Dasyatis pastinaca

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La raie pastenague ou pastenague commune (Dasyatis pastinaca) est une espèce de raies de la famille des Dasyatidae.

Description[modifier | modifier le code]

Cette raie est de couleur marron sur la face dorsale et blanche sur sa celle ventrale[1]. Elle possède un dard venimeux denticulé à la base de sa queue (queue mesurant jusqu’à 35 cm de long)[2]. Ce dard est utilisé pour se défendre et possède un venin douloureux. Elle peut atteindre une largeur de plus de 150 cm. La tête est bombée et est caractérisée par sa forme en “V”. Elle est opportuniste et peut aussi bien se nourrir de crustacés que de poissons morts ou encore de mollusques. Elle a une période de gestation d’environ 4 mois et peut mettre au monde entre 4 et 7 petits.

Habitat[modifier | modifier le code]

  • Espèce côtière
  • Profondeur : 5 m à 200 m (fréquente jusqu'à 60 m, dépasse rarement 100 m)
  • Présente sur les fonds sableux et les estuaires abrités

Répartition[modifier | modifier le code]

Cette espèce vit dans le nord-est de l'Atlantique, de la mer du Nord au Golfe de Guinée, en mer Méditerranée, et en Polynésie.

Alimentation[modifier | modifier le code]

Elle est un prédateur de petits poissons et d'invertébrés benthiques.

Utilisation commerciale[modifier | modifier le code]

Elle est pêchée et vendue séchée, salée ou pour faire de la farine animale.

Sa peau tannée est vendue sous le nom de galuchat. C'est d'ailleurs le nom donné communément à toutes les peaux de raies ou de requins qui sont préparées en cuir.

Particularité[modifier | modifier le code]

Bien que non agressive, cette espèce peut infliger une blessure douloureuse avec sa colonne vertébrale dentelée venimeuse[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « PASTENAGUE COMMUNE Dasyatis pastinaca | (Linnaeus, 1758) », sur https://doris.ffessm.fr/ (consulté en )
  2. « Raie pastenague », sur https://www.fishipedia.fr/ (consulté en )
  3. (en) Lythgoe, J. et G., Fishes of the Sea : The North Atlantic and Mediterranean, Cambridge, Massachusetts, MIT Press, , 256 p. (ISBN 0-262-12162-X)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :