FN FNC

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir FNC.

FN FNC
image illustrative de l’article FN FNC
FN FNC calibre 5,56 × 45 mm OTAN avec un baïonnette
Présentation
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Munitions 5,56 × 45 mm OTAN
Fabricant FN Herstal 'Fabrique Nationale Herstal)
Période d'utilisation Milieu des années 1970 - présent.
Poids et dimensions
Masse (non chargé) 3,8 kg (FNC standard)
3,7 kg (FNC Para)
Masse (chargé) 4,3 kg (FNC standard)
4,2 kg (FNC Para)
Longueur(s) 997 mm (FNC standard) et 752 mm (crosse repliée)
911 mm (FNC Para) et 666 mm (crosse repliée)
Longueur du canon 449 mm (FNC standard)
363 mm (FNC Para)
Caractéristiques techniques
Mode d'action emprunt de gaz
culasse rotative
Portée pratique 400 m
600 m (avec lunette)
Cadence de tir 625-750 coups/min
Capacité 30 coups
Variantes FNC Para
AK5
Pindad SS-1
Soldat américain épaulant un FN FNC durant un entrainement au Salvador
Casque bleu belge équipé d'un FN FNC effectue un contrôle de sécurité dans un véhicule en Somalie

Le FN FNC (Fabrique Nationale Carabine) est un fusil d'assaut de calibre 5,56 x 45 mm OTAN de conception belge fabriqué par la FN Herstal à partir du milieu des années 1970 après l'échec d'un premier concept en 5,56 mm, le FN CAL, chef-d'œuvre d'ingénierie armurière, mais complexe, fragile et coûteux.

Conception et fonctionnement[modifier | modifier le code]

Le FNC est d'une conception pragmatique, son mécanisme est une variation de celui de l'AK-47, éprouvé, mais adapté et raffiné par les ingénieurs de la FN en visant la simplification et réduction maximale des coûts sans perte de fiabilité : emploi de tôle emboutie et soudée pour le boîtier, d'alliage d'aluminium pour l'ensemble de la carcasse et technique de microfusion pour les pièces du mécanisme de détente et autres pièces en acier.

Le canon, vissé dans une extension soudée au boîtier, est à chambre et âme chromée assurant longévité et résistance à la corrosion, rayé au pas de 1/7" permettant l'utilisation de toutes les munitions 5.56x45 mm, hormis les préséries et les commandes spéciales rayés au pas de 1/12".

Le FNC est muni d'un sélecteur à 4 positions qui permet la mise en sûreté, le tir en coup par coup, en rafales limitées de 3 coups et le tir automatique. En relevant l'alidade située derrière l'embase du guidon, on supprime la récupération des gaz. Cette position est utilisée pour le lancement de grenades à fusil, l'alidade servant alors de hausse. En cas de fort encrassement ou de conditions extrêmes, il est possible d'augmenter le flux de gaz actionnant le piston en fermant les évents d'échappement des gaz au moyen d'une ailette à la base du garde-main.

Le FNC est reconnu comme une arme fiable, efficace et confortable malgré une détente lourde (environ 4.5 kg ou 45 N) et des crosses non réglables en longueur peu adaptées à un usage moderne.

Il existe deux versions principales : le FNC standard à crosse fixe en polymère ou à crosse repliable (FNC M2) et le FNC Para (ou FNC M3) avec crosse repliable mais canon plus court de 8,5 centimètres.

Le système de visée classique se compose d'un guidon réglable en hauteur et d'une hausse à œilleton réglable en dérive pouvant basculer sur 2 positions pour une portée efficace de 250 m et une maximale théorique de 400 m. Tous les FNC peuvent également être équipés d'un rail STANAG ou Picatiny M1913 permettant le montage d'optiques diverses.

Une version semi-automatique du FNC, le modèle Sport ou Sporter à l'export (+ ou - 6000 aux Etats-Unis avant 1989), fut timidement commercialisée pour le marché civil et de police. Elle se distingue par l'absence de sélécteur, de tenon de baïonette et de déflecteur de douilles.

Diffusion[modifier | modifier le code]

Moins courant que le FAL, le FNC est en service dans les pays suivants :

La plupart de ces armées sont clientes depuis longtemps de la FN.

Utilisation au combat[modifier | modifier le code]

Dans les mains des soldats du régiment Para-Commando belge, le FNC a servi lors des opérations suivantes :

Il a en outre été utilisé par un membre du bataillon médian de chasseurs ardennais le 20 juin 2017 pour neutraliser l'auteur d'une tentative (échouée) d'attentat terroriste à la gare de Bruxelles-Central[1].

L'armée libanaise en fit usage lors de la prise du camp de réfugiés palestiniens de Nahr el-Bared en 2007.

En Afrique, il fut employé par les forces armées de la République démocratique du Congo durant la première guerre du Congo entre 1996 et 1997 puis de la deuxième en 2000 ainsi que, depuis 2004, lors de la guerre du Kivu.

Licence de production & Variantes[modifier | modifier le code]

La Fabrique nationale de Herstal a toujours pratiqué la cession des droits de fabrication de ses armes[réf. nécessaire]. Ainsi, le FNC est construit sous licence en Suède (Bofors), avec pour différence notable l’absence de chromage des canons, oú Il est également réglementaire dans une forme modifiée et modernisée appelée AK5, et en Indonésie sous sa forme originale (Pindad SS-1).

Culture populaire[modifier | modifier le code]

Le FNC para à canon court (version Sporter) fut utilisé par le lieutenant Vincent Hanna (Al Pacino) dans le film Heat.

Il peut être sélectionné par clic gauche dans la phase de briefing dans le troisième opus de Tom Clancy's Rainbow Six Raven Shield.

Dans Metal Gear Solid V: The Phantom Pain, le fusil d'assaut standard AM MRS-4 est fortement inspiré du FN FNC (et non de la M4 comme on pourrait le croire). Ce choix pourrait s'expliquer du fait que le FNC est un fusil d'assaut prisé des mercenaires. Toutefois, on peut lui ajouter un garde-main proche de celui d'une M16A1 dans la customisation des armes. Il peut aussi être équipé d'une multitude d'accessoires comme différents viseurs et lunettes, un lance-grenade, une poignée, un laser ainsi qu'une lampe tactique.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Qui est le soldat qui a abattu le kamikaze de la gare Centrale? », La Libre Belgique,‎ (lire en ligne).

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]