Discussion:Industrie 4.0

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Autres discussions [liste]
  • Suppression
  • Neutralité
  • Droit d'auteur
  • Article de qualité
  • Bon article
  • Lumière sur
  • À faire
  • Archives

Évolution dans le cadre d'un cursus universitaire[modifier le code]

Bonjour, dans le cadre d'un cursus de professionnalisation master TiiR (Technologie des Infrastructures de l'Internet et leurs Robustesses), nous sommes amenés à contribuer au Projet:Informatique_2.0 encadré par Utilisateur:Gilles.Grimaud. Le but est de rédiger ou mettre à jour l'article Industrie_4.0. Nous avons veillé à préserver le travail déjà réalisé dans cet article tout en le réorganisant. Nous sommes les utilisateurs Ichfinega et Scorius Sly.
Ichfinega (discuter) 19 janvier 2018 à 00:37 (CET)
Super initiative! Bon boulot et merci à vous.--Jean trans h+ (discuter) 19 janvier 2018 à 07:04 (CET)

Résumé Introductif[modifier le code]

Bonjour je serai le relecteur de votre article. Il n'y a qu'un point que je n'ai pas réussi à comprendre : est-ce que les capteurs dont vous parlez permettent aux consommateurs de concevoir leurs produits ? Ou sont-ils plutôt destinés aux industriels comme pour simplifier la maintenance par exemple ? Ou encore permettent-ils aux différents robots de communiquer leur position entre eux ? Préciser ce point pourrait être une bonne idée d'après moi. En dehors de ce point, j'ai trouvé votre résumé très clair.--PierreCaruyer (discuter) 30 janvier 2018 à 20:02 (CET)

Ichfinega. Bonjour Pierre, merci de ce retour pertinent. Je vais modifier l'introduction en ce sens. Cdt.

Principe[modifier le code]

Dans votre introduction au principe de la 4eme révolution industrielle, vous pourriez remplacer les deux phrases suivantes : "Cela correspond à un système intégrant de l’électronique et du logiciel associés à des capteurs et dotés de capacité de communication. Un système cyber-physique est autonome et embarque, de ce fait, les éléments mentionnés précédemment." Par la phrase : "Cela correspond à un système autonome intégrant de l’électronique et du logiciel associés à des capteurs et dotés de capacité de communication." Qui, je pense, rendrait le sens de votre phrase plus clair.PierreCaruyer (discuter) 4 février 2018 à 18:18 (CET)
Ichfinega. Ok Pierre, il est vrai que j'ai une grande tendance à l'envolée lyrique. Mes phrases sont longues.


Origine[modifier le code]

Les références 8 et 9 dans cette section référencent des id incorrectes qui doivent correspondre aux deux liens externes ne possédant pas d'id. PierreCaruyer (discuter) 4 février 2018 à 18:18 (CET)
Ichfinega OK, je vais vérifier cela.
Ichfinega Lien corrigé.

Acteurs et leaders[modifier le code]

La référence 15 possède une id invalide et n'est pas reliée à une ressource.PierreCaruyer (discuter) 4 février 2018 à 18:18 (CET)
Ichfinega OK, je vais vérifier cela.
Ichfinega Lien corrigé.

Concept[modifier le code]

Dans cette partie, que pensez-vous de modifier la structure sous forme de liste pour une structure sous forme de sous parties comme suit ? PierreCaruyer (discuter) 4 février 2018 à 18:18 (CET)
Ichfinega Cette partie de l'article a été rédigée par les auteurs d'origines. Je n'ai pas voulu modifier leur travail.
D'accord il est peut-être plus judicieux de le laisser tel qu'il est dans ce cas. PierreCaruyer (discuter) 5 février 2018 à 05:18 (CET)
Notification Ichfinega et PierreCaruyer : au contraire les listes sont à éviter. N'hésitez pas à modifier le texte existant. Cdtl.--Jean trans h+ (discuter) 6 février 2018 à 07:44 (CET)
Ichfinega, ok messieurs, j'ai procédé aux modifications. — Le message qui précède, non signé, a été déposé par Ichfinega (discuter), le 6 février 2018 à 11:09 (CET).

Numérisation de l’usine[modifier le code]

L’Industrie 4.0 correspond en quelque sorte à la numérisation de l’usine. À travers le recours à l’Internet des objets et aux systèmes cyber-physiques, c’est-à-dire aux réseaux virtuels servant à contrôler des objets physiques, l’usine intelligente se caractérise par une communication continue et instantanée entre les différents outils et postes de travail intégrés dans les chaînes de production et d’approvisionnement. L’utilisation de capteurs communicants apporte à l’outil de production une capacité d’auto-diagnostic et permet ainsi son contrôle à distance tout comme sa meilleure intégration dans le système productif global[1].

Flexibilité de l’usine et personnalisation de la production[modifier le code]

En proposant des sites de production composés d’objets intelligents, communicants et liés dans un réseau lui-même relié à l’extérieur, la flexibilité de la production peut être accrue. Le consommateur final, de même que les différents partenaires, peuvent prendre une place dans le processus, permettant la personnalisation des produits et la modification de leurs caractéristiques en fonction des demandes ou des difficultés rencontrées par les fournisseurs, par exemple. Il est donc possible de proposer une production à la fois à grande échelle et personnalisée [2].

De nouveaux outils logistiques[modifier le code]

L'industrie 4.0 génère un flux d'information constant bien supérieur à celui généré par des modes de productions traditionnels. De plus, ces informations doivent être échangées le plus rapidement possible avec les acteurs logistiques extérieurs au lieu de production. D'où l’importance de choisir un processus logistique capable d'échanger rapidement et en une seule fois les informations de l'entreprise productrice avec l’ensemble de ses prestataires.

Des outils de simulation[modifier le code]

Le recueil des données produites par les différents éléments de la chaîne de production permet également de produire une réplique virtuelle de tout ou partie de cette chaîne afin de générer des simulations de procédés ou de tests, mais aussi de permettre aux futurs ouvriers et techniciens de se familiariser avec des outils de travail et des procédures complexes[3] ou encore de faciliter les réparations et la maintenance pour des non-spécialistes.

Les performances des simulations ont fortement évolué ces cinq dernières années. Ainsi, aujourd'hui, certaines simulations de process, ou de flux de production, atteignent un niveau de robustesse qui en font de nouveaux outils d'aide à la décision. La modélisation des lignes de production, des espaces de stockage, de la transitique, ainsi que de toutes les règles d'organisation industrielle et logistique, permet de représenter virtuellement un site de production ou logistique. Et ceci avant tout investissement matériel.

Une usine économe en énergie et en matières premières[modifier le code]

L’Industrie 4.0 représente aussi une volonté de répondre aux problématiques actuelles de la gestion des ressources et de l’énergie. Avec un système organisé selon un réseau de communication et d’échange instantané et permanent, on est à même de rendre cette gestion plus efficace en coordonnant les besoins et disponibilités de chaque élément du système de la façon la plus efficiente possible, alimentant par-là de nouveaux gains de productivité.

Aspects technologiques[modifier le code]

Les techologies du futur[modifier le code]

Dans la phrase : "L'Internet des objets et des services permet de créer des réseaux intégrant l'ensemble du processus de fabrication qui transforme les usines en un environnement intelligent. À l'avenir la production sera distribuée et flexible." Essayez peut-être de définir ce que vous entendez par "flexible". Par exemple, la production pourra être arrêtée et reprise à souhait. PierreCaruyer (discuter) 5 février 2018 à 06:52 (CET)
Scorius Sly Bonjour Pierre, flexible dans le sens de la conception des produits. Justement dans la phrase suivante, je parle de produit modulable et configurable. — Le message qui précède, non signé, a été déposé par Ichfinega (discuter), le 12 février 2018 à 18:48 (CET).

Infrastructure réseau[modifier le code]

Ici, pensez à préciser ce que signifie M2M en début d'article, voire en début de la sous-partie. Sous-partie très intéressante et qui montre bien les problématiques futures de l'entreprise 4.0 d'un point de vue technologique. PierreCaruyer (discuter) 5 février 2018 à 06:52 (CET)
Scorius Sly Modification faite — Le message qui précède, non signé, a été déposé par Ichfinega (discuter), le 12 février 2018 à 18:55 (CET).

Réalité augmentée[modifier le code]

La référence possédant l'id Paelke 2014 (n°28) n'a pas bien été prise compte. Ca a l'air d'être les espaces que wikipedia n'a pas l'air d'apprécier dans les références.PierreCaruyer (discuter) 5 février 2018 à 06:59 (CET)
--Scorius Sly (discuter) 9 février 2018 à 14:21 (CET) Merci, je viens de faire la modification, problème d'ID.

Big Data[modifier le code]

"Dans le contexte de l'industrie 4.0, les données sont générés par plusieurs et diverses sources comme les équipements, les personnes, les infrastructures et des capteurs[1],[2]. Grâce par exemple ,à l'internet des objets qui a permis d'avoir des données plus accessible et en grande quantité. Avec des technologies comme le RFID, récolté des données est devenu plus simple[3]." Quelques simples erreurs de grammaire ici, "Dans le contexte de l'industrie 4.0, les données sont générées par plusieurs et diverses sources comme les équipements, les personnes, les infrastructures et des capteurs[4],[2]. Grâce par exemple, à l'internet des objets qui a permis d'avoir des données plus accessibles et en grande quantité. Avec des technologies comme le RFID, récolter des données est devenu plus simple[3]."PierreCaruyer (discuter) 5 février 2018 à 06:52 (CET)
--Scorius Sly (discuter) 9 février 2018 à 14:32 (CET)Merci, c'est corrigé
"Ces données présente un énorme potentiel dans la gestion des produits, stock, transport et la maintenance prédictive et préventive[2]." -> "Ces données présentent un énorme potentiel dans la gestion des produits, stock, transport et la maintenance prédictive et préventive[2]." PierreCaruyer (discuter) 5 février 2018 à 06:52 (CET)
--Scorius Sly (discuter) 9 février 2018 à 14:32 (CET)Merci, c'est corrigé
"Ces données récoltés vont permettre via des algorithmes de détecter des problèmes visible comme une panne d'une machine, un produit défectueux, mais aussi invisible comme la dégradation, l'obsolescence d'une machine, manque de produit d'entretien comme du lubrifiant[3]." -> "Ces données récoltées vont permettre via des algorithmes de détecter des problèmes visible comme une panne d'une machine, un produit défectueux, mais aussi invisible comme la dégradation, l'obsolescence d'une machine, manque de produit d'entretien comme du lubrifiant[3]." PierreCaruyer (discuter) 5 février 2018 à 06:52 (CET)
--Scorius Sly (discuter) 9 février 2018 à 14:32 (CET)Merci, c'est corrigé
  1. Santos 2017, p. 750–760
  2. a b c et d Li 2015, p. 667–684
  3. a b c et d Jay Lee 2013, p. 38–41
  4. Santos 2017, p. 750–760

Cloud computing[modifier le code]

"L'évolution technologique a permis l'émergence de nouvelle infrastructures et de services informatiques comme le cloud computing." -> "L'évolution technologiques a permis l'émergence de nouvelles infrastructures et de services informatiques comme le cloud computing." PierreCaruyer (discuter) 5 février 2018 à 06:52 (CET)
Scorius Sly Merci Pierre, c'est corrigé. — Le message qui précède, non signé, a été déposé par Ichfinega (discuter), le 12 février 2018 à 18:57 (CET).

Cyber Physical systems[modifier le code]

Partie très intéressante, d'après moi et notamment la partie sur IPv6. Parler d'IPv6 ici est intéressant d'un point de vue sécurité. Piste de réflexion : Vous parlez du manque de cryptage dans le cloud dans la partie suivante sur la sécurité, vous pourriez ajouter qu'avec l'adoption grandissante de l'IPv6, il est possible d'imaginer que dans un avenir plus ou moins proche les systèmes cyber-physiques communiquent entre eux uniquement en IPv6 ce qui règlerait certaines problématiques de cryptage dans le cloud (mais en soulèverait d'autres). Cela pourrait avoir pour effet, d'une part, d'augmenter la sécurité dans les CPS si la sécurité apportée par le cryptage des paquets IPv6 est suffisante et, d'autre part, de reporter le risque sur d'autres parties du système d'information. PierreCaruyer (discuter) 5 février 2018 à 23:03 (CET)
--Scorius Sly (discuter) 9 février 2018 à 14:47 (CET) Oui Pierre, tu as raisons, c'est une bonne réflexion.

Aspects économiques et sociaux[modifier le code]

Politique[modifier le code]

Bonne introduction à la partie suivante sur les nouveaux métiers :). Seul petit bémol ici, c'est qu'il sera plus compliqué de trouver des sources qui ne soient pas "engagées" à l'image de celle-ci http://www.atkearney.com.tr/about-us/world-economic-forum/industry-4-0-jobless-future-for-manufacturing. PierreCaruyer (discuter) 5 février 2018 à 23:26 (CET)

Apports et limitations[modifier le code]

Comme vous le dites bien dans cette partie, l'industrie 4.0 apporte de nouvelles problématiques, notamment des problématiques de compétitivité et surtout au pendant le changement de paradigme. Les entreprises entreprenant leur passage "à l'entreprise de demain" doivent potentiellement investir dans les systèmes cyber-physique mais pourraient, à terme, obtenir un avantage considérable sur les autres entreprises si ce modèle se révèle rentable. PierreCaruyer (discuter) 5 février 2018 à 23:51 (CET)
Une petite erreur "Si l'Industrie 4.0 se généralise, les processus de production pourront être contrôlés à distance, modifiés, voir paralysés" -> "Si l'Industrie 4.0 se généralise, les processus de production pourront être contrôlés à distance, modifiés, voire paralysés". PierreCaruyer (discuter) 5 février 2018 à 23:51 (CET)
Ichfinega yes, merci.

Quid de l'impact au niveau sociétal ici et maintenant ? et demain...[modifier le code]

Bonjour. On ne peut pas passer sous silence l'humain, le travail et la société de base qui n'est pas le reflet des très riches du moment qui veulent toujours plus en vivant dans le virtuel éternellement de manière aveugle. Aussi, une section critique est bien entendu nécessaire dans cet article qui prône pour l'instant un avenir qui ne sera pas forcément radieux pour tout le monde. Pour ma part, Il faut penser à cette section d'importance. « Science sans conscience, n'est que ruine de l'âme ». Cordialement, GLec (discuter) 9 février 2018 à 15:15 (CET)

'Plus généralement, il est nécessaire de réfléchir à la place de l'humain dans cette industrie 4.0.'[modifier le code]

non encyclopédique : souhaitable, peut-être, ou pertinent ; nécessaire, non.

qui va le faire, et quels avantages vont-ils en tirer ? nombre d'acteurs n'en ont cure, il n'y a aucune nécessité ici, il faut en convenir.

cette remarque mise à part, merci pour votre introduction très claire !

Fichier proposé à la suppression sur Commons[modifier le code]

Message déposé automatiquement par un robot le 6 juin 2019 à 18:30 (CEST).