Discussion:Jean Le Rond d'Alembert

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Autres discussions [liste]
  • Suppression
  • Neutralité
  • Droit d'auteur
  • Article de qualité
  • Bon article
  • Lumière sur
  • À faire
  • Archives

déplacé du bistro le 2003-12-02[modifier le code]

"knjigi", c'est quoi ? Hemmer 24 nov 2003 à 07:30 (CET)

Marrant çà, c'est du Slovène. En gros çà pourrait se traduire par Tôme en français. Ashar Voultoiz 24 nov 2003 à 07:46 (CET)
Je pensais qu'il s'agissait d'un terme technique savant. Merci ;-) Hemmer 24 nov 2003 à 07:51 (CET)


Il serait bien de se mettre d'accord sur le plan de l'article. Quel forme? une grande biographie? une biographie puis des chapitres comme "d'Alembert et l'encyclopédie" / "d'alembert et le mathématique" etc. Greatpatton 24 nov 2003 à 09:01 (CET)

Quelle est la bonne orthographe ?

  • Jean le Rond d'Alembert
  • Jean Le Rond d'Alembert

pourquoi ? Vargenau 24 nov 2003 à 11:13 (CET)

j'ai horreur, dans une bio (et ailleurs !) de voir le passé-composé cotoyer le futur de l'indicatif. m'enfin, bon, bref...Alvaro 24 nov 2003 à 14:23 (CET)

roh la sale tête qu'il se tappe le pauvre Rond d'Alembert (ça lui va bien comme nom...) Guillaume Bokiau 24 nov 2003 à 17:52 (CET)


D'où lui vient le nom "d'Alembert" ? Ce n'est mentionné nul part dans l'article. Yann 25 nov 2003 à 23:17 (CET)



Théorème de D'Alembert : La démonstration complète a été faite plus tard par Euler. Serged 26 nov 2003 à 13:21 (CET)

Autre travaux mathémathiques : Pour les séries, le critère de D'Alembert : Critère de d'Alembert pour les séries numériques : soit ∑un une série à termes strictement positifs pour laquelle le rapport un+1 / un à une limite L. Dans ces conditions la série :

  • converge si L < 1;
  • diverge si L > 1;
  • Le cas L = 1 est litigieux.~

D'autres détails sur ses travaux : Science en ligne

Serged 26 nov 2003 à 13:30 (CET)


(déplacé du bistro le 2003-12-02)

Article de la semaine[modifier le code]

L'engouement pour le projet d'article de la semaine et les nombreuses propositions pour les articles des semaines à venir font vraiment plaisir. Cependant, je trouve vraiment dommage que l'article de cette semaine soit encore si pauvre à seulement 3 jours de la fin de son exposition. Est-ce tout ce que nous sommes capable de faire ? Je peux comprendre que le personnage de Jean le Rond d'Alembert n'intéresse pas forcement les foules, mais ce n'est pas tant le sujet en soit qui compte, que le fait de créer ensemble un article dont on pourra être fier et qui pourra servir de vitrine du travail collectif. Je vais faire de mon mieux avec le peu de temps que je peux y accorder, et j'espère que nous arriverons à un résultat digne de nos capacités. Aoineko 28 nov 2003 à 15:47 (CET)

Ca n'est pas forcement evident de trouver beaucoup plus à dire. Par exemple, je trouvais la section "art" plutôt pauvre (j'y a mis la seule phrase qu'il y a, d'ailleurs), mais je n'ai rien trouvé de plus... Traroth 28 nov 2003 à 15:56 (CET)
Je crois effectivement que cet article demande un peu trop. Un peu trop de recherche. Ce n'est pas que la personne n'est pas passionante mais elle est peu connue et on en connaît peu. Je crois qu'il faudra tenir compte de ce critère pour la suite des votes : tout le monde devrait y connaître un minimum. Pour celà, Alsace n'était pas mauvais, sauf que les non-Français étaient un peu handicapés. Guillaume Bokiau 28 nov 2003 à 18:57 (CET)
la cuisine serait plus efficace...ant
C'était pas l'Alsace, mais la Lorraine ;o) Quand on tape D'Alembert sur Google on tombe sur une centaine de biographies qui relatent sa vie et son oeuvre en long et en large (bien qu'en fait, elles se pompent souvent 50% du texte). Ca serrait vraiment un triste constat si on été incapable d'écrire un article de qualité sur ce personnage a cause du fait qu'il faille chercher un peu :o( En tout cas, moi je vais essayer de faire de mon mieux. Aoineko 29 nov 2003 à 01:56 (CET)
En plus c'est le personnage qui personnifie le mieux la philosophie du projet Wikipédia, amha. Greudin 30 nov 2003 à 13:06 (CET)

Propagation des ondes[modifier le code]

Est-ce que D'Alembert a fait des travaux sur la propagation des ondes ? C'est quand même lui qui a donné son nom à l'opérateur D'Alembertien qui est --Serenityping 27 janvier 2006 à 11:12 (CET)

Lien externe mort[modifier le code]

Bonjour,

Pendant plusieurs vérifications automatiques, un lien était indisponible. Merci de vérifier si il est bien indisponible et de le remplacer par une version archivée par Internet Archive si c'est le cas. Vous pouvez avoir plus d'informations sur la manière de faire ceci ici. Les erreurs rapportées sont :

Eskimbot 31 janvier 2006 à 05:42 (CET)

Siège a l'Académie Francaise[modifier le code]

la version anglaise lui attribue le siège numéro 25. qui a raison ?

D'Alembert a bien occupé le fauteuil 25, source primaire faisant foi.

"L" majuscule et "d" minuscule[modifier le code]

Je pense que la particule de D'Alembert s'écrit avec une majuscule, précisément parce que c'est un nom forgé à partir de Daremberg ; la particule n'est pas noble.

Un éminent dix-huitiémiste en a déjà fait la remarque et effectué ici les changements en conséquence, mais que vaut un universitaire face à un wikipédien chevronné, de surcroît administrateur ? (Smiley: triste)
Sans doute aurait-il été préférable de signaler aussi que l'éminent universitaire avait cassé tout les interwikis, bon nombre de lien interne et le lien vers l'image. - phe 4 juillet 2008 à 11:23 (CEST)
Simple erreur imputable à l’absence de familiarité d’un wikipédien en herbe avec la syntaxe wikipédienne et non crime méritant la révocation massive. Jaucourt (d) 5 juillet 2008 à 09:05 (CEST)
« Crime », « révocation massive » ? Les jours précédant cette modification cet utilisateur à fait au moins une dizaine de modifications, j'ai spécifiquement reverté celle ci car elle est très discutable comme le montre la suite de cette discussion et introduisait de nombreuses erreurs. J'aimerai bien savoir où j'aurai traiter Phlpstewart de criminel ou procédé à des révocations massives. - phe 5 juillet 2008 à 12:47 (CEST)

Précisions supplémentaires à supra : l'Académie, le Grévisse ou les spécialistes d'onomastique n'avaient sûrement pas prévu « l'exception D'Alembert », enfant abandonné sur les marches de l'église Saint-Jean-le-Rond : on a donc écrit "Jean le Rond" sur les registres. Quand on n'a pas de nom, on peut du moins se donner ceux qu'on veut : ce sera d'abord le « Daremberg » sous lequel il décide de s'inscrire à la faculté de Droit, avant de le changer définitivement en « D’Alembert ». Les dix-huitiémistes s'en sont souvenus et lui ont restitué le « nom » qu'il s'est choisi, d'où l'intervention de ce spécialiste qui, pour information, n'est autre que cet universitaire. Jaucourt (d) Tridi, 13 Germinal, An 216 à 07:00 (CEST)


Si vous pratiquiez les actes d'état civil d'A.R. et même du XIXème (rédigés le plus souvent par des prêtres à peine plus alphabétisés que leurs ouailles, puis par des maires à la limite de l'illettrisme, dans les campagnes notamment, pendant la Révolution et jusque sous l'Empire - ce n'est pas moi qui le dit, ce sont les rapports des préfets et sous-préfets au ministre de l'Intérieur), vous sauriez qu'on n'y était pas très scrupuleux sur l'orthographe et les majuscules : on y trouve quantité de "jean françois le métayer" sans aucune majuscule, y compris aux noms de baptême (prénoms), et il est fréquent d'y voir un nom de famille orthographié de plusieurs façons dans le même acte. (De même que, au moins jusqu'au XIXème siècle, les typographes observaient inégalement les règles relatives aux signes, que le XXème a vu s'imposer.) Et, quant à votre dix-huitiémiste, il n'est pas Dieu : je vous citais Jean-Pierre de Beaumarchais (de l'université de Rouen, coauteur de plusieurs dictionnaires des littératures de langue française), dont vous ne saviez pas visiblement qu'il l'était, et qui n'est cependant pas tout à fait rien, mais il en est bien d'autres, et j'en connais pers., de l'ENS, qui n'ont pas les fantaisies de votre universitaire. Enfin, Marie-Thérèse Morlet, spécialiste d'onomastique, maître de recherches honoraire au CNRS, disciple du grand Dauzat, seule vraie autorité en la matière, s'intéressa, figurez-vous, à ces cas d'enfants naturels adoptant un patronyme original, spécialement étudiés par le professeur Albert Dauzat en son temps (cf. Les noms de famille de France, Paris, 1945, rééd. revue et complétée par M.-T. Morlet de 1977) ; mais ni l'une ni l'autre ne leur fit un sort particulier s'agissant des majuscules et minuscules. Je vous renvois aux travaux du professeur et au monument que constitue l'oeuvre de madame Morlet (Dictionnaire étymologique des noms de famille, Perrin ,1991, notamment).

La règle est la même pour tous, du moins depuis l'époque moderne, ainsi que l'a rappelé un autre "wikipédien", et ce quelle que soit l'origine du patronyme : "Le", "La", "Les", "L'" sont des articles et s'écrivent avec une majuscule (ainsi : "Le Rond") ; "de", "du", "des", "d'" sont des particules (et je vous informe, puisque vous sembliez l'ignorer, que particule n'a jamais voulu dire noblesse : pour citer les exemples les plus connus, de Gaulle n'était pas d'ascendance noble prouvée et Giscard d'Estaing descend de la bourgeoisie) et s'écrivent avec une minuscule (ainsi : "d'Alembert"), sauf en tête de phrase naturellement (ou lorsqu'un "de" en suit un autre : "les toiles de De Staël"), exception faite peut-être de l'article néerlandais "De" qui précède certains noms allogènes (Flandre) - tout ceci n'est pas trop mal exposé, une fois encore, par le grammairien Grévisse et son gendre, André Goosse, dans le Bon Usage, treizième édition, § 100, et fort bien vulgarisé par le préfet Jacques Gandouin dans son Guide du protocole et des usages, couronné par l'Académie française ; et ces règles ont, je le répète, toujours été observées par ladite Académie, y compris pour "Le Rond, dit d'Alembert", tel qu'on l'y écrit. (Notez au demeurant que la BNF omet la majuscule à l'article "le", mais écrit bien un "d" minuscule, ainsi : "le Rond d'Alembert".) Odoacre (d) 2 avril 2008 à 09:13 (CEST)

J'ajoute cet exemple authentique, pris dans la noblesse (mais il en fut ainsi de bien des familles de simple bourgeoisie), pour illustrer le fait que peu importe l'origine du nom pour ce qui est des majuscules et minuscules, afin de répondre à votre "éminent dix-huitiémiste" (qui devrait, si vous m'en croyez, s'en tenir à sa matière et laisser l'anthroponymie à des gens compétents) : une famille Bouchet (patronyme tiré du nom de métier), de Bretagne, anoblie par charge et propriétaire d'un fief du Plessix, devint successivement "Bouchet du Plessix" au XVIIème, puis "du Bouchet du Plessix" (avec minuscule à "du", naturellement, même si occasionnellement écrit par quelque prêtre peu regardant avec une majuscule, dans les actes de baptême, mariage ou sépulture) au XVIIIème, sans qu'il n'y eût évidemment jamais ni lieu ni fief du nom du Bouchet ! (Rappelons ici que jamais il n'y eut non plus de terre de Gaulle, s'agissant de la famille du général.) Odoacre (d) 2 avril 2008 à 12:06 (CEST)

Je termine par cette référence à un spécialiste du droit au nom, Alain Texier, de la faculté de droit de Limoges, aussi principal spécialiste français vivant du droit nobiliaire et héraldique, qui, dans son livre Qu'est-ce que la noblesse ?, Tallandier, 1988, traite en pages 431-432 des questions d'écriture des noms de famille et de la "confusion entre article et particule", et rappelle que les articles "sont parties intégrantes du nom, qu'ils y soient unis ou non, et [...] doivent être écrits avec une majuscule", tandis que "la particule [...], préposition placée devant le nom [...], lien entre deux ou plusieurs parties du nom [...], presque un accessoire du nom [au sens juridique] [...], s'écrit en minuscules", "usage [...] assez fidèlement respecté en société, à défaut de pouvoir l'être par les procédés mécanographiques modernes". (Texier indique également pour info qu'"il n'y a pas de 'particule nobiliaire'" (page 539) et que "la particule n'est pas signe de noblesse" (page 428).) Vous voyez que le droit aussi va dans le même sens. Odoacre (d) 2 avril 2008 à 17:18 (CEST)


Tout cela est bel et bon, mais ce sont les chercheurs incompétents, qui ne sont pas Dieu et ont portant l'outrecuidance de publier sur lui, qu'il reste à convaincre du fait que D'Alembert était un patronyme et non un pseudonyme ; c'est également la BNF dont la dernière Notice d'autorité personne (en date du 21/02/08) donne désormais D'Alembert comme pseudonyme forme internationale, etc. Jaucourt (d) Quartidi, 14 Germinal, An 216 à 07:53 (CEST)


Vous me faites dire ce que je n'ai pas dit : votre dix-huitiémiste est très certainement compétent... dans sa matière, qui n'est pas l'onomastique, science exigeante, qui ne souffre guère l'improvisation ou l'amateurisme - et une fois encore il n'est pas la seule autorité sur d'Alembert. Vous ne semblez plus contester le "Le Rond" avec une majuscule à "Le" (sur quoi la BNF n'est pas fiable, puisqu'elle écrit, comme dit plus haut, "le Rond", là où il n'y a pas matière à discuter la majuscule à l'article pour les raisons indiquées). Sur le "D'Alembert" ou "d'Alembert", nom ou pseudonyme, l'écriture ne diffère pas, puisque le pseudonyme est "un nom de fantaisie, librement choisi par une personne pour masquer au public sa personnalité véritable dans l'exercice d'une activité particulière" (Cour de cassation, 1ère chambre civile, 23 févr.1965, Bull. civ. I, n° 148), définition constante depuis que les juridictions françaises se sont penchées sur la question, donc avant tout un "nom", selon les termes de l'arrêt, écrit par conséquent comme tout autre (et la particule, en France, en minuscules, ainsi : "d'Alembert", voir citations de l'universitaire et juriste Alain Texier supra). Quant à savoir s'il s'agit effectivement d'un "nom de famille" (selon le droit actuel, le législateur ayant substitué en 2002 cette expression au mot de "patronyme", jugé sans doute avec raison trop phallocrate) ou d'un pseudonyme, la réponse se trouve dans des actes notariés ou d'état éventuellement subsistants où d'Alembert serait désigné comme tel, et dans le fait qu'il ait ou non usé dudit nom en dehors de ses activités intellectuelles (ce second critère étant rempli, je crois). (Je ne suis au demeurant, compte tenu de l'incertitude, en rien défavorable à une formule du type : "Jean Le Rond, dit d'Alembert", qui présenterait l'avantage d'être semblable à l'intitulé de la notice de l'Académie française, ainsi qu'il a été dit plus haut.) Odoacre (d) 3 avril 2008 à 18:03 (CEST)

J'ajoute cette précision concernant les noms d'enfants trouvés : dans l'ouvrage de Dauzat, professeur à l'Ecole pratique des hautes études, Les noms de famille de France (3ème rééd. de 1988, librairie Guénégaud, Paris), revu, complété et préfacé par Marie-Thérèse Morlet, vous verrez en pages 254-5-6-7 que lesdits patronymes ne font nullement l'objet d'un traitement particulier quant à l'écriture, y compris les plus inattendus, formés sur des initiales brodées sur des langes. (Notamment ce cas unique d'un sieur Txl, dont le nom de famille fut créé à partir des lettres "T" et "L" brodées sur les langes dans lesquels on le trouva et du point de croix qui les séparait ! et dont le professeur note comme une curiosité qu'il fut inscrit sous le nom de "TXL", comme un sigle, sur les registres, par un employé de mairie embarrassé par cet étrange patronyme, non sans rappeler qu'il faut l'écrire : "Txl".) Dauzat y indique ceci pour le cas qui nous intéresse, précisément en page 255 : "Parfois on choisissait [pour les "enfants naturels et enfants trouvés", c'est le titre de la sous-section] un nom de saint, suivi d'un surnom qui servait de nom de famille : ainsi Jean Le Rond, nom de d'Alembert, trouvé sur les marches de l'église du même nom. Cet usage n'a pas complètement disparu [avec l'Ancien Régime]. Pendant la Révolution, on dénomma Marie Desbarreaux, trouvée à Autun le 24 messidor an V (1797), qu'on avait fait passer à travers les barreaux de la porte de l'hospice, d'après le procès-verbal du juge de paix. [...]". (Ce n'est pas moi qui souligne le "Le Rond" ni le reste, c'est Dauzat, et je n'ai bien sûr strictement rien changé aux majuscules et minuscules.) Ne croyez-vous pas raisonnable de suivre l'avis de ceux qui ont été les véritables fondateurs de l'anthroponymie et y ont consacré leur vie ?... et de convenir qu'il n'existe aucune "exception d'Alembert", pour reprendre votre expression, quant au nom ? Odoacre (d) 3 avril 2008 à 19:25 (CEST)

Jean d'Alembert.jpeg Ah, la belle science que voilà ! D'Alembert, ô ami D'Alembert, toi que Diderot peignit en onaniste dans ton Rêve…, n'eus-tu point préféré être onomasticien ? Jaucourt (d) Quintidi, 15 Germinal, An 216 à 08:13 (CEST)

Je ne répondrai pas pour lui, mais, pour ma part, je ne dédaigne pas l'onanisme, que je pratique avec bonheur et soin quotidiennement, au moins autant que l'onomastique (et puis de moins avouables choses, puisque vous vous placez sur ce terrain, que je me ferai un plaisir de pratiquer avec ou sur vous-même si vous y êtes candidat) ! Et même, j'en connais d'autres qui donnent assurément dans ces deux sciences à proportion, eux aussi ! Pour le reste, que voulez-vous, Jaucourt, l'anthroponymie vaut bien quelque autre discipline (et ne se résume pas à ce qui précède), et, devant votre persistance dans l'erreur - un travers que je vous avais déjà diagnostiqué, ainsi qu'un brin de suffisance -, il fallait bien argumenter... Je conclus de votre mot, faute de contradiction recevable (sans doute êtes-vous à court d'arguments pour défendre les fantaisies de votre "éminent dix-huitiémiste", pour ainsi opter pour le trait d'esprit), que vous vous rangez à l'avis des spécialistes d'onanomastique, du moins pour l'article de Wikipédia. Odoacre (d) 4 avril 2008 à 08:53 (CEST)

Sans entrer dans le débat sur l'"onanomastique", je ne peux, pour avoir quelque peu étudié la question, que donner raison à Odoacre, dont la connaissance de l'anthroponymie - qui est bel et bien une discipline intéressante et enrichissante - force l'admiration et dont l'exposé frôle l'exhaustivité sur le cas d'espèce et les problèmes d'écriture. Effectivement, le droit, l'usage et l'anthroponymie vont dans son sens, et les arguments opposés par Jaucourt sont à tout le moins courts. Pour ma part, j'approuve donc cette modification que j'avais moi-même effectuée et qu'on avait blackboulée au seul motif qu'un universitaire non spécialiste d'anthroponymie préfère la graphie "le Rond D'Alembert", laquelle me semble aussi une hérésie. J'ajoute ces références à des spécialistes de d'Alembert : R.Grimsley, Jean d'Alembert, Oxford, Clarendon Press, 1963 ; M. Müller, Essai sur la philosophie de Jean d'Alembert, Paris 1926 ; J. Pappas, Voltaire and d'Alembert, Bloomington, Indiana University Press, 1962, écrivent tous, ainsi qu'Odoacre, "d'Alembert". La solution du "Le Rond, dit d'Alembert" est probablement la meilleure, à mon sens. 86.69.15.87 (d) 6 avril 2008 à 02:48 (CEST)

Mort de rire Mort de rire, Daniel•D 7 avril 2008 à 11:27 (CEST)
Nous nageons en pleine érudition... dommage que vous n'arriviez pas à tomber d'accord. Kelson (d) 7 avril 2008 à 11:38 (CEST)
Le Larousse semble donner raison à Odoacre, mais ce qui déclencha mon hilarité, c'est la méthode d'icelui pour s'auto-approuver sous IP (même méthode que celle déjà employée à un changement de pseudo [1], auquel je ne suis pas étranger...) . Daniel•D 7 avril 2008 à 11:49 (CEST)
??? 86.69.15.87 (d) 8 avril 2008 à 01:32 (CEST)
Répondu là. Daniel•D 8 avril 2008 à 02:45 (CEST)
Et pourquoi, vu que d'Alembert (corruption du Daremberg initial afin de ne point usurper le nom des princes d'Aremberg) avait une santé fragile (lorsque Destouches-Canon le retrouva, il était très mal en point), ne pas voir une origine anglaise à ce nom : "dear ember", petite étincelle de vie à peine vivante. Ridicule ? — Le message qui précède, non signé, a été déposé par l'IP 85.2.34.28 (discuter), le 28 avril 2008.
Tout s'explique donc ! Il faut dire que, dans ce prétendu dialogue « à quatre mains », qui manquait, pour ainsi dire, de bras, la tendance à travailler… en solitaire était « palpable ».
Mais pour moi, c'est D'Alembert qui donne raison à D'Alembert. Jaucourt (d), 19 Germinal, An 216 à 07:09 (CEST)
Et si ma tante en avait... Odoacre (d) 10 avril 2008 à 10:21 (CEST)
Jean le Rond D'Alembert ou Jean Le Rond d’Alembert, cela ne change rien à son génie. Nonobstant les drosophilesques combats wikipédiens Clin d'œil. Daniel•D 8 avril 2008 à 11:43 (CEST)
Bonjour Daniel*D,
Les WP:TYPO#MAJUSCULES-PATRONYMES-FR que je viens de modifier selon les indications du LRTUIN et qui sont confirmées par Lacroux (tome 2 - p. 162-163) et la BDL montrent qu'il y a lieu d’écrire « Jean Le Rond d’Alembert » ; c’est aussi confirmé par les encyclopédies Universalis et Larousse.
Indépendamment d’autres considérations sur le nom d’une église ou d’une origine patronymique germanique — je ne pense pas qu'il nous appartient de refaire les règles de typographie au cas par cas en fonction de l'histoire de l'obtention d’un nom, il me semble qu'il n'y aucune raison d’échapper à nos conventions et qu'il convient de demander le renommage de cette page.
Notamment, si quelqu'un s'est appelé « Dupont » parce qu'un ancêtre a été retrouvé près d’un pont, il n'y a aucune raison que nous le renommions du Pont (comme celui « de Nemours »). Dans le même ordre d’idée, on ne va pas changer les conventions et écrire D'Artagnan parce qu'on a trouvé d’autres raisons, etc. même si elles sont vérifiées.
En outre, sur la photo de sa signature, d’Alembert a signé avec une minuscule à sa particule, ai-je le sentiment.
À moins que vous ne me donniez un argument contraire convaincant, je lance la demande de renommage.
Cordialement. --Gkml (discuter) 19 mars 2015 à 11:43 (CET)
Notification Gkml : en dehors du fait que l'on avait affaire à un contributeur légèrement pénible utilisant des faux-nez et des IP multiples [2], [3], [4], [5], je n'ai pas d'idée arrêtée sur la position des majuscules sur le nom de cet illustre personnage (surtout en raison du nombre des possibilités et de la neutralité de point de vue → ce diff et les trois suivants). Cordialement, Daniel*D, 23 mars 2015 à 00:32 (CET)
Bonjour, je n'ai pas d'avis sur la question (en fait, cela m'importe peu) mais je me demande comment faire dans les nombreux cas où les sources écrivent D'Alembert. Ce qui est le cas pour ce paragraphe. Doit-on harmoniser ou respecter la source ? Cordialement Foudebassans (discuter) 29 mars 2015 à 17:07 (CEST)
Bonjour, personnellement, dans ce §, je remplacerais « D'Alembert » par « il ». Aussi bien pour être peinard que pour le style. Cordialement, Daniel*D, 29 mars 2015 à 17:23 (CEST)
Bonsoir, merci pour les informations ; je m’occuperai un peu plus tard de la demande de renommage : lorsque j'aurai plus de temps.
Concernant les citations d’une source, si j'ai bonne mémoire, il faut respecter la graphie d’un texte issu d’un livre ; ce qui n'est en revanche pas le cas dans les titres d’ouvrage cités en bibliographie ou ailleurs : en référence ou dans le corps du texte d’un article, sauf erreur. Idem pour les articles de presse où il y a pas mal de négligences.
Cordialement. --Gkml (discuter) 30 mars 2015 à 18:30 (CEST)

Étoffer la partie "philosophie" de l'article[modifier le code]

Il serait utile d'étoffer la partie "philosophie" de l'article qui est quasi inexistante. — Le message qui précède, non signé, a été déposé par Ducrros (discuter), le 11 août 2008 à 19:57 (CET).