Stosstrupp Adolf Hitler

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Des hommes du Stoßtrupp s'embarquent pour un rassemblement en septembre 1923.

Le Stoßtrupp (ou Stosstrupp) Adolf Hitler est une unité de gardes du corps qui a été créée en 1923 pour assurer la sécurité personnelle d'Hitler. Elle faisait partie des SA de Munich, mais n'obéissait qu'à Hitler. Les membres de l'escouade ont participé au coup d'État manqué de 1923. Après le procès d'Hitler, l'unité a été dissoute et interdite, et ses membres ont été condamnés.

Histoire du Stosstrupp[modifier | modifier le code]

Dans les premiers temps du parti nazi, les dirigeants ont réalisé qu'une unité de gardes du corps composée d'hommes zélés et fiables était nécessaire. Ernst Röhm forma une unité de gardes en puisant dans les hommes de la 19.Granatwerfer-Kompanie ; de cette formation naquit bientôt la Sturmabteilung (SA). Au début de 1923, Hitler ordonna la formation d'une petite unité de gardes du corps séparée des autres structures du parti et entièrement dédiée à sa personne[1]. À l'origine, l'unité était composée de huit hommes seulement, commandés par Julius Schreck et Joseph Berchtold[2]. Elle fut appelée la Stabswache (garde d'état-major)[3]. La Stabswache reçut des insignes uniques, mais à ce moment-là, elle était encore sous le contrôle général de la SA. Schreck a ressuscité l'utilisation du Totenkopf (crâne) comme insigne de l'unité, un symbole que diverses forces d'élite avaient utilisé dans le royaume de Prusse et dans l'Empire allemand[1].

En mai 1923, l'unité fut rebaptisée "Stoßtrupp-Hitler"[3]. Elle ne comptait alors pas plus de 20 membres[4]. Tous étaient considérés comme des loyalistes de Hitler[1]. Selon le Lexique historique de Bavière, l'unité compta plus tard une centaine de membres[5]. Le , le Stoßtrupp, avec les SA et plusieurs autres unités paramilitaires nazies, prit part au putsch avorté d'Hitler à Munich. Au lendemain de cet événement, Hitler fut emprisonné et son parti ainsi que toutes les formations associées, y compris le Stoßtrupp, furent dissous[4].

L'existence du Stosstrupp Adolf Hitler fut donc brève, mais les cadres qui en faisait partie constituèrent le premier noyau dur du nazisme.

Membres notables[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c McNab, Chris, 1970-, The SS, 1923-1945 : the essential facts and figures for Himmler's stormtroopers, Amber Books, , 192 p. (ISBN 978-1-906626-49-5, 1-906626-49-9 et 1-906626-48-0, OCLC 499176069, lire en ligne)
  2. Weale, Adrian., The SS : a new history, Little, Brown, , 479 p. (ISBN 978-0-316-72723-5, 0-316-72723-7 et 978-1-4087-0304-5, OCLC 77012234, lire en ligne)
  3. a et b McNab, Chris, 1970-, The SS, 1923-1945 : the essential facts and figures for Himmler's stormtroopers, Amber Books, , 192 p. (ISBN 978-1-906626-49-5, 1-906626-49-9 et 1-906626-48-0, OCLC 499176069, lire en ligne)
  4. a et b Wegner, Bernd., The Waffen-SS : organization, ideology, and function, Basil Blackwell, (ISBN 0-631-14073-5 et 978-0-631-14073-3, OCLC 18816819, lire en ligne)
  5. (de) « Stoßtrupp Hitler, 1923 – Historisches Lexikon Bayerns », sur www.historisches-lexikon-bayerns.de (consulté le )