Dardanos fils de Zeus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dardanus.

Dans la mythologie grecque, Dardanos ou Dardanus (en grec ancien Δάρδανος / Dárdanos) est le héros éponyme de la Dardanie, fils de Zeus et la pléiade Électre[1]. Il a pour frère Iasion.

Mythe[modifier | modifier le code]

Chez Denys d'Halicarnasse, Dardanos aurait connu un premier mariage avec Chrysé, dont il aurait eu plusieurs fils. Mais cette tradition est par ailleurs inconnue, et d'après le récit plus célèbre du pseudo-Apollodore, Dardanos, en provenance de Samothrace - d’où il est natif[2] - s'établit en Troade, où il épouse Batia, la fille du roi local Teucros, qui chez Eustathe de Thessalonique s'appelle Myrina[3]. Il fonde alors la ville de Dardanie et est à l’origine du peuple des « Dardaniens »[4]. Il est le père d'Ilos et d'Érichthonios[4]. Ilos est son successeur, mais il meurt sans enfant ; Érichthonios monte sur le trône et ses descendants sont à l’origine de la ville de Troie et de sa dynastie royale.

Jean Philopon, dans Commentaire sur l’Isagogê de Nicomaque de Gérase, résume Aristote[5] à travers le traité d’Aristoclès Sur la philosophie[6] : « Il faut savoir, en effet, que l'humanité périt de façon diverse : par la peste, la famine, les séismes, la guerre, cent variétés de maladies, et par d'autres causes encore, mais surtout par des déluges massifs, comme celui par exemple qui, selon la légende, eut lieu sous Deucalion, et qui fut terrible, sans pourtant avoir fait périr tous les hommes. Car les pâtres, et tous ceux qui vivent sur les montagnes ou sur leurs pentes, échappent au cataclysme, tandis que les plaines sont submergées avec tous ceux qui y habitent. C'est ainsi du moins qu'on raconte que Dardanos fut sauvé du déluge après avoir nagé de Samothrace au pays qui, plus tard, fut nommé Troie... Là dessus, « par l'inspiration d'Athéna »[7], ils inventèrent les arts, non pas seulement ceux qui se bornent à pourvoir aux nécessités de l'existence, mais ceux qui, poussant plus loin, contribuent à la noblesse et à l'ornement de la vie : et cela, de nouveau, ils l'ont appelé 'Sagesse'... Là dessus, ils portèrent leur regard sur l'organisation de la cité, et ils inventèrent les lois et tous les liens qui assemblent les parties d'une cité ; et cette invention encore ils l'appelèrent « Sagesse » : c'est de cette sagesse que furent pourvus les Sept Sages, qui précisément inventèrent les vertus propres aux citoyens. »[8]

D’après Virgile dans l'Énéide, son descendant Énée « voit » après la chute de Troie les Pénates qui lui disent de retourner fonder la nouvelle Troie au pays des origines de Dardanos, c’est-à-dire l'Hespérie[9],[10].

Interprétation platonicienne[modifier | modifier le code]

Platon dans Les Lois, rappelle la fondation de la ville de Dardanie[11] d’après l’Iliade d’Homère[12]. La cité de Dardanie a été fondée par Dardanos après son arrivée de l'île voisine de Samothrace, les populations autochtones, les Dardanoi, n’avaient alors pas de villes et vivaient sur les pentes du mont Ida.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Edith Hamilton 1978, p. 372.
  2. Grant et Hazel 1999, p. 106
  3. Scholie à l’Iliade, II, 814.
  4. a et b Homère et Flacelière, p. 1077.
  5. De la philosophie, frag. Rose (1-5)
  6. Pellegrin 2014, p. 2831.
  7. Homère et Flacelière 1955, p. 354.
  8. Festugière 2014, p. 223.
  9. actuelle Italie
  10. Virgile 2004, p. 131.
  11. Brisson et Pradeau 2008, p. 742.
  12. Homère et Flacelière 1955, p. 180.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]