Alfred Balachowsky

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Alfred Balachowsky
Image dans Infobox.
Alfred-Serge Balachowsky dans son laboratoire.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 82 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Alfred Serge BalachowskyVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Domaine
Membre de
Lieu de détention
Distinction

Alfred Serge Balachowsky, né le à Korotcha, en Russie, et mort le à Paris, est un entomologiste français d'origine russe.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il obtient le diplôme d’ingénieur agricole le . Et il devient docteur ès-sciences naturelles (thèse à la Sorbonne) le

Il est naturalisé français, par décret du .

Pendant la guerre de 39/40, il est mobilisé le comme caporal au Laboratoire de recherches bactériologiques et aérologiques de l’armée, au Val-de-Grâce à Paris. Il est démobilisé à Toulouse le .

Sous l’occupation, pendant la Seconde Guerre mondiale, il est directeur de laboratoire à la Station centrale de Zoologie agricole du Centre national de recherches agronomiques de Versailles et professeur de zoologie et d'entomologie à l’École nationale d'agriculture de Grignon. Recruté en octobre 1942, il fait partie, sous le pseudo « Serge », d'un groupe de résistance rattaché au réseau Prosper-PHYSICIAN du service secret britannique Special Operations Executive. Ce groupe, basé à l'École d'agriculture de Grignon, reçoit courant juin 1943 trois parachutages à Bazemont, à la ferme du Roncey de Guillaume Abgrall. Le , Il est arrêté à son domicile (1, square Sully, à Viroflay). Détenu à Fresnes puis, à partir du , au camp de Royallieu (Compiègne), il est déporté le au camp de Buchenwald. Transféré au camp de Dora le , il est ramené à Buchenwald le , pour y être affecté au bloc 50, où se fabrique le vaccin contre le typhus exanthématique, sous la responsabilité du médecin Schuler. Il y travaille jusqu'à la libération du camp, le . Il est rapatrié le . Le , il témoigne au procès de Nuremberg sur les conditions de détention dans les camps de concentration.

En 1948, il devient président de la Société entomologique de France.

Alfred Balachowsky occupe les chaires suivantes au Muséum national d'histoire naturelle :

  • Entomologie, de 1962 à 1963. Cette chaire fut alors renommée Entomologie générale et appliquée.
  • Entomologie générale et appliquée, de 1963 à 1974.

En 1964, il permet l'installation de son importante bibliothèque dans le bâtiment du Muséum national d'histoire naturelle de Paris, nouvellement construit au 45 rue Buffon, 75005 Paris pour abriter le Laboratoire d'Entomologie générale et appliquée, bâtiment où elle se trouve depuis.

Famille[modifier | modifier le code]

  • Son père : Arnold Balachowsky, décédé en 1902.
  • Sa mère : Aménaïde Charlotte de Féraudy, née le à Dinan.

Mariage :

Travaux[modifier | modifier le code]

On lui doit l'identification de deux espèces de cochenilles (coccoidea) :

  • Rhizopulvinaria grassei (1936),
  • Saharaspis ceardi (1928).

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Coléoptères Scolytides, Collection Faune de France, Volume 50, Paris, Fédération française des Sciences naturelles (éd.), 320 p., 1949, 1997[1].

Utilisation de son nom[modifier | modifier le code]

Son nom a été donné à une espèce de papillon, Gonimbrasia balachowsky, de la famille des Saturniidae. Ce papillon figure sur une émission philatélique du Territoire français des Afars et des Issas de 1976, avec pour valeur faciale 100 f.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Paul Pesson, « Hommage à Alfred Serge Balachowsky (1901-1983) », Annales de la Société entomologique de France (nouvelle série), volume 20, no 3, 1984, pages 235-250 (Lire en ligne)
  • Jean Dorst, « La vie et l'œuvre d'Alfred Balachowsky », La Vie des sciences, Académie des sciences (France), Compte-rendu série générale, tome 1, no 6, 1984, pages 567-576 (Lire en ligne)
  • Jean-Jacques Amigo, « Balachowsky (Alfred, Serge) », dans Nouveau Dictionnaire de biographies roussillonnaises, vol. 3 Sciences de la Vie et de la Terre, Perpignan, Publications de l'olivier, , 915 p. (ISBN 9782908866506)
  • Nicolas Chevassus-au-Louis, « Alfred Balachowsky. Un Pastorien à Buchenwald », La Recherche, no 370, 2003 (Lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]