Eason Chan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Eason Chan
Description de l'image 上海 咪咕颁奖礼红毯 (1).jpg.
Informations générales
Nom de naissance Eason Chan Yik-shun
Naissance (47 ans)
Drapeau de Hong Kong Hong Kong
Activité principale Chanteur, acteur
Genre musical Mandopop, cantopop
Années actives Depuis 1995

Eason Chan (chinois traditionnel : 陳奕迅 ; pinyin : Chén Yìxùn, en Jyutping : Can4 jik6 seon3), né le à Hong Kong est un chanteur chinois appartenant au mouvement Mandopop, Cantopop. Il est l'un des chanteurs les plus connus en Chine depuis 1997. Avec Sam Hui et Jacky Cheung, il est considéré comme étant l'un des trois grands dieux de la chanson à Hong Kong.

Son album U87 a été nommé par Time Magazine comme étant « l'un des cinq albums asiatiques à acheter » en 2005. Eason Chan chante en cantonais mais aussi en mandarin pour atteindre un plus large public en Chine continentale.

Éducation[modifier | modifier le code]

Eason Chan est diplômé en architecture de l'université de Kingston[1],[2].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

  1. Eason Chan 陳奕迅 (cantonais, 1996)
  2. Tear 一滴眼淚 (Mandarin, 1996)
  3. Always With Me 與我常在 (cantonais, 1997)
  4. Preparation 醞釀 (Mandarin, 1997)
  5. My Happy Time 我的快樂時代 (cantonais, 1998)
  6. New Life 新生活 (cantonais, 1998)
  7. God Bless Lover 天佑愛人 (cantonais, 1999)
  8. Wedding Blessing 婚禮的祝福 (Mandarin, 1999)
  9. Happiness 幸福 (cantonais, 1999)
  10. Nothing Really Matters (cantonais, 2000)
  11. Some Like it Hot 打得火熱 (cantonais, 2000)
  12. Shall We Dance? Shall We Talk! (cantonais, 2001)
  13. It's Me 反正是我 (Mandarin, 2001) - Nominated for "Best Male Singer" in Golden Melody Awards, Harlem Yu was the winner
  14. The Easy Ride (cantonais, 2001)
  15. Special Thanks To... (Mandarin, 2002) - Won "Best Male Singer" & "Best Album of the year" in Golden Melody Awards, he is the only singer to win these two awards in the same year
  16. Five-star home 五星級的家 (cantonais, 2002)
  17. The Line-Up (cantonais, 2002)
  18. Black. White. Gray 黑白灰 (Mandarin, 2003) - Nominated for "Best Male Singer" in Golden Melody Awards, Sky Wu was the winner
  19. Live For Today (cantonais, 2003)
  20. Seven 七 (Mandarin, 2003)
  21. I Had a Great Time (No release)
  22. U87 (cantonais, 2005) - Recommended by Time Magazine as one of the five best Asian albums worth buying
  23. How 怎麼樣 (Mandarin, 2005)
  24. Life Continues... (cantonais, 2006)
  25. What's going on...? (cantonais, 2006)
  26. Admit It 認了吧 (Mandarin, 2007) - Nominated for "Best Male Singer" in Golden Melody Awards, Gary Chaw was the winner
  27. Listen To Eason Chan (cantonais, 2007)
  28. Soliday (cantonais, 2008)
  29. Don't Want To Let Go 不想放手 (Mandarin, 2008) - Won "Best Album of the year" & nominated for "Best Male Singer" in Golden Melody Awards, Jay Chou was the winner
  30. H³M (cantonais, 2009)
  31. 5/F Blissful 上五樓的快活 (Mandarin, 2009) - Nominated for "Best Male Singer" in Golden Melody Awards, David Tao was the winner
  32. Time Flies (cantonais, 2010)
  33. Taste the Atmosphere (cantonais, 2010)
  34. Stranger Under My Skin (cantonais, 2011)
  35. ?(Mandarin, 2011)
  36. ...3mm (cantonais, 2012)
  37. The Key (cantonais, 2013)
  38. Rice & Shine (mandarin, 2014)
  39. Getting Ready (cantonais, 2015)
  40. C'Mon in~ (mandarin, 2017)

Filmographie[modifier | modifier le code]

Controverses[modifier | modifier le code]

Soutien au coton produit dans la région autonome ouïghoure du Xinjiang[modifier | modifier le code]

Le 25 mars 2021, la société d'Eason Chan, My Kan Wonderland Limited, annonce sur Weibo qu'elle « boycotterait résolument tout comportement diffamant la Chine » et qu'elle mettrait fin à son rôle d'ambassadeur de la marque pour Adidas, ce qui entraîne une réaction publique contre Chan[3],[4]. L'annonce intervient après qu'Adidas et d'autres membres de la Better Cotton Initiative ont publiquement décidé de ne pas utiliser de coton provenant du Xinjiang[3],[5] et également à la suite d'une enquête de la BBC ayant révélé que le travail forcé des Ouïghours était utilisé dans la région[4],[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Eason Chan gets honorary degree at Kingston University - China.org.cn », sur www.china.org.cn (consulté le )
  2. (en) « Cantopop mega star Eason Chan to receive honorary degree from Kingston University », sur Surrey Comet (consulté le )
  3. a et b Emily Tsang et Laura Westbrook, « Fans slam Canto-pop star Eason Chan for cutting ties with Adidas amid Xinjiang cotton row », South China Morning Post,‎ (lire en ligne)
  4. a et b Tom Grundy, « Hong Kong Cantopop singer Eason Chan cuts ties with Adidas after brands reject Xinjiang ‘forced labour’ », Hong Kong Free Press,‎ (lire en ligne)
  5. Lim Ruey Yan, « Over 40 celebrities end ties with fashion companies over Xinjiang cotton allegations », The Straits Times,‎ (lire en ligne)
  6. Associated Press, « Chinese Stars Dump Nike, Adidas and H&M as Beijing Attacks Western Fashion Brands Over Xinjiang », The Hollywood Reporter,‎ (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]