Dominique Blanc-Francard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Blanc-Francard.
Dominique Blanc-Francard
Description de cette image, également commentée ci-après
Dominique Blanc-Francard au Labomatic
Informations générales
Naissance (74 ans)
Rueil-Malmaison
Activité principale ingénieur du son, producteur de musique
Site officiel its-a-teenagerdream.com

Dominique Blanc-Francard, né le à Rueil-Malmaison, est un ingénieur du son et producteur de musique français. Il est le frère de Patrice Blanc-Francard et le père de Hubert Blanc-Francard (du groupe Cassius) et de Mathieu Blanc-Francard (Sinclair).

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'un ingénieur de la Radiodiffusion-télévision française il est, dans sa jeunesse, le bassiste du groupe Les Pingouins, de Marly-le-Roi (Yvelines), dont la carrière est brève (1962-1963) avec quatre EP 45 t enregistrés.

Entre 1970 et 1973, il est ingénieur du son aux studios du château d'Hérouville de Michel Magne où il fait débuter Andy Scott. Il y enregistre son album solo Ailleurs, en 1972 :

Pendant les trois années passées dans cette épuisante et passionnante aventure, j'aurai eu la chance de rencontrer, d'admirer et d'enregistrer des talents mondiaux tels que Pink Floyd, Elton John, David Bowie, Cat Stevens, T.Rex, des producteurs brillants comme Paul Samwell-Smith, Gus Dudgeon et Tony Visconti, qui m'a montré enfin ce qu'était un vrai son de rock'n'roll[1].

En 1992, il remporte la Victoire de la musique, catégorie Ingénieur du son de l'année pour Seul dans ton coin de David McNeil et Amours secrètes... Passion publique de Julien Clerc.

Après diverses expériences à Aquarium et Continental Studios, l’un des premiers studios numériques, Dominique Blanc-Francard connaît un très grand succès, en 1992, en réalisant Engelberg de Stephan Eicher, vendu à un million d’exemplaires.

Depuis 1995, avec Bénédicte Schmitt ,ingénieure du son et réalisatrice, il tient le studio Labomatic à Paris.

Le 10 juin 2016, Dominique Blanc-Francard sort l'album It's a teenager dream pour lequel il a convié 15 interprètes (Françoise Hardy, Jean-Louis Aubert, Stephan Eicher, Benjamin Biolay, Carla Bruni, Salvatore Adamo, Hubert Mounier...) à enregistrer les chansons qui lui ont donné envie de consacrer sa vie à la musique.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]