Famille Pamphili

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Pamphili
Pamphilj
Armes de la famille.
Armes de la famille : Pamphili
Pamphilj
Image illustrative de l’article Famille Pamphili
Le palais Pamphilj à Rome.

Fiefs tenus Gubbio
Fonctions ecclésiastiques Papauté

La famille Pamphili, souvent avec un i final long orthographié Pamphilj, est une des familles papales profondément ancrée dans l'Église catholique romaine et les politiques italienne et romaine des XVIe et XVIIe siècles[1].

La famille Pamphili a fusionné avec les familles Doria et Landi pour former la famille Doria-Pamphili-Landi.

Histoire familiale[modifier | modifier le code]

Le nom de famille Pamphili provient de Gubbio puis se dirigea vers Rome sous le pontificat du pape Innocent VIII (1484–1492).

La puissance de la famille Pamphili atteint son sommet avec l'élection de Giovanni Battista Pamphili sous le nom de Pape Innocent X, qui exerça cette fonction de 1644 à 1655. À l'instar du règne de son prédécesseur, le pape Urbain VIII (de la famille Barberini), le règne d'Innocent X fut caractérisé par du népotisme.

Les membres suivants de la famille devinrent cardinaux :

Comme beaucoup de familles nobles italiennes, les Pamphili achetèrent des propriétés (palais) et s'attribuèrent eux-mêmes des titres princiers. Les membres de la famille avait des titres de types monarchiques qui leur étaient accordés par les patriarches et matriarches de la famille. Olimpia Maidalchini reçut le titre de Princesse de Saint Martin, transformant la petite enclave de Saint Martin en une principauté. Après qu'il a quitté sa fonction de cardinal pour se marier, Camillo Pamphili devint Prince de Saint Martin et Prince de Valmontone (il acheta la comune de Valmontone en 1634 à la famille Barberini).

Généalogie[modifier | modifier le code]

L'arbre généalogique de la famille Pamphili[2] de 1574 à 1760 est comme suit[N 1]

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Innocent X
 
Pamphilio
Pamphili
 
Olimpia Maidalchini
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Andrea
Giustiniani
 
Anna Maria
Pamphili
 
Niccolò Ludovisi
 
Costanza Pamphili
 
Camillo Pamphili
 
Olimpia Aldobrandini
 
Paolo Borghese[N 2]
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Maffeo Barberini
 
Olimpia Giustiniani
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Maria
Borghese
 
Giovanni Borghese
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Costanza Barberini
 
Camilla Barberini
 
Francesco Barberini
 
Urbano Barberini
 
Taddeo Barberini
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Giambattista Pamphili
 
Giovanni Andrea
Doria
 
Anna
Pamphili
 
Benedetto Pamphilj
 
Teresa Pamphili
 
Flaminia Pamphili
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Doria-Pamphili-Landi
 
 
 
 
 
 
 
 

Guerre de Castro[modifier | modifier le code]

Entre 1639 et 1649, les Pamphili s'allièrent avec la famille Barberini lors de la guerre de Castro, contre le Duché de Parme et de Plaisance (famille Farnèse) qui contrôlait la ville de Castro et les territoires environnants. Le conflit débuta sous le pape Urbain VIII Barberini et continua sous le pape Innocent X Pamphili.

Urbain VIII mourut en 1644, deux mois après qu'un accord de paix ait été signé entre la famille papale et les ducs de Parme. Innocent X lui succéda. Il enquêta sur les finances liées au conflit, qui avait été administré par les Barberini. Il résultat de cet "audit" qu'un certain nombre de membres de cette dernière famille furent forcés à l'exil mais ils se réconcilièrent avec la papauté et les Pamphili par le mariage de Maffeo Barberini (fils de Taddeo Barberini, un exilé) et d'Olimpia Giustiniani, une nièce du Pape Innocent X.

Sur ordre d'Innocent X, la ville de Castro fut rasée le 2 septembre 1649 par les troupes de l'armée pontificale et jamais reconstruite.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Cette lignée de la famille Pamphili prit fin en 1760 car aucun homme de cette génération n'eut d'héritier masculin.
  2. Olimpia Aldobrandini s'est mariée une première fois à Paolo Borghese puis en secondes noces à Camillo Pamphili.

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Tobias Jones, « Who will inherit the Doria Pamphilj family's legacy? », The Telegraph,‎ (lire en ligne)
  • (en) George L. Williams, The Families And Descendants Of The Popes, McFarland & Co Inc, , 271 p. (ISBN 978-0786420711)