Eric John Kaiser

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kaiser.

Eric John Kaiser

Description de cette image, également commentée ci-après

Eric John Kaiser à San Francisco.

Informations générales
Naissance
Boulogne-Billancourt, France
Activité principale auteur-compositeur-interprète
Genre musical French Rock, French Pop Rock
Instruments Guitare
Site officiel http://www.ericjohnkaiser.com/

Eric John Kaiser (né à Boulogne-Billancourt, France le 8 novembre, 1973) est un auteur-compositeur-interprète originaire de Paris basé à Portland, Oregon.

Biographie[modifier | modifier le code]

Eric John Kaiser a déménagé de Paris, France à Portland, Oregon en 2006. Depuis, sa chanson “L’ODyssée” a été sélectionnée pour faire partie de la compilation PDX Pop Now! et la radio de Seattle KEXP a joué plusieurs de ses chansons. Il a également sorti 2 albums – L'ODyssée en 2006, enregistré à Paris au studio de Philippe Baïa (studio utilisé également par Sony Music/V2 records), et le second French Troubadour en 2009, enregistré à Portland à Type Foundry Studio (où les The Decemberists, Spoon, M. Ward, Jolie Holland et Alela Diane ont également enregistrés des albums).

French Troubadour a reçu des critiques positives sur plusieurs media comme OPB Music[1], The Oregonian[2], Willamette Week[3], et The Portland Mercury[4].Cet album également été à sa sortie sélectionné et distribué par la Fnac pour faire partie des "Indétendances".

Zach Mann de OPB Music a écrit à propos du second album d’Eric John Kaiser: "Ce disque contient un éventail de très bonnes chansons pop/rock à l’ancienne, écrites de main de maître et racontant des histoires entrainantes". En 2009, il assurait la première partie des Stereophonics au Wonder Ballroom à Portland et en 2010 il enregistra un nouveau disque 4 titres à 8Ball Studio Portland Rendez-Vous. En 2011, il faisait la première partie du groupe français Revolver à Mississippi Studios à Portland.

Eric John Kaiser est souvent en tournée et retourne en France une fois par an pour faire des concerts. À Paris il a déjà joué au Festival Solidays, à La Scène Bastille, à la Guinguette Pirate, à la Bellevilloise et pour la Fête de la musique à la station de métro “Menilmontant” pour un concert en plein air. Il a également assuré la première partie de Tété à la cooperative de Mai à Clermont Ferrand, à l’EMB de Sannois, à Strasbourg, Cholet, Roubaix avec Emily Loizeau, Saint Adresse et en Belgique à Bruxelles, Liège et Namur.

En mars 2010 il a tourné à travers les États-Unis et le Canada où il a fait des concerts au Smithsonian Institute à Washington DC, en Louisiane, à Minneapolis et à Calgary et Winnipeg. La même année, il faisait une tournée sur la Côte Ouest des États-Unis, de Portland à San Diego et se produisait au DeYoung Museum à San Francisco dans le cadre d’une exposition d’œuvres impressionnistes du Musée d'Orsay de Paris. À la fin de l’année, de retour en France, il fut interviewé sur Direct 8, France Inter[5], et Virgin Radio.

Début 2011, il était sur les routes de l’Idaho, de l’Utah, du Montana, et de l'état de Washington où plusieurs journaux parlaient de lui dont le Missoula Independent[6] et le Boise Weekly[7]. En mars, il était en concert à Boston, Providence, et New York.

En 2011, en plus de sa carrière de musicien, Eric a également aidé à la réalisation artistique du premier album de Kory Quinn “Waitin’ for a train”, musicien folk basé à Portland et il est apparu en tant que figurant dans la série "Grimm" de NBC.

Le 23 mars 2012 il sort son troisième album Dehors c’est l’Amérique (Outside, it’s America) coproduit et enregistré par Rob Stroup à 8ball studio à Portland. Après avoir joué à guichets fermés dans le club de Jazz Jimmy Mak's à Portland pour célèbrer la sortie de ce nouveau disque, Eric John Kaiser partira pour trois mois en tournée en Louisiane, en Californie, dans l'Oregon, l'Idaho, dans l'état de Washington et à Vancouver BC au Canada.

En Novembre 2012, ils sort un quatre titres du nom de "1+1=Freedom" célèbrant sa récente union avec Patti Kaiser. Ce disque est composé de chansons acoustiques en duo avec son épouse au piano.

En 2013, Eric John Kaiser repart sur les routes du continent Nord Américain tournant sur la Côte Est, au Canada, dans le Montana, l'Idaho, l'Oregon et l'état de Washington.

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums Studio

  • Dehors c’est l’Amérique (Outside, it’s America) (2012)
  • French Troubadour (2009)
  • L'Odyssée (2006)


CD 4 titres

  • 1+1=Freedom (2012)
  • Portland Rendez-Vous (2010)
  • Comme à la Maison (2004)
  • Paris Acte I, Scène 1 (2005)

Compilations

  • “L'Odyssée” sur la compilation PDX Pop Now! 2007
  • ”Une journée couleur pluie” figure sur la compilation "Indétendances" de la Fnac (2010)
  • ”Home!” figure sur la compilation "Home Grown" de la radio KINK (2012)

Collaborations artistiques[modifier | modifier le code]

Le rappeur Feniksi du Saïan Supa Crew chante sur 2 chansons de l'album L'Odyssée d'Eric John Kaiser: "Le Puzzle" et "Nos Vies".

L'artiste français Tété chante sur 3 chansons de l'album French Troubadour d'Eric John Kaiser: "French Troubadour", "A l'ombre des étoiles" et "Natures Mortes".

Eric John Kaiser a participé en 2006 aux cœurs de l'album Robots après tout de Philippe Katerine.

Références[modifier | modifier le code]

  1. OPB Music http://opbmusic.org/blog/533-Review-Eric-John-Kaiser-and-T-t-Rescuing-the-Pre-Punk-Baby-
  2. (en) Douglas Perry, « Northwest CD review: Eric John Kaiser », The Oregonian,‎ June 25, 2009 (consulté le July 22, 2011)
  3. Willamette Week http://www.wweek.com/portland/article-12065-cd_reviews_iretsu_eric_john_kaiser.html
  4. The Portland Mercury http://www.portlandmercury.com/portland/eric-john-kaiser-and-les-etrangers/Event?oid=2603319
  5. France Inter http://twtu.be/43VSmvnGbmQ
  6. (en) Cameron Rasmusson, « Eric John Kaiser », Missoula Independent,‎ January 20, 2011 (consulté le July 22, 2011)
  7. (en) Amy Atkins, « The Two Worlds of Eric John Kaiser », Boise Weekly,‎ January 12, 2011 (consulté le July 22, 2011)

Lien externe[modifier | modifier le code]