Discussion:Fusion nucléaire

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Autres discussions [liste]
  • Suppression
  • Neutralité
  • Droit d'auteur
  • Article de qualité
  • Bon article
  • Lumière sur
  • À faire
  • Archives



Réaction de fusion[modifier le code]

"Pour tous les éléments plus légers que le Fer 56, la masse du noyau atomique est inférieure à la somme de celles des constituants."

AMHA ceci est faux. L'énergie de liaison (qui est négative) fait que la masse d'un atome est _toujours_ inférieure à la somme des masses des constituants. Énergie de masse des constituants+Énergie de liaison=Énergie de masse de l'atome Ce qui se produit, c'est que la valeur absolue de l'énergie de liaison par nucléon augmente jusqu'au Fer 56. Le nombre total de nucléons se conservant au cours d'une réaction nucléaire, la fusion de deux éléments légers donnera un élément plus lourd ayant une énergie de liaison par nucléon plus élevée (en valeur absolue), la différence d'énergie sera donc l'énergie libérée

Je serais bien incapable de te contredire ;o)
Si tu es sur de toi, hesite pas a corriger l'article.
Aoineko
Je pense que là, vous pinaillez un peu. Il s'agit, dans ce contexte, non pas des constituants élémentaires, mais des nucléides entrant dans la réaction. Et on ne peut pas nier que la réaction dont on va parler, essentiellement d + t → He + n ne soit exothermique. Il me semble que c'est quant même plus compréhensible comme cela. Comment formuleriez-vous autrement un énoncé rigoureux, compréhensible et exhaustif donnant la définition de la réaction de fusion ? En outre j'aimerais que les commentateurs signent leurs commentaires avec le signe ~~~~. Trassiorf 29 janvier 2007 à 12:56 (CET)


il y a un problème avec l'image gif ? Quelqu'un a une idée ?

Après le Fer 56 ce n'est plus la fusion qui intervient, mais la fission, phénomène bien connu des centrales nucléaires... Pour plus de précision référés vous a la courbe d'Alston.


Centrale commerciale

Je n'aime pas ce paragraphe. Outre la multitude de fautes d'orthographe, il est purement spéculatif. Je propose de supprimer et de remplacer par

"Il n'existe pas pour l'instant d'applications industrielles de la fusion pour la production d'électricité." Titzel

Quelqu'un pourrait parler de la filière hydrogéne+bore et hydrogéne+lithuim (filière fission thermonucléaire)[modifier le code]

Cela utilise H1 + B11 = C12 qui instable et se desintégre en 4 Hl, l'avantage c'est qu'il n'y a pas prodution de neutrons et que l'on récupére l'energie par magnétisme (car les 4Hl résultant sont chargés positiviment) le rendement est bien supérieur, mais la condiction de fonctionnement et une température de 500MK pour la fusion lithuim+hydrogéne même principe (température de 1GK)




Je suis d'accord. Ces deux réactions de fusion ne dégagent aucuns neutrons rapides,donc pas d'ionisation des matériaux du réacteur expérimenté, donc, par la même occasion, aucun déchets radioactifs. De plus, la fusion par striction axiale, explorée par les labos Sandia aux É.-U.A permet d'atteindre des températures de l'ordre de 2 GK. (pas besoin de source, c'est de notoriété publique...)

Alors, c'est une opinion personelle cette voie serait plus efficace, du fait qu'il y a plus de progrès notables et d'efficacité. Evidemment, c'est une opinion personnelle... --Cordialement, Lord_Rulf 11 janvier 2008 à 18:21 (CET)

Fusion de l'hydrogène[modifier le code]

"Au sein du soleil par exemple, la température atteint 15 millions de degrés Celsius pour réaliser la fusion de l'hydrogène en hélium."

Ce ne serait pas le deutérium qui fusionne en hélium ? Je ne suis pas sur, car je suis actuellement en train de travailler sur se sujet (les réactions nucléaires au coeur des étoiles) et la moitié parle de deutérium et l'autre d'hydrogène ....

Walké 5 novembre 2006 à 08:51 (CET)

Complétez le texte, sans trop rentrer dans les détails Trassiorf 29 janvier 2007 à 12:05 (CET)

le deutérium et le tritium proviennent eux mêmes de réaction de fusion à partir de protons. ce serait peut être pas plus mal de donner l'équation globale de formation de l'hélium à partir des protons ainsi que les particules émises plutôt que le vague schéma...

Vagues qualificatifs[modifier le code]

Quand je lis certaines phrases mettant en avant une plus faible radioactivité, je constate qu'elles sont toujours comparatives, et voilent peut-être une certaine réalité. Au lieu d'être relatifs, pourquoi ne pas être quelque peu absolus en donnant les chiffres exacts de radioactivité, comme par exemple les constantes de désintégration ou périodes... Tulipe-qui-pagaie 10 janvier 2007 à 09:57 (CET)

C'est très difficile de quantifier exactement les quantités de radioactivité mises en jeu tant qu'on ne parle pas d'un dispositif donné précis: tout dépend de la nature du blindage, des taux de réaction, etc. J'ai rajouté, pour vous faire plaisir, le temps de vie du tritium, qui est bien connu. Trassiorf 29 janvier 2007 à 12:23 (CET)

Piège à Miroirs Magnétiques[modifier le code]

????? Une recherche sur google a pour seuls résultats les pages de wikipédia, donc j'ai quelque doutes sur ce "Piege"...

Si l'on fait une recherche sur "fusion mirror confinement", on trouve Fusion scientist revives magnetic mirror machine with cool new idea, et quelques résumés d'articles, malheureusement payants. Sur WP anglophone, l'article en:Magnetic mirror en décrit les principes de base. Son intérêt résiderait dans la possibilité, grâce à sa géométrie ouverte, d'éliminer les "déchets" de fusion plus aisément que dans un tokamak.
À ma connaissance, assez peu d'équipes se sont intéressées à cette méthode dans les années récentes, ce qui explique la faible quantité d'informations disponibles. J'ai cependant trouvé cet article de 2005 qui semble intéressant : Alpha Channeling in Mirror Machines (N.J. Fisch, October 2005) ([1] ou [2]). Croquant 14 janvier 2007 à 14:20 (CET)


Je n'arrive pas à retrouver le "piège à miroirs magnétiques" dans les différents types de propusion spatiales... Peut-être qqn qui s'y connaît pourrait faciliter la compréhension (?ajout d'un synonyme (?moteur à propulsion inonique?)/ ?modification de l'article "propulsion spatiale" (?si ce type de moteur manque?) / ?indication de la catégorie de propulsion (?propulsion électrique?)). On pourrait aussi faire un lien vers le paragraphe pertinent plutôt que vers le début de l'article "propulsion spatiale" ?mais où?. Une modification similaire pourrait être effectuée sur l'article <https://fr.wikipedia.org/wiki/Pi%C3%A8ge_%C3%A0_miroirs_magn%C3%A9tiques> Je me permets cette remarque car cela me paraît utile de donner un point de vue de lecteur. Je ne fais pas la modification moi-même parce que je ne voudrais pas donner des information erronées. MERCI--78.245.206.53 (d) 13 février 2013 à 14:09 (CET)

Déchets[modifier le code]

Quelqu'un peut-il compléter l'article avec des informations sur les déchets résultant de la fusion thermonucléaire controlée, notamment en prévision de la construction de ITER qui va beaucoup intriguer les français sur le sujet ? Pso 16 février 2007 à 20:09 (CET)



Oui cela semble indispensable pour comparer avec d'autres technologies. Ici, pas de déchets de fission, mais quid des déchets de fusion? Et surtout, déchets d'activation, dus au bombardement neutronique de l'enveloppe de la cuve de confinement. D'ailleurs, une piste pour la production de combustible est l'activation du Lithium, placé dans l'enveloppe du tore, générant du tritium. A développer...

Jaltadi (discuter) 24 août 2013 à 11:12 (CEST) jaltadi@hushmail.com

Paragraphes Formations[modifier le code]

J'ai maintenu ce paragraphe (bien qu'il n'ait pas grand'chose à voir avec la fusion elle-même et fasse un peu publicitaire), en le changeant de niveau. Il était dans le niveau "Explication de la fusion", je l'ai remonté d'un niveau, un peu comme les "références" ou les "liens" --arrakis 30 mars 2007 à 22:39 (CEST)

Liens externes[modifier le code]

J'ai enlevé le lien vers la revue Fusion 1) parce que c'est un lien publicitaire 2) parce qu'il ne pointe pas vers un article spécifique à la fusion 3) parce que cette revue est très contestée scientifiquement --arrakis 30 mars 2007 à 23:07 (CEST)

influence de la pression[modifier le code]

A ce qu'il me semble, le déclenchement de la fusion ne dépend pas que de la température, mais aussi de la pression. Hors, l'article n'en fait aucune mention. Cela me semble important notemment pour expliquer que la température nécessaire sur terre est 10 fois plus levé que celle du soleil(elle mème plus élévé que celle de bien des étoiles). Utilisateur:madlozoz --83.145.70.91 4 avril 2007 à 18:05 (CEST)


C'est un fait, la pression est un facteur important. Je partage la même opinion: il faudrait le mentionner. Malheureusement, je n'ai pas de chiffres à fournir.--Cordialement, Lord_Rulf 11 janvier 2008 à 18:26 (CET)


La pression dans le soleil est de l'ordre de 2,5 x10E16 Pa

[Source : http://media4.obspm.fr/public/FSU/pages_physique-evolution/pression-centrale-apprendre.html]

La température entre 13,6 millions (M) °C et 15,7 millions de kelvins. [Source : http://www.globaia.org/pdf/etoiles.pdf et http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89toile]


Pour comparer, sur terre:

Pression : 10E5 Pa à la surface de la terre (1bar= 1000 hPa = 100 000 Pa) et environ ~10E12 au coeur ( mesure = 330 gigapascals = 3,3 millions d'atmosphères)

Tempé : 15°C à la surface de la terre et 5 500 °C au centre

[Source http://www.lepoint.fr/science/la-temperature-du-centre-de-la-terre-devoilee-03-05-2013-1663083_25.php]

La pression est la pression de gravitation, ou pression de compression

Pgrav ~ G M2/R4

Dans un corps stable, elle est équilibrée par les trois autres pressions: pression cinétique, pression de dégénérescence , pression radiative.


Sur terre, à sa surface, difficile d'avoir de telles pressions.

Les filières envisagées prévoient donc des pressions faibles compensées par des températures élevées. La température de fusion commence à 40 10E6 Kelvin et la température de bilan énergétique positif à 100 millions de K.

Les tokamaks expérimentés aujourd'hui montent à 150 millions de °C.

[Source: http://www.connaissancedesenergies.org/fiche-pedagogique/tokamak]

Les pressions sont d'environ 1,27.10E5 Pa (1,3 bar) dans le plasma (mais 0 sur la peau intérieure de la cuve, qui est sous vide).

Je crois que la relation entre les combinaisons de P et T est liée au facteur de Gamow, mais là, il faut un spécialiste.

A titre de comparaison, dans un réacteur électrogène basé sur la fission de l'Uranium, l’eau de refroidissement d’un réacteur nucléaire à eau pressurisée (PWR), qui fonctionne autour de 300°C, doit être mise sous une pression de 155 bars pour la tenir loin de l’ébullition. [Source: http://www.connaissancedesenergies.org/l-ebullition-de-l-eau-est-uniquement-liee-a-sa-temperature-121113]

Jaltadi (discuter) 24 août 2013 à 17:29 (CEST) jaltadi@hushmail.com

Probleme d'unite dans Plasma de fusion[modifier le code]

dans la partie plasma de fusioin, l'auteur parle d'un seuil d'énergie:

Que représente ces unité, n'y aurait il pas un problème d'homogénétité ?

Fusion Fusion nucléaire et Fusion controlée[modifier le code]

Fusion controlée a été créée ce soir par une IP. Article orphelin, à verser dans Fusion nucléaire. Isaac (d) 7 mars 2009 à 22:58 (CET)

Fait Jerome66 18 mars 2009 à 14:23 (CET)

Modification de la structure de l'article[modifier le code]

Il me semble qu'il y a de petits problèmes de périmètre de l'article.

Il semble parler de la fusion nucléaire en général mais se concentre en fait sur la fusion "controlée", artificielle d'origine humaine.

Je suggère soit de mieux introduire et délimiter le sujet, soit de restructurer.

En gros, l'introduction pourrait distinguer

- nucléosynthèse stellaire

- fusion nucléaire humaine: bombes et filière électrogène.

Ensuite distinguer les 2 processus fondamentaux à l'origine de la fusion

- interactions faibles

- interactions fortes.

Lesquelles ont lieux dans les étoiles et quand?

Lesquelles sont ou pourraient être maitrisées sur terre et pourquoi?


Pour la modification de structure, nous pourrions rajouter une première partie résumant la fusion "naturelle" dans les étoiles et renvoyer au wiki http://fr.wikipedia.org/wiki/Nucl%C3%A9osynth%C3%A8se_stellaire.

Le texte actuel constituerait alors la deuxième partie, partie principale.


J'insiste, pour la compréhension du lecteur, qu'il faut distinguer la mise en jeu des interactions faibles et la mise en jeu des interactions fortes. La pression ambiante requise et la densité de puissance en résultant ne sont pas les mêmes.

je cite l'article http://fr.wikipedia.org/wiki/Interaction_faible: "L'interaction faible [...] est à l'origine de la fusion nucléaire dans les étoiles." Vous dites l'inverse au début de l'article, cela ne va pas.

Jaltadi (discuter) 23 août 2013 à 21:01 (CEST) jaltadi@hushmail.com

Régénération du tritium à partir du lithium[modifier le code]

J'ai reformulé la section Fusion nucléaire#Approvisionnement en tritium pour faire apparaître plus clairement les différentes voies de production de l'élément. La phrase suivante, non sourcée, me semble alors incohérente avec les autres informations (l'auto-suffisance d'ITER et la quantité de Li disponible dans le monde), donc je l'ai supprimée : « La fusion deutérium-tritium à l'échelle industrielle suppose donc le maintien en fonctionnement de réacteurs de fission en nombre suffisant pour assurer l'approvisionnement en tritium à partir du lithium extrait dans la nature ». J'espère ne pas me tromper. --Vega (discuter) 1 février 2019 à 19:59 (CET)

"Fusion" sans con-fusion[modifier le code]

Bonjour Ariel Provost, je me suis permis d'annuler à nouveau la précision « dite simplement fusion quand le contexte est sans ambiguïté » car elle me semble être une évidence : on ne lira pas, par exemple, « Une réaction nucléaire, dite simplement "réaction" quand le contexte est sans ambiguïté », ni « La fission nucléaire, dite fission... », ni encore « Un parti politique, dit parti... ». Si ? — Vega (discuter) 7 septembre 2019 à 16:59 (CEST)

Réflexion faite, tu as peut-être raison, et c'est plutôt dans l'article Fusion Ce lien renvoie vers une page d'homonymie qu'il faut faire apparaître le terme sans son adjectif. Ce qui est embêtant, c'est qu'il n'y a pas à ma connaissance de symétrie terminologique avec la fusion ordinaire (pas d'adjectif plus précis). La confusion reste possible quand on n'est pas plongé dans le contexte : pas sûr que quand on parle de réacteur à fusion tout le monde comprenne que ce n'est pas la fusion ordinaire. Ça me fait penser à un autre exemple où la confusion est régulière : quand on parle de courbure de l'espace, dans un contexte cosmologique, qui est conscient qu'il s'agit de la courbure de Gauss et non de la courbure ordinaire ? — Ariel (discuter) 8 septembre 2019 à 08:28 (CEST)
Bonjour Ariel Provost, la page d'homonymie emploie déjà implicitement la tournure "fusion" pour "fusion nucléaire". C'est vrai que la Fusion (physique) "ordinaire" prête à confusion. On ne devrait pas la renommer en Fusion (changement d'état), déjà (et donc également Sublimation (physique), d'ailleurs je vois que tu as déjà proposé ce renommage récemment sur Discussion:Fusion (physique)) ? Le Larousse et le CNRTL considèrent d'ailleurs que la fusion (changement d'état) ne relève pas de la physique... À moins que l'explication physique du phénomène ne doive pas prendre le dessus sur son aspect "sens commun" ? La confusion risque de perdurer, c'est certain ; la capacité des physiciens à réutiliser les mêmes mots et symboles m'épate, par exemple pour alpha, alors qu'ils ont a disposition deux alphabets à deux casses chacun ! — Vega (discuter) 9 septembre 2019 à 18:06 (CEST)

Fusion endothermique ?[modifier le code]

Bonjour Ariel Provost, je réalise seulement ta modif d'août, où tu as écrit « La fusion nucléaire dégage une quantité d’énergie colossale ». La Nucléosynthèse explosive et le Processus s, qui ne sont pas exothermiques il me semble, ne sont donc pas des processus de fusion nucléaire à proprement parler, mais de Capture neutronique ? — Vega (discuter) 11 février 2020 à 11:46 (CET)

Oui, on réserve le terme de fusion nucléaire, je pense, au « processus dans lequel deux noyaux atomiques s’assemblent pour former un noyau plus lourd » (comme le dit la 1re phrase du RI), et ça nous mène de l'hydrogène jusqu'au fer et ses voisins immédiats. Pour les processus r, s et p il s'agit en effet d'une capture neutronique ou protonique (endothermique, aux dépens de l'énergie cinétique des neutrons ou des protons incidents). Dans la synthèse (dans les accélérateurs) des transactinides on bombarde des noyaux par d'autres noyaux mais la réaction qui conduit à des noyaux plus lourds que ceux de départ n'est pas une simple fusion. — Ariel (discuter) 11 février 2020 à 15:50 (CET)
Ok, merci pour cette précision. J'imaginais un processus de fusion, pour aller du fer aux éléments les plus lourds, mais visiblement le chemin se fait plutôt pas à pas, neutron à neutron. La répulsion entre noyaux lourds est sans doute trop élevée ou la rencontre trop rare, même pour une supernova... — Vega (discuter) 14 février 2020 à 16:02 (CET)
Oui, et puis le choc de deux gros noyaux ne conduit pas à leur fusion mais à une réaction avec la production de plein de petits débris. Pour être tout à fait complet, on parle de fusion (de deux noyaux) parce qu'une particule alpha c'est un noyau d'hélium, mais les processus de fusion nucléaire qui mènent du carbone au fer pourraient être qualifiés de « capture alpha » (on ajoute des α de proche en proche), on ne fabrique pas un noyau de magnésium 24 en fusionnant deux carbones 12... — Ariel (discuter) 14 février 2020 à 17:37 (CET)
P.S. À partir du carbone 12 on parle d'ailleurs de « processus alpha », même si on a le droit de parler de fusion (nucléaire). — Ariel (discuter) 14 février 2020 à 18:01 (CET)
Merci à nouveau. Ces explications pour béotien ne devraient pas figurer dans Nucléosynthèse ou Processus s, à vrai dire ? Fusion du silicium les évoque, en revanche. De même, y a-t-il une raison à ce que la Réaction alpha (et la Réaction triple alpha) n'y soit pas mentionnée ? Je m'y perds un peu, faute de diagramme récapitulatif. — Vega (discuter) 15 février 2020 à 01:01 (CET)
Tu as sûrement raison. En principe je pourrais m'en occuper mais là je sature, j'ai déjà trop de petits ou gros chantiers en cours. — Ariel (discuter) 15 février 2020 à 10:26 (CET)