Dynastie Lê

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
 Pour la dynastie régnant de 980 à 1009, voir Dynastie Lê antérieure
image illustrant le Viêt Nam
Cet article est une ébauche concernant le Viêt Nam.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

La dynastie Lê postérieure (Nhà Hậu Lê en vietnamien) régna de 1428 à 1788 sur le Đại Việt (l'actuel Viêt Nam). Elle est parfois nommée plus simplement la dynastie Lê, la précision postérieure permettant de la distinguer de la dynastie Lê antérieure, qui régna de 980 à 1009.

La dynastie Lê postérieure fut la dynastie au plus long règne au Đại Việt, dirigeant le pays pendant 360 ans, avec une courte interruption. La dynastie est surtout connue pour son fondateur Lê Lợi dont le nom de règne est Lê Thái Tổ (1428–1433), héros national associé à la légende de l'épée restituée du Lac Hoan Kiem à Hanoi.

Histoire[modifier | modifier le code]

La montée de la dynastie Lê[modifier | modifier le code]

La dynastie débute officiellement en 1428 avec le couronnement de Lê Lợi de son nom de naissance qui devint l'empereur Lê Thái Tổ après sa victoire contre l'armée de l'envahisseur chinois de la dynastie Ming qui occupait alors le Vietnam. Lê Lợi est devenu un héros national vietnamien et l'un des empereurs vietnamiens les plus connus, grâce à la légende de l'épée restituée, très présente à Hanoi.

Une histoire chaotique[modifier | modifier le code]

En 1527, la dynastie Mạc usurpe le trône. Lorsque la dynastie Lê est restaurée en 1533, grâce à un haut dignitaire loyaliste, Nguyễn Kim, elle doit cependant continuer à combattre pour le pouvoir avec la dynastie Mạc, durant la longue période (1543-1592) connue sous le nom des dynasties Nord et Sud, qu'il ne faut pas confondre avec la future « partition » Nord-Sud entre les princes Trinh et Nguyễn du XVIIIe siècle.

Les empereurs Lê ne retrouvent pas toutefois de réelle souveraineté, le pouvoir était effectivement dans les mains des seigneurs Trịnh (Trịnh Kiểm, gendre de Nguyễn Kim assassiné en 1545), tandis que la dynastie Mạc est confinée dans un petit territoire en 1592 et finalement éliminée en 1677.

La dynastie des Lê antérieurs se termine officiellement en 1788, lorsque le soulèvement des frères Tây Sơn élimine à la fois les Trịnh et les Nguyễn, pour ouvrir un nouveau (court) règne avec Nguyễn Huệ sous le nom de Quang Trung.

Liste des Lê[modifier | modifier le code]

  • 1428-1433 : Lê Thái Tổ ;
  • 1433-1442 : Lê Thái Tông, son fils ;
  • 1442-1459 : Lê Nhân Tông, son fils ;
  • 1459-1460 : Lê Nghi Dân, son frère ;
  • 1460-1497 : Lê Thánh Tông, son frère ;
  • 1497-1504 : Lê Hiên Tông, son fils ;
  • 1504-1504 : Lê Tuc Tông, son fils ;
  • 1504-1509 : Lê Uy Muc, fils de Lê Hiên Tong ;
  • 1509-1516 : Lê Tuong Duc, petit-fils de Lê Thanh Tông ;
  • 1516-1516 : Trần Cao (usurpateur) ;
  • 1516-1521 : Trần Thang (usurpateur) ;
  • 1521-1527 : Lê Chiêu Tông petit-fils de Lê Hiên Tông ;
  • 1522-1527 : Lê Hoang dê Thung, son frère ;
  • 1527-1533 : Usurpation de la Dynastie des Mạc.
  • 1533-1548 : Lê Trang Tông, fils de Lê Chiêu Tông ;
  • 1548-1556 : Lê Trung Tông ;
  • 1556-1572 : Lê Anh Tông, son fils ;
  • 1573-1599 : Lê Thê Tông ;
  • 1599-1619 : Lê Kinh Tông, son fils ;
  • 1619-1643 : Lê Thân Tông, son fils ;
  • 1643-1649 : Lê Chân Tông, son fils ;
  • 1649-1662 : Lê Thân Tong, rétabli ;
  • 1662-1671 : Lê Huyên Tông, son fils ;
  • 1671-1675 : Lê Gia Tông, fils de Lê Chân Tông ;
  • 1675-1705 : Lê Hi Tông, fils de Lê Chân Tông ;
  • 1705-1729 : Lê Du Tông ;
  • 1729-1732 : Lê Duy Phuong, son fils ;
  • 1732-1735 : Lê Thuân Tông, fils de Lê Du Tông ;
  • 1735-1740 : Lê Y Thông, fils de Lê Du Tông ;
  • 1740-1786 : Lê Hiên Tông, fils de Lê Thuân Tông ;
  • 1786-1787 : Lê Chiêu Thống, petit-fils de Lê Hiên Tông, mort en 1793 ;
  • 1787-1788 : vacance ;
  • 1789-1796 : Lê Duy Chi, son frère, prétendant, mort en 1796 à Bao Lac ;

Prétendants[modifier | modifier le code]

  • 1797-1927 : vacance ;
  • 1928-2010 : Lê Duy Thân, réfugié français à partir de 1982 ;
  • 1965-2012 : Lê Hung Nam, fils de Lê Duy Thân ;
  • 1997-2012 : Lê Nam Són, fils de Lê Hung Nam, petit-fils de Lê Duy Thân
  • depuis 2012 : Lê Xuan Dùng, fils de Lê Tran Binh[réf. nécessaire].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens connexes[modifier | modifier le code]