Musée Bartholdi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Musée Bartholdi
Image dans Infobox.
Cour du musée avec le groupe en bronze Les grands Soutiens du monde (1902).
Informations générales
Type
Surface
600 m2
Visiteurs par an
16 275 (2013)
Site web
Bâtiment
Protection
Localisation
Pays
Commune
Adresse
Coordonnées

Le musée Bartholdi, situé à Colmar, est un musée consacré au sculpteur Auguste Bartholdi. Labellisé musée de France, le bâtiment est labellisé Maisons des Illustres par le ministère de la Culture et de la Communication en 2011.

Dans la cour est érigé le groupe monumental en bronze Les grands Soutiens du monde (1902).

Le musée[modifier | modifier le code]

Le musée est sis au 30, rue des Marchands à Colmar, dans la maison natale d'Auguste Bartholdi[1]. Il abrite sur trois niveaux l'espace consacré à cet artiste emblématique du XIXe siècle pour avoir créé la Statue de la Liberté et le Lion de Belfort. Le musée, inauguré le , conserve une importante collection de sculptures, peintures, dessins, photographies d'ébauches et maquettes[2],[3].

Plaque commémorative sur la maison natale d'Auguste Bartholdi.

Les deux portes du XVIIe siècle ont été inscrites sur l'inventaire supplémentaire des monuments historiques par arrêté du [4].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Information Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Fréquentation[modifier | modifier le code]

Chiffres de fréquentation du musée 2002-2019
2002 2003 2004 2005 2006 2012
10 492[8] 9 358[8] 16 356[8] 11 540[8] 10 126[8] 16 029[9]
2013 2014 2015 2016 2017 2018
16 275[10] 18 435[11] 21 022[12] 22 879[13] 23 115[14] 25 263[15]
2019 2020
27 333[16] 6 020[17]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Office de tourisme de Colmar, « Audioguides », sur ot-colmar.fr (consulté le ).
  2. cheminsdememoire.gouv.fr.
  3. Le musée Bartholdi, maison natale d'Auguste Bartholdi sur colmar.fr.
  4. « Musée Bartholdi », notice no PA00085403, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  5. Gérard Franck, « Fonds d’art juif historique et contemporain. le musée Bartholdi de Colmar », sur judaisme.sdv.fr (consulté le ).
  6. Freddy Raphaël, « Un objet d'art juif de la 'Hevra Kadisha de Colmar », sur judaisme.sdv.fr, (consulté le ).
  7. « Salle Jean-Claude Katz », sur linternaute.com (consulté le ).
  8. a b c d et e « MUSEOSTAT 2006 » [PDF], sur culturecommunication.gouv.fr (consulté le ).
  9. Le Point Colmarien, no 228, mars-avril 2013.
  10. Le Point Colmarien, no 237, octobre 2014.
  11. Le Point Colmarien, no 241, avril 2015.
  12. Le Point Colmarien, no 247, avril 2016.
  13. Le Point Colmarien, no 253, avril 2017.
  14. Le Point Colmarien, no 259, avril 2018.
  15. Le Point Colmarien, no 265, avril 2019.
  16. Le Point Colmarien, no 273, octobre 2020.
  17. Le Point Colmarien, no 276, avril 2021.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dominique Toursel-Harster, Jean-Pierre Beck, Guy Bronner, Dictionnaire des monuments historiques d’Alsace, Strasbourg, La Nuée Bleue, , 663 p. (ISBN 2-7165-0250-1)
    Musée Bartholdi, portes du XVIIe siècle, p. 99
    .
  • Régis Hueber (dir.), Bartholdi. Le lion, catalogue de l'exposition, Musée Bartholdi, -, Ville de Colmar / Musée Bartholdi , 2004. — Exposition présentée dans le cadre des manifestations commémoratives du centenaire de la mort d'Auguste Bartholdi.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]