Jean-Pierre de Beaumarchais

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Beaumarchais (homonymie).
Jean-Pierre de Beaumarchais
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (73 ans)
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Distinction

Jean-Pierre Delarüe-Caron de Beaumarchais, né le à Rome, est un universitaire français, spécialiste de littérature.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ancien élève de l'École normale supérieure, agrégé de lettres classiques, Jean-Pierre de Beaumarchais est l’auteur d'études sur son ancêtre et de plusieurs dictionnaires des écrivains et des littératures de langue française, en collaboration avec D. Couty et A. Rey. Il a aussi traduit de l'anglais. Depuis 1989, il est membre du Conseil de Surveillance de Baron Philippe de Rothschild SA, depuis 2009 de la Commission Générale de terminologie et de néologie, et depuis 2012 de l'Académie des Sciences, Belles-Lettres et Arts de Bordeaux, à laquelle avait appartenu son beau-père Philippe de Rothschild. Il a appartenu au Conseil de Surveillance des PUF (2005-2013), dont il a codirigé avec D. Couty la collection "Etudes littéraires"(1984-2005, 70 volumes parus). Chevalier de la Légion d'Honneur et Officier des Arts et Lettres.

Famille[modifier | modifier le code]

Il descend en ligne féminine de Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais[1]. Il est le second mari de Philippine de Rothschild. Leur fils, Julien de Beaumarchais de Rothschild, est né en 1971.

Publications[modifier | modifier le code]

. Bacchus sur ordonnance, Paris, PUF, 2005 (ISBN 2-13-054521-1), traduction de Harry W. Paul, Bacchic Médicine (...), Amsterdam-New York, Rodopi, 2001.

Prix[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La famille Delarüe, anoblie par charge sous l'Ancien Régime, a relevé le nom par décret du 25 avril 1853, selon Régis Valette