Eduardo Ricagni

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Eduardo Ricagni
Image illustrative de l’article Eduardo Ricagni
Biographie
Nationalité Drapeau : Argentine Argentin
Drapeau : Italie Italien
Naissance (93 ans)
Lieu Buenos Aires (Argentine)
Taille 1,68 m (5 6)
Période pro. 19441959
Poste Ailier & attaquant
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
1944-1946Drapeau : Argentine Platense35 (22)
1947-1949Drapeau : Argentine Boca Juniors49 (20)
1949-1951Drapeau : Argentine Chacarita Juniors78 (39)
1951-1952Drapeau : Uruguay Montevideo Wanderers10 0(7)
1952-1953Drapeau : Argentine Huracán41 (36)
1953-1954Drapeau : Italie Juventus24 (17)
1954-1956Drapeau : Italie AC Milan43 (11)
1956-1958Drapeau : Italie Torino45 0(9)
1958-1959Drapeau : Italie Catane28 0(2)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1953-1955Drapeau : Italie Italie03 0(2)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Eduardo Ricagni (né le à Buenos Aires en Argentine) est un joueur de football argentin et italien (international), en réalité un oriundo.

Biographie[modifier | modifier le code]

Club[modifier | modifier le code]

Ricagni au Boca Juniors.

Ricagni commence sa carrière en 1944 avec le Club Atlético Platense, club avec qui il inscrit 22 buts en 35 matchs. En 1947, il rejoint les géants porteños du Boca Juniors, club dans lequel il inscrit son premier coup-du-chapeau[1],[2]. Il remporte son premier titre[3] avec le club lors de son premier match, sur une victoire 6-0 contre Federación Tucumana en Copa Ibarguren 1944[4]. Il joue un total de 52 matchs pour Boca toutes compétitions confondues, et inscrit 23 buts[2].

En 1949, il rejoint le Chacarita Juniors avec qui il inscrit 39 buts en 78 matchs. Il traverse ensuite le Río de la Plata pour partir jouer en Uruguay à Montevideo, dans le club des Montevideo Wanderers avec pour but de les sauver de la relégation. Il inscrit en tout sept buts en dix matchs durant sa brève période uruguayenne[5].

En 1952, il retourne en Argentine pour évoluer au CA Huracán, avec qui il inscrit 36 buts en 41 matchs, devenant le meilleur buteur de la Primera División Argentina en 1952[6].

En 1953, El Goleador[7] (son surnom) part pour l'Europe, plus précisément dans son pays d'origine, l'Italie, et rejoint le géant piémontais de la Juventus (le ). Il joue son premier match pour le club italien lors d'une victoire 1-0 à domicile contre l'Udinese[8]. Il inscrit en tout 17 buts en 24 matchs pour le club, dont notamment un triplé pour son dernier match avec le club lors d'une victoire 4-1 le 23 mai 1954 contre Palerme[9].

Ricagni rejoint ensuite l'AC Milan en juillet 1954[10] durant l'intersaison. Il remporte deux scudetti (titre de champion d'Italie) avec le Milan, le premier en 1954-55 et le deuxième en 1956-57, bien qu'il ait déjà quitté le club avant leur titre de 1957.

Entre 1956 et 1958, il retourne jouer à Turin mais cette fois pour le AC Torino, puis termine sa carrière en jouant pour une saison au Calcio Catane en Serie B[11].

Sélection[modifier | modifier le code]

Ricagni, bien qu'Argentin de naissance, est éligible pour jouer avec l'équipe d'Italie (en tant qu'oriundo), son père Pietro ayant émigré d'Italie pour l'Argentine en 1912[12]. Il honore en tout trois sélections entre 1953 et 1955[13]. Il fait ses débuts avec la Squadra Azzurra lors d'une victoire 3-0 à domicile contre la Tchécoslovaquie le 13 décembre 1953, match pour lequel il inscrit son premier but[14].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Club[modifier | modifier le code]

Drapeau : Argentine Boca Juniors
 
Drapeau : Italie Juventus
 
Drapeau : Italie AC Milan

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (es) Boca Juniors hat-tricks (Copas Oficiales section)
  2. a et b (es) Statistiques complètent sur Historia de Boca
  3. (es) Biographie sur Historia de Boca
  4. (en) Copa Ibarguren 1944 sur RSSSF
  5. (es) Biographie d'Eduardo Ricagni sur MWFC
  6. (en) Primera División top scorers sur RSSSF
  7. (it) I SOPRANNOMI DEI GIOCATORI — Juworld.net
  8. (it) Eduardo Ricagni sur My Juve
  9. (it) Game log sur My Juve
  10. (en) AC Milan transfers sur worldfootball.net
  11. (en) Sicilian clubs in Serie B sur RSSSF
  12. (it) Eduardo Ricagni sur Il Pallone Racconta
  13. (it) Oriundi sur Forza Azzurri
  14. (it) Statistiques internationales sur My Juve
  15. Joué en 1947

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :