Dark Night of the Soul

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dark Night of the Soul
Album de Danger Mouse et Sparklehorse
Sortie [1]
Durée 45:53
Genre Rock alternatif, indie rock
Format CD, 2×vinyle LP[2], digital[3]
Auteur Danger Mouse et Sparklehorse
Producteur Danger Mouse et Sparklehorse
Label Capitol Records, Parlophone, AMI

Albums par Danger Mouse

Albums par Sparklehorse

Notation des critiques

Score cumulé
Site Note
Metacritic 73/100[4]
Compilation des critiques
Périodique Note
AllMusic 3,5/5 étoiles[5]
BBC Music favorable[6]
The Guardian 4/5 étoiles[7]
The New York Times mitigé[8]
Pitchfork 7.4/10[9]
PopMatters 9/10 étoiles[10]
Rolling Stone 3,5/5 étoiles[11]
Slant 4/5 étoiles[12]
Spin 8/10 stars[13]
The A.V. Club B–[14]
Uncut 3/5 étoiles[15]

Dark Night of the Soul est un album studio issu de la collaboration de Danger Mouse (de son vrai nom Brian Burton), producteur, disc jockey et compositeur et de Sparklehorse (nom de scène de Mark Linkous), auteur-compositeur-interprète. Les deux américains sortent cet album d'indie rock en 2010.

Présentation[modifier | modifier le code]

Album annoncé le et né en , Dark Night of the Soul bénéficie de collaborations avec de nombreux artistes reconnus et est majoritairement accueilli de façon favorable par la critique[16].

En raison d'un litige contractuel avec le distributeur EMI[16], l'album aurait pu ne jamais sortir officiellement et sa publication est reportée pour être, finalement, diffusé en .

En attendant celle-ci, les auteurs vont, à la manière de Radiohead avec leur album In Rainbows, sortir des schémas traditionnels de distribution en proposant l'achat d'un livre de photos cartonné de 104 pages numérotées à la main, réalisé par David Lynch, accompagné d'un CD-R vierge, permettant de télécharger gratuitement sur Internet et de graver, soi-même, les titres de cet opus[16],[17].

Le disque sort, donc, sous forme physique quatre mois après la mort de Mark Linkous[18] et six mois après celle de Vic Chesnutt, qui a collaboré au projet[19].

Dark Night of the Soul propose un large éventail de collaborateurs tels que James Mercer (en) du groupe The Shins, Wayne Coyne de The Flaming Lips, Gruff Rhys de Super Furry Animals, Jason Lytle de Grandaddy, Julian Casablancas de The Strokes, Black Francis des Pixies, Nina Persson de The Cardigans, Iggy Pop, Suzanne Vega, Vic Chesnutt, David Lynch et Scott Spillane (en) de Neutral Milk Hotel et The Gerbils (en). Tous ces chanteurs ont également participé à la composition et à la production de l'album[20].

Le titre de l'album provient de La noche oscura del alma, titre donné à un poème de Jean de la Croix, poète espagnol du XVIe siècle[réf. nécessaire].

Liste des titres[modifier | modifier le code]

Toutes les chansons sont écrites et composées par Danger Mouse et Sparklehorse

No Titre Durée
1. Revenge (feat. The Flaming Lips) 4:54
2. Just War (feat. Gruff Rhys) 3:44
3. Jaykub (feat. Jason Lytle) 3:52
4. Little Girl (feat. Julian Casablancas) 4:33
5. Angel's Harp (feat. Black Francis) 2:56
6. Pain (feat. Iggy Pop) 2:51
7. Star Eyes (I Can't Catch It) (feat. David Lynch) 3:10
8. Everytime I'm With You (feat. Jason Lytle) 3:12
9. Insane Lullaby (feat. James Mercer) 3:10
10. Daddy's Gone (feat. Mark Linkous et Nina Persson) 3:08
11. The Man Who Played God (feat. Suzanne Vega) 3:10
12. Grim Augury (feat. Vic Chesnutt) 2:32
13. Dark Night of the Soul (feat. David Lynch) 4:41
45:53
Titre bonus - Édition japonaise (Parlophone, )[21]
No Titre Durée
14. Dark Night of the Soul (Sparklehorse Mix) 4:34
50:27
Titres bonus - Édition sur support numérique (États-Unis, Capitol Records, )[22]
No Titre Durée
14. Revenge (instrumental) (feat. The Flaming Lips) 4:54
15. Everytime I’m With You (instrumental) (feat. Jason Lytle) 3:11
53:58

Box Set, Limited Edition[modifier | modifier le code]

En , Danger Mouse édite également un coffret en édition limitée à 5 000 exemplaires[23] incluant :

  • l'album en double vinyle LP ;
  • l'album, dans sa version originale, en CD ;
  • l'album en CD, dans une version instrumentale.

Il comprend, de plus, un petit livre de 30 pages en 12"×12" intitulée « D N O T S », en mémoire à Mark Linkous et à Vic Chesnutt, avec des illustrations, des photographies et des crédits d'albums ainsi qu'une enveloppe en 12"×12", aussi nommée « D N O T S », contenant trois cartes (lobby cards), une affiche et une photographie.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Danger Mouse, « Music blog - 'Working with Mark Linkous wasn't easy, but it was worth it' », sur The Guardian, (consulté le 21 octobre 2017)
  2. (en) Dark Night of the Soul sur Discogs et Dark Night of the Soul sur MusicBrainz - Édition 2 × vinyles LP (États-Unis, Capitol Records, 13/07/2010)
  3. Écoute et téléchargement, « Danger Mouse and Sparklehorse Present: Dark Night of the Soul », sur iTunes.com, AppleStore (consulté le 21 octobre 2017)
  4. (en) « Critic Reviews for Dark Night of the Soul by Danger Mouse and Sparklehorse », sur Metacritic (consulté le 21 octobre 2017)
  5. (en) Heather Phares, « Danger Mouse and Sparklehorse Present: Dark Night of the Soul - AllMusic Review », sur AllMusic.com (consulté le 21 octobre 2017)
  6. (en) Alistair Lawrence, « Music - Review of Danger Mouse and Sparklehorse - Dark Night of the Soul », sur BBC.co.uk, (consulté le 21 octobre 2017)
  7. (en) Dave Simpson, « Danger Mouse and Sparklehorse: Present ... Dark Night of the Soul - Pop and rock / album reviews », sur The Guardian, (consulté le 21 octobre 2017)
  8. (en) Jon Caramanica, « Music - Critics' Choice - New CDs », The New York Times,‎ (lire en ligne)
  9. (en) Eric Harvey, « Album Reviews: Danger Mouse and Sparklehorse: Dark Night of the Soul », sur Pitchfork Media, (consulté le 21 octobre 2017)
  10. (en) Matt Gonzales, « Danger Mouse and Sparklehorse: Dark Night of the Soul - Music Reviews », sur PopMatters, (consulté le 21 octobre 2017)
  11. (en) Jon Dolan, Rolling Stone (15/06/2009), « Danger Mouse and Sparklehorse Present: Dark Night of the Soul - Review : Rolling Stone » (version du 20 juin 2009 sur l'Internet Archive)
  12. (en) Andy Pareti, « Danger Mouse and Sparklehorse: Dark Night of the Soul - Album Review », sur Slant Magazine, (consulté le 21 octobre 2017)
  13. (en) Barry Walters, « Danger Mouse and Sparklehorse Present: 'Dark Night of the Soul' (EMI) - Entrancing transmission from the grim beyond », sur SPIN, (consulté le 21 octobre 2017)
  14. (en) Michaelangelo Matos, « AV Music Reviews: Danger Mouse and Sparklehorse: Dark Night of the Soul », sur The A.V. Club, (consulté le 21 octobre 2017)
  15. (en) Sam Richards, Uncut, « Danger Mouse and Sparklehorse: Dark Night of the Soul - Music Reviews » (version du 2 janvier 2011 sur l'Internet Archive)
  16. a, b et c Christophe Conte, « Musiques : Dark Night of The Soul », sur Les Inrocks, (consulté le 21 octobre 2017)
  17. (en) Dark Night of the Soul sur Discogs - Édition limitée, CD-R vierge fournit avec un livre-photo de 104 pages par David Lynch
  18. Pierre Siankowski, « Mort de Mark Linkous de Sparklehorse », sur Les Inrocks, (consulté le 21 octobre 2017)
  19. (en) Ben Sisario, « Vic Chesnutt, Singer and Songwriter, Dies at 45 », sur The New York Times, (consulté le 21 octobre 2017)
  20. (en) Robin Hilton, « Danger Mouse And Sparklehorse Team Up With David Lynch For 'Dark Night Of The Soul' », sur First Listen, NPR Music, (consulté le 21 octobre 2017)
  21. (en) Dark Night of the Soul sur Discogs - Édition japonaise inclus 1 titre bonus (Parlophone, 10/07/2010)
  22. Dark Night of the Soul sur MusicBrainz - Édition sur support numérique inclus 2 titres bonus (États-Unis, Capitol Records, 13/07/2010)
  23. (en) Dark Night of the Soul sur Discogs et Dark Night of the Soul sur MusicBrainz - "Box Set, Limited Edition" inclus 2 × vinyle LP + 1 CD original + 1 CD instrumental + extras (Parlophone, 07/2010)

Liens externes[modifier | modifier le code]