Erwin Ding-Schuler

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Erwin Ding)
Aller à : navigation, rechercher
Erwin Ding-Schuler
Image illustrative de l'article Erwin Ding-Schuler

Naissance
Bitterfeld, Empire allemand
Décès (à 32 ans)
Freising, Allemagne
Origine Allemagne
Allégeance Allemagne nazie
Grade SS-Sturmbannführer
Conflits Seconde Guerre mondiale

Erwin Ding-Schuler, né le 19 septembre 1912 à Bitterfeld et mort le 11 août 1945 à Freising est un chirurgien allemand, officier de la SS avec le rang de Sturmbannführer, ayant participé aux expérimentations médicales nazies au camp de Buchenwald, durant la Seconde Guerre mondiale.

Arrêté par les troupes américaines le 25 avril 1945, il s'est suicidé le 11 août 1945.

Biographie[modifier | modifier le code]

On connaît principalement son activité de médecin-chef à Buchenwald par Eugen Kogon, prisonnier entre 1939 et 1945, qui était son secrétaire particulier.

Ding était le directeur d'un centre de recherches sur le typhus ouvert en décembre 1941 à Buchenwald, à l'instigation de Himmler et Mrugowsky. Ce centre cultive d'abord les germes du typhus chez l'homme, en contaminant trois à cinq personnes par mois.

À partir d'octobre 1942, Ding est chargé de tester plusieurs vaccins contre le typhus, en utilisant des groupes de prisonniers de guerre (soviétiques). En théorie, les victimes devaient être bien nourries de façon à correspondre au modèle du soldat allemand, mais les survivants sont exécutés par injection d'acide prussique ou de phénol[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Paul Weindling, La « victoire par les vaccins » : les vaccins contre le typhus pendant la Seconde Guerre mondiale, Fayard, coll. « Penser la médecine », (ISBN 2-213-59412-0), p. 242-244.
    dans L'aventure de la vaccination, A.-M. Moulin (dir.).

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]