fonctions militaires Officiers
Fonctions ecclésiastiques Missionnaire
Récompenses militaires Ordre de Saint-Louis, ordre de la Légion d'honneur

La famille de Romance est une famille noble originaire de Liège, en Belgique.

Elle a été reconnue noble en France au XVIIe siècle.

Elle compte parmi ses membres des officiers mais aussi un ministre plénipotentiaire, un magistrat, un artiste peintre, un missionnaire d'Afrique.

Histoire[modifier | modifier le code]

Reconnue noble en France (RNF) par le roi Louis XIII en 1639[1], en faveur de Godefroy de Romance (1604-1643), marquis d'Attenhoven[2], tué à la tête de son régiment de cavalerie[3], le , dans une charge contre les troupes espagnoles, à la bataille de Rocroi[4]. Son cœur fut ramené du champ de bataille et déposé dans un pilier de l'église de Mesmont (Ardennes), (côté Évangile)[5]. La famille de Romance est maintenue dans sa noblesse au Royaume de France, en 1668[6].

La famille de Romance est inscrite à l'ANF, à la date du [7].

Personnalités[modifier | modifier le code]

Alliances[modifier | modifier le code]

Familles : Barbier de La Serre, de Bazelaire, de Beffroy de La Grève, de Bernard de Montbrison,Bonifaz Jijòn, de Botherel, de Bouët du Portal, Budes de Guébriant, de Certaines, Charlet d'Ébly, de Chartongne, de Colnet,Coquebert de Taisy, Dardant, Dauthuille, Duverger de Cuy, de Finance d'Atigny, de Fontanges, Fouart de Grancourt, Garnier de Boisgrollier, de Gourcy, Le Petit de Brauvilliers, Leroux de Puisieux, de Lugat, de Manoury de Croisille, Missenard, de Montrabeuf, Murard de Saint-Romain, de Mython, Neyret, Pelletier de Chambure, Perret du Cray, Piéchaud, des Portes, de Rémont, du Repaire, de Saint-Pern, de Suin, Tillette de Mautort, de Trécesson, Tupigny de Bouffé, de Vallizère, de Vissec de Latude, de Witasse-Thézy.

Armes de la famille de Romance[modifier | modifier le code]

Famille de Romance

Les armes de la famille de Romance se blasonnent ainsi :

« Écartelé, au 1 d'argent au lion de sable armé et lampassé de gueules, aux 2 et 3, d'azur semé de lys d'or au franc-canton d'argent chargé d'une merlette de sable et au 4, de gueules à une quintefeuille d'argent »[19].


Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gustave Dupont, L'explosion de la citadelle de Laon, épisode de l'invasion allemande, éd. Le Blanc Hardel, Caen, 1877.
  • Alain Baudon : Godefroy de Romance, dit marquis d'Attenhoven. éd.Alponse Picard et Fils, Paris, 1913.
  • Baron Henri Woelmont de Brumagne, Notices généalogiques (3° série), Paris, 1925.
  • Père Louis de Romance (O.P),Historique de la famille de Romance, Paris, 1984.
  • Guy Lambert, Les ponts de Paris, ed. Actions artistiques de la ville de Paris, 1999.
  • Régis Valette, catalogue de la Noblesse Française, éd.Robert Laffont, (p.167). 2007.
  • Paul Pellot, Revue de Champagne et de Brie, RHA, AD Ardennes, 2011.
  • ANF, annuaire ,( p.63), 2016, ed.Albedia, Aurillac.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Lettres patentes RNF, d'.
  2. Alain Baudon, Godefroy de Romance, dit le marquis d'Attenhoven, sergent général de Bataille, à Rocroi le , Librairie Alphonse Picard et Fils, Paris, 1913.
  3. régiment appartenant au baron de L'Eschelle.
  4. (RHA. AD.Ardennes), Paul Pellot, Revue de Champagne et de Brie () : « Godefroy de Romance commandait un des cinq régiments de cavalerie qui, par leur charge furieuse, eurent raison de l'infanterie espagnole »
  5. Selon une attestation du maire de Mesmont en date du (Père Louis de Romance , Histoire de la famille de Romance, Paris, 1984)
  6. Lettres patentes de maintenue de noblesse du 22 septembre 1668 - Régis Valette, Catalogue de la noblesse française, Robert Laffont, 2007, p. 167.
  7. Annuaire ANF, 2017, Albédia, Aurillac, p. 63.
  8. Henri Frotier de La Messelière, Filiations Bretonnes ed. Prudhomme, Saint-Brieuc, T.IV, p.678-680, année 1922
  9. La Messelière, ibid
  10. La Messelière , Ibid
  11. Baron Henri Woelmont de Brumagne, Notices généalogiques, (3e Série), Paris, 1925, p. 13 et 818. « Germain-Hyacinthe de Romance est délégué en 1817 par le roi Louis XVIII auprès du roi Frédéric VI de Danemark, à la cour de Copenhague »
  12. La Messelière, Ibid
  13. Guy Lambert, Les ponts de Paris, ed. Action artistique de la ville de Paris, 1999, p. 188
  14. La Messelière, Ibid'
  15. La Messelière, Ibid
  16. Gustave Dupont, L'explosion de la citadelle de Laon, épisode de l'invasion allemande (1870), ed. Le Blanc-Hardel, Caen, 1877
  17. La Messelière, Filiations Bretonnes, T.V, p.91
  18. Le Père Louis de Romance est né le 11 mai 1929 et décédé à Lyon le 31 mai 2000 (Communication du centre parisien des Pères Blancs). Il est l' auteur de la Généalogie Romance archivée à l'ANF.
  19. Armorial de l'ANF, 1954, AR-2038.

Articles connexes[modifier | modifier le code]