David Monsoh

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
David Monsoh
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (48 ans)
AgbovilleVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Site web

David Amako Monsoh, dit David Monsoh est un homme d'affaires ivoirien, fondateur de la société de production "Obouo Productions" et co-fondateur de la chaîne de télévision BBlack[1]. Il est connu pour avoir produit les chanteurs Fally Ipupa, Koffi Olomidé ou encore Héritier Watanabe.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et études[modifier | modifier le code]

David Amako Monsoh est né dans les années 1970 à Agboville, en Côte d'Ivoire. Il serait issu d'une fratrie de vingt enfants.

Au début des années 1990, David rencontre la chanteuse ivoirienne Nayanka Bell sur les bancs du lycée[2]. Les deux jeunes se lient d'amitié. Un an après leur rencontre, la star lui propose de s'installer en France pour qu'il y poursuive ses études. C'est ainsi que Monsoh intègre le lycée Saint-Gabriel de Bagneux, dans les Hauts-de-Seine. Il se forme au tourisme avant d'entrer en école de Marketing, à Paris. Il suit son cursus en alternance dans la société de production cinématographique du mari de son amie Nayanka.

Ses débuts[modifier | modifier le code]

En 1989, David Monsoh devient ami avec le footballeur Gadji Celi[3]. Peu après, l'international ivoirien annonce la fin de sa carrière. Le sportif est en réflexion sur sa reconversion professionnelle quand Monsoh l'incite à se lancer dans la musique. C'est alors qu'en 1994, David débute dans l'industrie du 4ème art[4]. D'abord manager, il produit "Espoir", le premier album de Gadji Celi. Ce succès transcende les frontières ivoiriennes pour conquérir le continent africain[5]. Par la suite, Monsoh produit également les albums "Affaires de femmes" (1996) et "Femme de feu" (2000), ce qui lui ouvre les portent du show-business.

Au cours de l'année 94 sort Visa, l'album de Nayanka Bell qu'il manage. Le disque obtient l'Africa Music Award.

Son succès[modifier | modifier le code]

Sonodisc[modifier | modifier le code]

David devient le premier directeur africain de la maison de disque Sonodisc. En tant que directeur artistique, David a pour mission de dénicher de nouveaux talents en vue du marché international. Ce nouveau poste assoit davantage sa position: David Monsoh devient un nom qui compte dans l'industrie.

En 1999 sort "Premier Gaou" du groupe Magic System. Le succès de l'album est tel, en Côte d'Ivoire, que le jeune producteur prend en charge la distribution du titre en France[6]. L'album devient disque d'or en France et se vend à près de dix millions d'exemplaires en Afrique.

En 2002, Monsoh signe la co-production de l'album "Effrakata" du chanteur Koffi Olomide. "Effrakata" rencontre un succès sans précédent et devient disque d'or. En 2003, la légende de la musique congolaise lui confie également la production "d'Affaire d'État", devenu mythique[7]. Les deux albums sont récompensés aux Kora Awards. Dans un même temps, Monsoh devient son producteur exécutif. Cette période sonne l'heure de gloire de David Monsoh qui enchaîne les productions de concerts à Paris de grands nombres d'artistes tels que les ivoiriens Yodé, Meiway ou encore l'antillaise Jocelyne Labylle.

À l'automne 2002, dans une boite de nuit de la région parisienne, David Monsoh repère un groupe de jeunes ivoiriens qui dansent de façon peu ordinaire. Ce sont les inventeurs du Coupé-décalé. Monsoh leur propose de les produire. Les jeunes hommes, septiques au départ, finissent par accepter cette proposition[8]. Un an après, Douk Saga, Lino Versace, Boro Sanguy, Solo Béton, Bedel Patassé, Kuyo Junior et Le Molare forment La Jet-Set. Leur formation rencontre un immense succès.

Obouo Production[modifier | modifier le code]

En 2003, David Monsoh fonde Obouo Production, une maison de disque. David quitte Sonodisc en 2004 pour s'y consacrer pleinement.

En 2006, il produit le premier album solo du chanteur congolais Fally Ipupa[9], "Droit Chemin" qui se classe au top des ventes. Monsoh produit également les disques "Arsenal de belles mélodies" (2009) ainsi que "Power-Kosa Leka" (2013) pour l'artiste. Avec Obouo production, David Monsoh confirme sa posture de dénicheur de talents. Sous sa production, les albums "Boite Noire" de la star congolaise Ferre Gola[10] ou encore l'album "Don de Dieu (Roi du Kpangor)" de l'ivoirien DJ Arafat verront le jour. En 2016, Obouo ajoute le congolais Héritier Watanabe[11] à son palmarès et produit son premier album[12].

BBlack ! Africa[modifier | modifier le code]

La carrière de David Monsoh connait un nouveau tournant, en 2013, lorsqu'il devient le président fondateur de BBlack ! Africa, une déclinaison tropicale de la chaine de musique télévisée[13]. BBlack ! Africa diffuse toute la musique de la culture noire issue des États-Unis, d'Afrique et de sa diaspora[14].

Vie Privée[modifier | modifier le code]

David Monsoh est marié et père de 3 enfants.[1]

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

Année Albums Artiste
2001 Effrakata Koffi Olomidé
2002 Best Of de Koffi Olomidé Koffi Olomidé
2003 Affaire D'État Koffi Olomidé
Goudron noir DJ Arafat
La paix, c'est ce qui est ça Gadji Celi
Ben Kadi Aicha Koné
Best of Meiway
2004 Coupé Décalé Explosion Various
2005 Femmes DJ Arafat
Coupé Décalé : Mastiboulance Boro Sanguy & Lino Versace
La rénovation pays de joie A Nous Les Petits
Héros National Bouche Bée Douk Saga
2006 Droit Chemin Fally Ipupa
2007 Yorogang Vol. 2 Akwaba
Sens Interdit Ferre Gola
2008 Fauteuil Présidentiel Les garagistes
2009 Arsenal de belles mélodies Fally Ipupa
2011 Soyons sérieux Vol.1 et 2 JB Mpiana & Wenge BCBG
Gladiator Dj Arafat
2012 Commandant Zabra Dj Arafat
Kpankaka Dj Arafat
Rescapé Congolais Lorenzo
2013 Power "Kosa Leka" Fally Ipupa
Chebeler Dj Arafat
Miracle Betika
Évolution Dj Arafat
Avoir' Feeling Compilation
Pour la Côte d'Ivoire Une seule voix
Côté sensible Serge Beynaud
Seul Dieu Serge Beynaud
Le lever du Jour Les Mercenaires
Cocktail de Presse Ben Chico
Opah a la national Debordeaux Leekunfa
2014 Okéninkpin Serge Beynaud
Talehi Serge Beynaud
Album sans frontières Lino Versace
DPAH à la nation Debordeaux
2015 Concert au Romeo Golf Héritier Watanabe
Commandant de bord Djino
Spirit Original Iboga
Bantizo Dance Muan Bezima
2016 Carrière d'honneur - Retirada Héritier Watanabe

DVD[modifier | modifier le code]

Année Albums Artiste
2002 Effrakata Koffi Olomide
2004 Ivoir Feeling Vol.1
2005 Ivoir Feeling Vol.2 & 3
2006 Ivoir Feeling Vol.4
Concert Unique à Paris Fally Ipupa
2007 Ivoir Feeling Vol.5
L'intégral des Clips Droit Chemin Fally Ipupa
2009 Arsenal de belles mélodies Fally Ipupa
Ivoir Feeling Vol.6
2010 La tournée camerounaise Fally Ipupa
Concert au Zénith à Paris Fally Ipupa
2011 Ivoir Feeling Vol.7 -
2012 Soyons sérieux Jb Mpiana & Wenge BCBG
Ivoir Feeling Vol.8
2013 Ivoir Feeling Vol.9
Power Kosa Leka Fally Ipupa

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « DavidMONSOH ( Président fondateur de BBlack ! Africa) - Abidjan.net Qui est Qui », sur Abidjan.net (consulté le )
  2. « Productions », sur david.abidjansite.com (consulté le )
  3. « DavidMONSOH ( Président fondateur de BBlack ! Africa) - Abidjan.net Qui est Qui », sur Abidjan.net (consulté le )
  4. « Interview / David Monsoh, Producteur de musiques, tout feu, tout flamme : ‘‘En Côte d’Ivoire, on n’a pas de considération pour la culture,… La RTI est très politisée et il n’y a pas d’évolution depuis les années 60’’ », sur Abidjan.net (consulté le )
  5. « David Monsoh », sur Agence de Presse Régionale, (consulté le )
  6. Essi Gnaglom, « David Monsoh, profession producteur », sur Afrik.com, (consulté le )
  7. « Fally Ipupa, Koffi Olomidé, Magic System: David Monsoh, stars provider », sur Africa Top Success, (consulté le )
  8. « David Monsoh | Cotedivoire.News » (consulté le )
  9. « mediacongo.net - Actualités - David Monsoh, Producteur de musiques, tout feu, tout flamme », sur www.mediacongo.net (consulté le )
  10. « Musique : Ferré remplace Fally Ipupa chez David Monsoh | adiac-congo.com : toute l'actualité du Bassin du Congo », sur www.adiac-congo.com (consulté le )
  11. Viviane Forson, Victor Boisson, « Héritier Watanabe : », sur Le Point, (consulté le )
  12. (en) Jean dit, « HERITIER WATANABE: SIGNATURE DU CONTRAT AVEC DAVID MONSOH(OBOUO MUSIC) », sur Amani Media, (consulté le )
  13. « David Monsoh », sur Music In Africa, (consulté le )
  14. « Interview. David Monsoh: « Quand on est numéro 1, il faut savoir se maintenir » | adiac-congo.com : toute l'actualité du Bassin du Congo », sur www.adiac-congo.com (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]