Yap (État)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Yap.
Yap
Drapeau
Drapeau
Carte de Yap.
Carte de Yap.
Administration
Pays Drapeau des États fédérés de Micronésie Micronésie
Type État
Capitale Colonia
Démographie
Population 11 241 hab. (2000)
Densité 92 hab./km2
Géographie
Altitude Min. 0 m
Superficie 121,7 km2

Yap (Wa'ab en yap) est un des quatre États des États fédérés de Micronésie. Il est constitué de plusieurs îles et archipels appartenant aux îles Carolines et dont le plus grand, les îles Yap, abrite la capitale, Colonia, située sur l'île de Yap.

Yap a pour code « FM.YA ».

D'une superficie de 121,7 km2, Yap est peuplé de 11 241 habitants : sa population est métissée d'Océaniens, d'Européens et de Japonais. Le yap en est la langue officielle et principale.

Histoire[modifier | modifier le code]

Avant l'arrivée des Européens, intrigues et confrontations entre clans constituaient l'essentiel de l'histoire de l'île. Yap importait alors de la monnaie de pierre monumentale des Palaos. À la fin du XIXe siècle les Allemands colonisent l'île, la divisent en paroisses et en font une escale de ravitaillement. En septembre 1914, Yap est occupée par les Japonais. À la fin de la Première Guerre mondiale elle fut placée sous mandat japonais par la SDN (le Japon "oublia" de la rendre lorsqu'il quitta la SDN en 1935).

Durant la Seconde Guerre mondiale, les installations militaires nippones furent maintes fois bombardée par l'aviation des États-Unis lors de leur reconquête du Pacifique. En 1945, le Japon dut renoncer à toutes ses colonies et Yap passa sous le protectorat des États-Unis, avec une dose d'autonomie interne que l'île garda au sein des États fédérés de Micronésie, indépendants en décembre 1990.

En janvier 2012, le groupe chinois Exhibition and Travel Group a signé un accord avec le gouvernement insulaire pour la création d'un vaste complexe touristique (4 000 chambres, casino, agrandissement de l'aéroport). Le projet est soutenu par le Président de la Fédération Manny Mori, mais se heurte à une opposition du président de l'Assemblée législative de Yap, Henry Falan qui craint une destruction de l'environnement (récifs coralliens, mangroves)[1]

Îles extérieures rattachées à l'État[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Courrier international n°1190 du 22 au 28 août, p.27

Annexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :