Empire Tuʻi Tonga

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Empire Tu’i Tonga)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Empire Tuʻi Tonga

450 – 1826

Description de cette image, également commentée ci-après
Carte de la Polynésie, ou se trouvait l'empire Tuʻi Tonga.
Informations générales
Statut Empire
Capitale Muʻa
Langue tongien, samoan, niuéen
Histoire et événements
450 ʻAhoʻeitu et ses troupes se rendent aux Samoa après son mariage avec la fille de Tuʻi Manuʻa
1826 Laufilitonga est battu par Tuʻi Kanokupolu Tuʻi Haʻapai Tuʻi Vavaʻu Taufaʻahau Tupou Ier à Veleta

Entités suivantes :

L’empire Tuʻi Tonga était un puissant empire d'Océanie.

Il était centré à Tonga sur l'île de Tongatapu et avait pour capitale Muʻa.

À son apogée, l'empire s'étendait de Niue à Tikopia (aux Îles Salomon), en passant par les Samoa, Uvéa, Futuna et une partie des Tuvalu, et avait une sphère d'influence encore plus étendue.

L'empire « aboutit à l'occupation progressive de la majorité des îles de la Polynésie occidentale, avec l'imposition de gouverneurs tongiens et des nouveaux chefs[1] ».

Certains Tuʻi Tonga s'établirent par ailleurs aux Samoa pour y gouverner directement. Plusieurs rois tongiens prirent pour épouse une femme issue de la haute noblesse samoane[2].

L'empire s'est établi vers l'an 950 après le déclin de Tuʻi Manuʻa à Samoa et Tuʻi Pulotu à Fidji. Il aurait été contemporain de l'empire micronésien basé à Yap.

Expansion[modifier | modifier le code]

Aire d'expansion de l'empire Tonga au sud ouest de la Polynésie.

Sous les 10e et 11e Tuʻi Tonga, Momo et son fils Tuʻitātui, l'empire est à son apogée, et perçoit le tribut (dit 'Inasi) de toutes les régions soumises. Le capitaine James Cook fut témoin d'une cérémonie de 'Inasi aux Tonga, en 1777, dans laquelle il remarqua des étrangers à peaux sombres, apparemment des Fidji, des Îles Salomon et du Vanuatu.

Le succès de l'Empire était en grande partie fondée sur la Marine Impériale. Les plus grands canoës, à voile carrés, pouvaient transporter jusqu'à 100 hommes.

Crise[modifier | modifier le code]

Vers 1250, les Samoa s'émancipèrent de l'autorité impériale, puis, vers 1450, les rois de la dynastie Tuʻi Tonga perdirent leur autorité temporelle aux îles Tonga même.

De nouvelles dynasties apparurent, et les Tonga conserveront une influence plus localisée jusqu'à l'arrivée des Occidentaux.

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Niel Gunson, « Great families of Polynesia: inter-island links and marriage patterns », The Journal of Pacific History,‎

Compléments[modifier | modifier le code]

Lectures complémentaires[modifier | modifier le code]

  • Elise Huffer, Grands hommes et petites îles : La politique extérieure de Fidji, de Tonga et du Vanuatu, Paris, Orstom, (ISBN 2-7099-1125-6), chap. II (« Tonga : L'empire devient royaume »)

Articles connexes[modifier | modifier le code]