Ermé Désiré

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ermé Désiré
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité

Ermé Désiré, pseudonyme de Désiré Ernié[1] et parfois nommé à tort Désiré Ermé, est un photographe orientaliste français, actif dans les années 1850-1885[2]. Il est né en 1830 à Jort[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Ermé Désiré s'installe au Caire, dans le quartier du Mouski, vers 1864. Il y reprend l'atelier Royer & Aufière[3], installé au début des années 1860 par Louis Royer et Clovis Aufière[4], ces derniers retournant en France pour ouvrir un studio à Marseille, 15 rue de la Cannebière[5].

Ermé Désiré photographie les rues d'Alexandrie et du Caire[6] et, comme Hippolyte Arnoux et Emile Béchard, eux aussi installés dans la capitale égyptienne[7], il réalise des portraits en atelier[8]. Son studio se nomme « Photographie parisienne »[9],[10]. Certaines de ses photographies sont diffusées sous forme de photo-cartes[11],[12].

Le 11 octobre 1866, Désiré est à Suez pour photographier l’inauguration du bassin de radoub du vice-roi d’Égypte, bassin dont la réalisation a été commandée à une entreprise française. À cette occasion, il réalise un « reportage » sur les travaux du canal durant plusieurs semaines. Il se déplace le long des canaux dans un bateau équipé d’un laboratoire photographique et réalise une série de négatifs sur verre au collodion[13]. Un ensemble de plus de 72 photographies sur la construction du canal de Suez est conservé au musée national de la Marine à Paris.

Contrairement à Louis Cuvier, son contemporain, ou à Hippolyte Arnoux qui photographie le canal vers 1880, aucun lien formel n’est établi entre la Compagnie universelle de Suez et Ermé Désiré. Pourtant, certaines de ses photographies sont exposées dans le pavillon de la compagnie lors de l’Exposition Universelle de 1867[14].

Entre 1866 et 1867, répondant à une commande officielle d'Ismaïl Pacha, khédive d’Égypte, il réalise des centaines de photographies du Caire, de ses écoles, portraits d'élèves et de soldats, dont beaucoup semblent aujourd'hui perdues[15]. Au cours de cette mission, Ermé Désiré photographie différents corps de l’armée khédiviale et des dignitaires du régime égyptien : portraits équestres de dignitaires du régime, différents corps d’armée, garde d’honneur du khédive, musique de la garde. Certaines images sont rehaussées en couleurs et à l’or. 47 épreuves d’époque sur papier albuminé, présentées dans deux albums reliés, sont mises aux enchères en 2013, sous le titre Portraits de dignitaires du régime et corps de l’armée khédiviale, Le Caire, vers 1867-1874.[16]

Ermé Désiré est toujours actif en 1885, mais après cette date, on perd toute trace de lui[14].

Souvent associée à l'orientalisme, son œuvre est toutefois empreinte d'un certain naturalisme[17].

Œuvres photographiques[modifier | modifier le code]

1865 (vers). Souvenirs du Caire. 52 photographies, tirages albuminés[18]

1866. [Construction du canal de Suez]. 72 photographies, épreuves d'époque sur papier albuminé

1867 (vers). Album de photographies prises en Égypte, au Caire et à Alexandrie. 49 photographies, épreuves d'époque sur papier albuminé[14]

1867-1874 (vers). Portraits de dignitaires du régime et corps de l’armée khédiviale, Le Caire. 47 photographies, épreuves d'époque sur papier albuminé[19]

[Sans date]. Album des vues d'Égypte de Désiré phto. 25 photographies[20]

Expositions[modifier | modifier le code]

  • 2005, musée national de la Marine, Paris. Jules Verne : Le roman de la mer. Du 9 mars au 31 août 2005[21].
  • 2007, musée national de la Marine, Paris. Suez Désiré ou la métamorphose du paysage. Photographies de Ermé Désiré. Du 24 octobre au 25 novembre 2007. Exposition dans le cadre de la biennale Photoquai[22].
  • 2014, Centre canadien d'architecture, Montréal. La Photographie de la ville arabe au XIXe siècle. Du 30 janvier au 25 mai 2014[23].

Collections[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Mercedes Volait et Maryse Bideault, Introduction, in "L'iconographie du Caire dans les collections patrimoniales françaises", INHA, (lire en ligne), p. 5–20
  2. Musée national de la Marine, Jules Verne, le roman de la mer, Paris, Seuil, , 213 p. (ISBN 978-2020796590), p. 87
  3. a et b (en) Ken Jacobson, Odalisques & arabesques: orientalist photography, 1839-1925, Bernard Quaritch Ltd, , 308 p. p. (ISBN 978-0955085253)
  4. « Nineteenth Century Photography », sur www.paulfrecker.com (consulté le 15 juin 2016)
  5. « Indicateur marseillais. Guide de commerce, 1865 », sur Gallica, Marseille, (consulté le 15 juin 2016)
  6. « Photoquai (dossier de presse) », sur docplayer.fr, (consulté le 15 juin 2016), p. 38
  7. David Maslowski, « Les Modèles culturels des Juifs d’Egypte de la fin de la domination ottomane (1882) jusqu’à la révolution des Officiers libres (1952) : Master 2 Histoire des sociétés occidentales contemporaines »,
  8. a et b Robert Solé, L'Egypte, passion française, Paris, éditions du Seuil, (ISBN 9782021295382, lire en ligne)
  9. Alain Fleig, Rêves de papier. La photographie orientaliste, 1860-1914, Neuchâtel, Ides et Calendes, , 177 p. (ISBN 978-2825801147)
  10. Institut du monde arabe, L'Orientalisme : l'Orient des photographes au XIXe siècle, Paris, Centre national de la photographie, (ISBN 9782867540882, lire en ligne)
  11. « CWFP: Special Exhibit: Cartes-de-Visite from Cairo ca. 1865: Introduction », sur cwfp.biz (consulté le 5 octobre 2017)
  12. « CWFP: Special Exhibit: Cartes-de-Visite from Cairo ca. 1865 », sur cwfp.biz (consulté le 5 octobre 2017)
  13. « Photoquai - Musée national de la Marine », sur modules.quaibranly.fr (consulté le 23 octobre 2015)
  14. a b et c « Album de photographies prises en Egypte, au Caire et à Alexandrie », sur www.sothebys.com (consulté le 15 juin 2016)
  15. (en) Adam Mestyan, Arab Patriotism: The Ideology and Culture of Power in Late Ottoman Egypt, Princeton University Press, (ISBN 9781400885312, lire en ligne)
  16. « Vente publique - parcours photographique : de Le Gray à Brancusi », sur www.drouot.com (consulté le 23 octobre 2015)
  17. Thomas Cazentre, Collections électroniques de l'INHA. Actes de colloques et livres en ligne de l'Institut national d'histoire de l'art, INHA, (ISBN 9782708409415, lire en ligne), p. 227–244
  18. http://www.millon.com, « Ermé DESIRE « Souvenirs du Caire », vers 1865 Ermé DESIRE… », sur http://www.millon.com (consulté le 11 septembre 2017)
  19. « E.Désiré [Désiré Ernié, dit] », sur www.yvesdimaria.com (consulté le 15 juin 2016)
  20. a et b Centre canadien d’architecture, « Various views of the city and individual buildings, Cairo, Egypt » (consulté le 4 octobre 2017)
  21. « Vingt Mille Lieues sous les mers: genèse d’un roman »,
  22. « Exposition "Suez Désiré" », sur www.mammamiadesign.com (consulté le 23 octobre 2015)
  23. Mirna Boyadjian, « La photographie de la ville arabe au XIXe siècle, Centre canadien d’architecture (CCA), Montréal, du 30 janvier au 25 mai 2014. », Ciel variable, vol. 98,‎ , p. 87-88 (ISSN 1923-8932, lire en ligne)
  24. « Collections / Patrimoine - Association Lesseps », sur www.association-lesseps-suez.org (consulté le 11 septembre 2017)
  25. (en) Nissan Perez, Focus East: early photography in the Near East (1839-1885), Abrams, (ISBN 9780810909243, lire en ligne)
  26. Sylvie Aubenas, « L'Orient des photographes. Les collectionneurs de photographies », sur expositions.bnf.fr (consulté le 15 juin 2016)
  27. « Catalogues | Musée Bartholdi », sur www.musee-bartholdi.fr (consulté le 15 juin 2016)

Articles connexes[modifier | modifier le code]