Doug Ford

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Doug Ford
Illustration.
Doug Ford en 2018.
Fonctions
26e premier ministre de l'Ontario
En fonction depuis le
(2 ans et 5 mois)
Monarque Élisabeth II
Lieutenant-gouverneur Elizabeth Dowdeswell
Législature 42e
Prédécesseur Kathleen Wynne
Chef du Parti progressiste-conservateur de l'Ontario
En fonction depuis le
(2 ans, 8 mois et 19 jours)
Prédécesseur Vic Fedeli
Député à l'Assemblée législative de l'Ontario
En fonction depuis le
(2 ans, 5 mois et 22 jours)
Élection 7 juin 2018
Circonscription Etobicoke-Nord
Législature 42e
Prédécesseur Shafiq Qaadri
Conseiller municipal de Toronto

(3 ans, 11 mois et 29 jours)
Maire Rob Ford
Prédécesseur Rob Ford
Successeur Rob Ford
Biographie
Nom de naissance Douglas Robert Ford, Junior
Date de naissance (56 ans)
Lieu de naissance Etobicoke (Ontario, Canada)
Nationalité Canadienne
Parti politique PPCO
Fratrie Rob Ford
Conjoint Karla Middlebrook

Douglas Robert Ford, Jr., dit Doug Ford, né le à Etobicoke (Ontario), est un homme d'affaires et homme politique canadien. Il est premier ministre de l'Ontario depuis le en sa qualité de chef du Parti progressiste-conservateur de l'Ontario, fonction qu'il occupe depuis le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Héritier d’une grande imprimerie familiale, il est un riche homme d’affaires avant d’entreprendre une carrière politique[1].

Premiers engagements à Toronto[modifier | modifier le code]

Frère aîné de Rob Ford (1969-2016), Doug Ford est conseiller municipal de Toronto pour le quartier 2 d'Etobicoke-Nord de 2010 à 2014 alors que son frère, Rob Ford, est maire. Leur père, Doug Ford, Sr., est le cofondateur de Deco Labels and Tags, une entreprise d'imprimerie active au Canada et aux États-Unis. Ce dernier est député provincial de 1995 à 1999. L'entreprise est maintenant détenue par Doug Ford, Jr. et son frère Randy.

Ford se présente aux élections municipales de Toronto en 2014 en remplacement de son frère, le maire sortant, qui a du se retirer pour raisons médicales. Il se classe deuxième derrière John Tory, qui est élu maire.

Carrière sur la scène politique provinciale[modifier | modifier le code]

En , Ford remporte la course à la direction du Parti progressiste-conservateur de l'Ontario et est nommé candidat du parti à Etobicoke-Nord. Lors des élections de 2018, il est élu premier ministre de l'Ontario.

En , la députée provinciale conservatrice Amanda Simard quitte le caucus gouvernemental pour contester les coupes opérées contre la communauté franco-ontarienne[2]. Il fait de son opposition à la taxe sur le carbone une de ses priorités, contestant cette dernière devant la Cour suprême du Canada avec d'autres provinces[3].

Sa gestion se caractérise par des coupes importantes dans les budgets sociaux et un engagement en faveur des milieux d'affaires. Ses façons brutales de gérer toute opposition lui valent de perdre en popularité[1].

Résultats électoraux[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Dans l’Ontario, le premier ministre Doug Ford a abandonné les habits de « Trump canadien » pour lutter contre le Covid-19 », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne)
  2. Philippe Orfali, « Crise linguistique en Ontario: La rebelle franco-ontarienne claque la porte de Doug Ford », sur Le Journal de Montréal (consulté le 19 août 2019)
  3. Zone Politique- ICI.Radio-Canada.ca, « Taxe carbone : les provinces contestataires se préparent à plaider devant la Cour suprême », sur Radio-Canada.ca (consulté le 19 août 2019)
  4. Elections Ontario, « Résultats des élections générales », sur elections.on.ca (consulté le 27 mars 2020)