Cet utilisateur contribue depuis plus de 15 ans.
Cet utilisateur est un tigre à dents de sabre.
Cet utilisateur est un tigre à dents de sabre.

Utilisateur:Daniel*D

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

β
γ
∑


Wikipédia n’épargne pas la planète
et, en France, pousse à la consommation de matières fissiles, ne commencez pas.


En appliquant ces dix recommandations très simples, on corrige la plupart des erreurs typographiques abondantes dans les articles de Wikipédia. Ce qui est très bénéfique pour la lisibilité et encourage la lecture.

Typographie minimale :

« Le code de la propriété intellectuelle(1) n’autorisant, aux termes des paragraphes 2 et 3 de l’article L. 122-5, d’une part, que les « copies ou reproductions réservées à l’usage strictement privé du copiste et non destinées à une utilisation collective », et, d'autre part, sous réserve des mentions du nom de l’auteur et de la source, que les « analyses et les courtes citations justifiées par un caractère critique, polémique, pédagogique, scientifique ou d’information », toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle, faite sans le consentement de l’auteur ou des ses ayants droits ou ayants cause, est illicite (article L. 122-4). Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constituerait donc une contrefaçon sanctionnée par les articles L. 335-2(2) et suivants du code de la propriété intellectuelle. »
(1). Code de la propriété intellectuelle, sur legifrance.gouv.fr.
(2). Code de la propriété intellectuelle – Article L335-2, sur legifrance.gouv.fr : « La contrefaçon en France d’ouvrages publiés en France ou à l’étranger est punie de trois ans d’emprisonnement et de 300 000 euros d’amende. »
« Loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse – Article 27(1).

Modifié par ordonnance no 2000-916 du - art. 3 (V) JORF en vigueur le .

La publication, la diffusion ou la reproduction, par quelque moyen que ce soit, de nouvelles fausses, de pièces fabriquées, falsifiées ou mensongèrement attribuées à des tiers lorsque, faite de mauvaise foi, elle aura troublé la paix publique, ou aura été susceptible de la troubler, sera punie d'une amende de 45 000 euros.

Les mêmes faits seront punis de 135 000 euros d'amende, lorsque la publication, la diffusion ou la reproduction faite de mauvaise foi sera de nature à ébranler la discipline ou le moral des armées ou à entraver l'effort de guerre de la Nation. »
(1). Loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse - Article 27, sur legifrance.gouv.fr.