Better Cotton Initiative

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Better Cotton Initiative
Logo de l'organisation
Situation
Région Monde
Création 2005
Domaine Commerce équitable
Siège Genève, Suisse
Londres, Royaume-Uni
Langue Anglais
Organisation
Membres Plus de 1 000[1]
Président-directeur général Alan McClay
Directrice de l'exploitation Lena Staafgard

Site web bettercotton.org

Better Cotton Initiative (BCI) est une organisation à but non lucratif qui promeut de meilleures normes dans la culture du coton et des pratiques dans 24 pays. L'initiative représente aujourd'hui environ 12 % de la production mondiale de coton[2].

Controverse[modifier | modifier le code]

Sandrine Rigaud, journaliste pour l'émission Cash Investigation de France 2, rapporte que les tissus labellisés peuvent très bien contenir d'autres cotons que du coton BCI Le coton BCI nécessaire au label peut être mélangé à d'autres cotons. Un vêtement labellisé BCI peut ne pas contenir du tout de coton BCI. En effet, dès lors qu'une usine est labellisée BCI, tout fil qui sort de celle-ci est labellisé BCI, même s'il ne contient pas de coton BCI. Selon la journaliste « les marques ne payent pas plus cher et nous sommes bien face à une pratique de green washing »[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en)« Find members », sur BCI, (consulté le ).
  2. (en)« Looking good can be extremely bad for the planet », The Economist,‎ (lire en ligne).
  3. Laure Croiset, « "Cash Investigation" ou les dessous peu glorieux du business du coton », Challenges,‎ (lire en ligne).