Douches municipales

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les douches municipales ou bains-douches constituent un service public d’hygiène des municipalités françaises, destiné aux personnes qui n'étaient pas équipées de l'eau courante. Venant s'ajouter aux fontaines publiques et aux vespasiennes, elles naissent à la fin du XIXe siècle, dans le mouvement hygiéniste et de réorganistation des villes, en particulier dans les villes ouvrières liées au socialisme municipal.

Payantes, elles se généralisent dans les années 1920-1930, sont modernisées dans les années 1950, et ont tendance à fermer dans les années 1980, mais sont encore un service public dans certaines communes[1].

Paris[modifier | modifier le code]

Le bain-douche Petitot, à droite du cliché.

À Paris, il existe dix sept bains-douches municipaux, répartis dans dix arrondissements. La mairie de Paris met gratuitement ces bains-douches à la disposition de tous, en cabine individuelle, mais le nécessaire de toilette doit être apporté par les utilisateurs[2].

Province[modifier | modifier le code]

Quelques établissements (liste non exhaustive) :

Galerie de photographies[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bains-douches municipaux : + 200% de fréquentation, sur le site Actuchomage, 7 octobre 2006.
  2. Bains-douches municipaux de la ville de Paris, article du 16 septembre 2013, sur paris.fr, consulté le 16 septembre 2013.