Emil Maurice

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Emil Maurice
Bundesarchiv Bild 146-1980-073-19A, Emil Maurice.jpg
Emil Maurice, premier Oberster SA-Führer, de 1920 à 1921, mais ici en uniforme de SS-Oberführer[a] (cliché non daté, probablement entre 1934 et 1937).
Fonction
Député du Reichstag
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 75 ans)
MunichVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Allégeance
Activité
Autres informations
Partis politiques
Membre de
Grade militaire
Conflit
Distinctions

Emil Maurice /e.mil mo.ʁis/ (Westermoor (province du Schleswig-Holstein), le Munich, le ) est un des premiers membres du Parti nazi, connu pour sa brutalité lors des combats de rue au cours des années 1920. Bien qu'il n'ait jamais dirigé la SS, il en a longtemps été considéré comme le numéro 2. Il stagna au grade d'Oberführer[a].

Biographie[modifier | modifier le code]

Après un apprentissage en horlogerie, Emil Maurice sert partiellement entre 1917 et 1919 dans l'armée de terre bavaroise. Durant l'automne 1919, il entre au DAP et est employé par Anton Drexler dans des combats de rue. C'est un des premiers proches d'Adolf Hitler, qu'il rencontre probablement en 1919. À la suite de la fondation de la Sturmabteilung (SA) en 1920, Maurice devient le premier Oberster SA-Führer. En 1921, Hans Ulrich Klintzsch lui succède. En 1923, il devient également le commandant SA du nouveau Stosstrupp Adolf Hitler, chargé de la protection rapprochée d'Hitler lors des rassemblements du parti.

Le , il participe avec Hitler au putsch de la Brasserie et est emprisonné à Landsberg. Il est l'un de ceux à qui Hitler dicte Mein Kampf (1924-1925). Deux ans après, Emil Maurice devient le chauffeur du Führer. Avec Adolf Hitler, ils refondent, à partir de l'ancien Stosstrupp, le Stabswache (garde d'état-major), qui deviendra bientôt le Schutzstaffel (SS) à la fin de l'année 1925. Emil Maurice est alors nommé membre no 2 après Hitler. Cependant, un an plus tard, le leadership de la SS lui échappe après la disgrâce de son ami Julius Schreck, cofondateur du Stabswache, et que Joseph Berchtold rentré d'exil après sa participation au putsch de 1923, soit devenu le premier Reichsführer-SS.

Emil Maurice aura par la suite une relation de courte durée avec Geli Raubal, la nièce de Hitler, qui va brouiller les deux hommes plusieurs années durant. Rentré en grâce après l'accession d'Hitler au pouvoir, Emil Maurice devient un officier de l'Allgemeine SS. Son inimitié avec le Reichsführer SS Heinrich Himmler entraînera la stagnation d'Emil Maurice dans les rangs de la SS et ce plus particulièrement en raison de son ascendance juive (par son arrière-grand-père). Himmler ira jusqu'à faire pression pour qu'il soit exclu de la SS, mais Hitler s'y opposera.

Emil Maurice est conseiller municipal de Munich à partir de 1933. De hautes distinctions lui sont données, entre autres l'insigne d'or du parti (numéro de membre 39). Lors de la nuit des Longs Couteaux en 1934, Emil Maurice participe à l'arrestation de certains chefs SA. Écarté ensuite des hauts rangs nazis, il est nommé, en 1937, président de la chambre de commerce de Munich. Après la guerre, en 1948, il est condamné à quatre ans de travaux forcés.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b Grade qui n'a pas d’équivalence en France : intermédiaire entre celui de colonel et celui de général de brigade

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]