Fabian Nicieza

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Fabian Nicieza
Description de l'image 10.14.11FabianNiciezaByLuigiNovi1.jpg.
Naissance (56 ans)
Buenos Aires (Argentine)
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Profession
scénariste

Fabian Nicieza, né le à Buenos Aires (Argentine), est un scénariste et rédacteur en chef de comics américain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Fabian Nicieza, naît le à Buenos Aires en Argentine[1]. Il a quatre ans quand sa famille émigre aux États-Unis dans le New Jersey. Il fait ses études à la Madison Central High School dont il sort diplômé en 1979[2]. Il étudie ensuite à la Rutgers University et en sort en 1983 avec un diplôme en publicité et relation publique[3].

Début de carrière[modifier | modifier le code]

Jusqu'en 1985, Nicieza travaille pour Berkley Publishing Group[4]. Puis il est engagé par Marvel Comics, d'abord comme assistant de fabrication puis au département de la publicité[5]. Il commence aussi à écrire quelques articles pour le journal publicitaire de Marvel, Marvel Age.

En 1987, il écrit son premier comics : Psi-Force No 9 (Juillet 1987). Cela l'amène à être le scénariste de la série du no 16 au no 32. Puis il écrit quelques histoires pour diverses séries comme Classic X-Men ou les Annuals de 1989 pour le crossover "Atlantis Attacks".

En 1989, il est le scénariste de la série New Warriors[6]. Il reste sur le titre jusqu'au no 53 collaborant avec Mark Bagley puis Darick Robertson au dessin. À partir de 1990, il écrit aussi des scénarios pour des séries comme la division alpha, les Vengeurs et la minisérie Nomad,ce qui l'amène à être le scénariste de la nouvelle série en 1992. C'est aussi en 1992 qu'il est nommé responsable éditorial de la collection Star Comics, destinée aux enfants. Peu après, il quitte son poste chez Marvel mais continue de travailler pour la maison d'édition, cete fois -ci en indépendant. C'est ainsi qu'il scénarise la minisérie NFL SuperPro (Oct. 1991 – février 1992), et avecv le dessinateur Kevin Maguire, la minisérie Adventures of Captain America.

Les X-Men[modifier | modifier le code]

En 1991, Nicieza scénarise les trois derniers épisodes des Nouveaux Mutants avec Rob Liefeld au dessin. Ensemble ils créent les personnages de Deadpool et de Shatterstar et transforment l'équipe en la renommant X-Force. Liefeld et Nicieza produisent ensuite la nouvelle série X-Force. Nicieza reste scénariste de la série jusqu'en 1995. Parallèlement à partir de 1992 il est scénariste des X-Men vol. 2, à partir du no 12 (Septembre 1992). Par la suite il écrit la première minisérie consacrée à Cable puis les premiers numéros de la série qui lui est consacrée. Il scénarise aussi la première série consacrée à Deadpool, Deadpool: the Circle Chase en 1993. En 1995, il s'oppose à Bob Harras, alors éditeur en chef et doit quitter les séries X-Force et X-Men[5].

Acclaim Comics[modifier | modifier le code]

Après 1995, Nicieza écrit quelques histoires pour Captain Marvel (vol. 2, 1995) et Spider-Man: The Final Adventure (1995) ainsi que pour les Mighty Morphin Power Rangers avant de quitter Marvel en 1996. Il part chez DC Comics et coécrit Justice League: Midsummer Nightmare avec Mark Waid qui relance la Justice League sous le nom de JLA. Il travaille aussi pour Twist and Shout Comics et ércit et dessine des histoires parues dans X-Flies Special #1 and Dirtbag #7.

Plus tard en 1996 Nicieza est engagé par Acclaim Comics comme senior vice-président et éditeur en chief. Il est chargé de relancer les personnages qui faisaient partis auparavant de Valiant Comics. Il écrit la série Turok et une création Troublemakers. Turok connaît le succès grâce à l'adaptation en jeu vidéo et Nicieza est nommé président et éditeur d'Acclaim Comics en 1997. Cependant les responsables d'Acclaim décident de supprimer des postes et de limiter le nombre de comics. Nicieza démissionne alors en 1999.

Travail en indépendant[modifier | modifier le code]

Fabian Nicieza revient chez Marvel et coécrit le crossover Magneto Wars dans les séries Uncanny X-Men #366–367 et X-Men vol. 2, #86–87, avc le dessinateur Alan Davis en 1999. Cela l'amène à écrire les séries limitées consacrées à Magneto Magneto Rex (1999) puis Magneto: Dark Seduction (2000). Il est aussi le scénariste de la série Gambit (1999). En 1999, il devient aussi le scénariste des Thunderbolts au n°34. Il y reste jusqu'au n°75. Parallèlement il écrit de nombreuses miniséries : Citizen V (2001), Citizen V and the V Battalion: Everlasting (2002), X-Men Forever (2001). Pour DC il écrit Supermen of America (1999) et la série limitée Elseworlds : JLA: Created Equal (2000), ainsi que quelques épisodes de la série pour enfants Justice League Adventures.

En 2003 Nicieza avec le dessinateur Stefano Raffaele crée la minisérie d'horreur The Blackburne Covenant pour Dark Horse Comics. La même année il devient le scénariste de la série Cable and Deadpool dont il écrit les 50 numéros.

En 2006, Nicieza revient chez DC pour Action Comics 841 à 843 (Juillet–septembre 2006), coécrit ave Kurt Busiek. Nicieza écrit aussi JSA Classified no 28. Il est aussi un des coscénaristes de The 99, un comics basé sur la culture islamique avec le koweiti Naif Al-Mutawa[7], Il signe aussi des épisodes de Nightwing et de Robin[8],[9]. Puis il écrit la minisérie Azrael : Death's Dark Knight qui l'amène à la série Azrael (Décembre 2009 – décembre 2010)[10],[11].

D'août 2010 à août 2011 Nicieza est scénariste de la série Red Robin. Puis en septembre 2011 il lance le titre Legion Lost mais s'arrête après 6 numéros[12]. En 2016, pour l'éditeur Shatner Singularity, il adapte un poème de Stan Lee sous forme de graphic novel Stan Lee's 'God Woke'[13]. Ce livre gagne le prix Independent Publisher Book Awards' Outstanding Books of the Year Independent Voice Award en 2017[14].

Autres travaux[modifier | modifier le code]

Fabian Nicieza a coécrit les dessins animés sortis directement en vidéo Hot Wheels World Race et The Black Belt Club, inspiré de la série de livres publiés par Scholastic.

Publications[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Dedication, Adventures of Captain America No. 1 (Septembre 1991)
  2. O'Donnell, Chris. "Creator of weekend box office champion 'Deadpool' from NJ", Courier News, January 14, 2016. Accessed July 26, 2018
  3. MacKenzie McAninch, « Interview: Fabian Nicieza » [archive du ], Randomville.com, (consulté le 28 août 2015)
  4. « Biography – Fabian Nicieza », sur IGN (consulté le 28 août 2015)
  5. a et b Andrew Wheeler, « Fabian Nicieza: Working for the Man » [archive du ], PopImage (consulté le 5 décembre 2013)
  6. Greg McElhatton, « The Busiest Man in Comics », Wizard Entertainment, no 17,‎ , p. 42–45
  7. "Islamic Superheroes Invade Indonesia" « https://web.archive.org/web/20080517082211/http://afp.google.com/article/ALeqM5jeQZsjcn5nOp96aOSX7pz0ZChdUQ »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), . Agence France-Presse. Retrieved October 2, 2007.
  8. Nicieza Searches for a Hero in “Robin”, Comic Book Resources, June 17, 2008
  9. Fabian Nicieza on Picking Up 'Robin' Post-Dixon, Newsarama, August 4, 2008
  10. Batman: Battle for the Cowl – Enter Azrael, IGN, December 18, 2008
  11. Fabian Nicieza Unleashes Azrael, Comic Book Resources, December 29, 2008
  12. Exit Interview: FABIAN NICIEZA Explains LEGION LOST Split, Newsarama, December 5, 2011
  13. Sheldon Wiebe, « Comic-Con 2016: POW! Entertainment and Shatner Singularity Introduce Stan Lee’s God Woke! » [archive du ], Shatner Singularity, (consulté le 22 juillet 2016) Additional on December 22, 2016. (WebCitation page requires text-blocking to make text visible)
  14. « 2017 Independent Publisher Book Awards » [archive du ], Independent Publisher Book Awards (consulté le 9 avril 2017)

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Marc-Olivier Frisch, « Fabian Nicieza », dans M. Keith Booker (dir.), Encyclopedia of Comic Books and Graphic Novels, Santa Barbara, Grenwood, , xxii-xix-763 p. (ISBN 9780313357466), p. 442-443.

Liens externes[modifier | modifier le code]