South China Morning Post

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
South China Morning Post
Pays Chine
Langue Anglais
Périodicité Quotidienne
Genre Presse nationale, journal d'opinion
Diffusion 104 000 ex.
Date de fondation 1903
Ville d’édition Hong Kong

Rédacteur en chef Wang Xiangwei
Site web SCMP



Le South China Morning Post, est un journal quotidien de langue anglaise publié à Hong Kong depuis 1903. Sa circulation s'élève à 104 000 copies. Il est publié par SCMP Group.

Histoire[modifier | modifier le code]

South China Morning Post Ltd a été fondée en 1903. Sa toute première édition est sortie le 6 novembre 1903. En novembre 1971, cette société est entrée à la bourse de Hong Kong. Elle est devenue une société privée en 1987, propriété de News Corporation, et a été cotée de nouveau en 1990.

Kerry Media, société holding de Robert Kuok (en) a racheté la participation de News Corp en octobre 1993. Kuok Khoon Ean, son fils, est devenu président de la société fin 1997.

Après la rétrocession de Hong Kong à la Chine en 1997, Willy Wo-Lap Lam[1] responsable des pages Chine et Jasper Becker représentant le journal à Pékin quittent leurs postes car considérés comme trop indépendants[2].

En juin 2012, après la mort suspecte de Li Wangyang, une partie de la rédaction conteste le choix du rédacteur en chef Wang Xiangwei de réduire à une brève la couverture du décès du dissident chinois[3]. Monsieur Wang, premier Chinois du continent à occuper le poste de rédacteur en chef, reconnaît avoir pris une « mauvaise décision »[4]. Selon un article du quotidien indépendant Apple Daily, avec cette affaire le « SCMP avait viré rouge »[5].

Éditions[modifier | modifier le code]

Le dimanche, il est édité le Sunday Morning Post. Une édition Web du South China Morning Post présente des articles du journal et des dossiers thématiques.

Signatures[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Paul Lin, Jiang Zemin interferes in newspaper operations Taipei Times, « Willy Wo-Lap Lam, noted Hong Kong journalist, has been fired by his boss, Malaysian tycoon Kuok Hock-nien, for upsetting China's President Jiang Zemin »
  2. South China Morning Post Courrier International,
  3. Dorian Malovic, La méfiance des Hongkongais face à la Chine continentale s’accroît La Croix, 2 juillet 2012
  4. AFP, Hong Kong: malaise au grand quotidien anglophone South Morning China Post L'Express, 2 juillet 2013
  5. Régis Soubrouillard, Hong-Kong : Pékin resserre la laisse médiatique Marianne, 28 juin 2012
  6. Michel Bonnin, Lecture critique : Jasper Becker : Hungry Ghosts CEFC, juin 1996 « Le lecteur du South China Morning Post attendait avec impatience le livre de Jasper Becker, sans doute l’un des meilleurs correspondants en poste à Pékin. »
  7. Goldman Environmental Prize 2012: Ma Jun
  8. Ingham, Tim, Stephen Leather, sur Metro. Consulté le 1er mai 2013.