Lê Lợi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lê Thái Tổ
Statue de Lê Thái Tổ à Thanh Hoá
Statue de Lê Thái Tổ à Thanh Hoá
Titre
Empereur du Đại Việt, fondateur de la dynastie Lê
Prédécesseur Trần Cao
Successeur Lê Thái Tông
Biographie
Dynastie
Nom de naissance Lê Lợi
Date de naissance
Lieu de naissance Lam Son (province de Thanh Hoa)
Date de décès (à 47 ans)
Lieu de décès Long An điện, Thăng Long
Sépulture Vinh Tomb, Lam Sơn
Père Le Khoang
Mère Trịnh Thi Ngoc Thuong
Conjoint Linh Hiển hoàng hậu
Religion Bouddhiste
Résidence Thăng Long


Lê Lợi est le nom de naissance de l'Empereur Lê Thái Tổ de son nom de règne, il est né le 10 septembre 1385 Lam Son province de Thanh Hoa et mort le 5 septembre 1433. C'est un des empereurs du Đại Việt qui régna entre (1428 et 1433). Il est le fondateur de la dynastie des Lê postérieurs (1428–1524) et un héros national vietnamien qui repoussa les derniers chinois envahisseurs et a reconstruit son pays.

Lê Lợi est aussi connu comme étant le héros de la légende de l'épée restituée du lac Hồ Hoàn Kiếm de Hanoi. C'est cette légende qui est à l'origine de la ferveur des vietnamiens vis à vis des tortues depuis de nombreux siècles.

Biographie[modifier | modifier le code]

Une enfance et une éducation noble[modifier | modifier le code]

Les récits de la vie de Lê Lợi, notamment les Annales, sont largement hagiographiques. Lê Lợi est né dans une famille aristocratique de Lam Son (province de Thanh Hoa) dans le Nord du Vietnam le 10 septembre 1385, il est le plus jeune de trois enfants, son père est un noble. Il fait preuve dès sa jeunesse d'une vive intelligence et d'une grande noblesse personnelle.

Affrontement avec les chinois[modifier | modifier le code]

C'est une période troublée dans l'histoire du Vietnam pendant le règne de la Dynastie Hồ en 1400 finalement balayée par la Dynastie Trần qui réforme le royaume. Hồ gouverna pendant une courte période vivant comme un membre de la Dynastie Trần mandaté pour intervenir par l'Empereur Yongle des Chinois de la Dynastie Ming au Nord. Sous l'empereur Yongle (règne 1402-1424), la Chine des Ming, puissance occupante du royaume du Đại Việt depuis 1407, tente alors de gagner le jeune homme à sa cause et lui propose un poste de mandarin, qu'il refuse par patriotisme.

En 1418, il commence à rassembler autour de lui des opposants à la domination chinoise et commence une rébellion, rejointe vers 1420 par Nguyên Trai, qui devient son conseiller militaire et politique. Il se proclame roi sous le nom de Binh Dinh Vuong (« seigneur du royaume pacifié »). En 1424, il est contraint de négocier une trêve avec les Ming.

Retour victorieux[modifier | modifier le code]

Deux ans plus tard, cependant, il reprend les armes. Il emporte successivement la citadelle de Tây Dô puis la capitale, Dông Quan (actuelle Hanoï). En 1428, il chasse les derniers Chinois du pays et se proclame empereur sous le nom de Lê Thái Tổ, fondant ainsi la dynastie des Lê postérieurs. Il fait de Tây Đô la « capitale de l'Ouest », Thang Long (rebaptisée Dông Dô ou Dông Kinh, qui deviendra le Tonkin des Occidentaux) restant la « capitale de l'Est ». Il consacre son règne à la reconstruction du pays.

Quand il meurt en 1433, son fils Lê Thái Tông lui succède.

La légende de l'épée restituée[modifier | modifier le code]

Le lac de l'épée restituée (Hồ Hoàn Kiếm).
Le lac de l'épéee restituée à Hanoi là où Lê Lợi rendit l'épée à la tortue d'Or, selon la légende.

Selon la légende, Lê Lợi au début de sa lutte, aurait reçu d'un pêcheur une épée repêchée dans le lac. Dix ans plus tard, après avoir réussi à chasser les Chinois, et traversant ce même lac, il est abordé par la tortue d'or, qui lui réclame l'épée au nom du Roi-Dragon, ancêtre mythique du peuple viêt. Lê Lợi comprend alors que l'épée était un mandat du Ciel pour chasser les Chinois du pays.

Le lac de la légende est le Hồ Hoàn Kiếm, le « lac de l'épée restituée », situé à Hanoï. Les souverains de la dynastie des Lê ont continuellement embelli ses abords.


Photothèque[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Anne-Valérie Schweyer, Le Viêtnam ancien, Belles Lettres, coll. « Guide Belles Lettres des civilisations », 2005 (ISBN 2-251-41030-9).
  • Nguyen Khac Viên : Vietnam une longue Histoire Éditions Thé Gioi - Hanoi 2012
  • Pierre Huard et Maurice Durand : Connaissance du Việt-Nam - Publication de l’École Française d'Extrême Orient édition 1954- réimpression 2010


Notes et Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]