Herman De Croo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Herman De Croo
Illustration.
Fonctions
Président de la Chambre des Représentants de Belgique
Monarque Albert II
Ministre de l'Éducation nationale
Premier ministre Leo Tindemans
Gouvernement Gouvernement Tindemans I, Gouvernement Tindemans II
Président du VLD
Bourgmestre de Brakel
Successeur Stefaan Devleeschouwer
Député au Parlement Flamand
En fonction depuis le
Élection 25 mai 2014
Réélection 26 mai 2019
Législature 9e,10e
Biographie
Date de naissance (84 ans)
Lieu de naissance Brakel (Belgique)
Nationalité Belge
Parti politique Open VLD
Enfants Alexander De Croo

Ariane de croo

Diplômé de Université libre de Bruxelles
École de Droit de l'Université de Chicago
Profession Professeur d'université, homme politique, avocat
Site web hermandecroo.be

Herman Francies Joseph De Croo, né le à Opbrakel en Belgique, est un homme politique belge. Il a été réélu député flamand en 2019[1] et fut bourgmestre de Brakel jusqu'en 2012, où il est remplacé par son fils.

Membre de l'Open Vld. Il est Ministre d'État depuis le et Président de la Chambre des représentants du au . Lors de la crise politique de l'été 2007, il fait partie des Ministres d'État consultés officiellement par le roi Albert II de Belgique au château du Belvédère pour sortir de la crise. Très proche de la famille royale belge, il a présidé la Fondation cardiologique Princesse Lilian et défend régulièrement la monarchie dans les débats.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et formation[modifier | modifier le code]

Après sa formation chez les Jésuites à Mons[2], il obtient son doctorat en droit à l'Université libre de Bruxelles en 1961.

Mandats politiques[modifier | modifier le code]

  • -  : Président de la Chambre des représentants
  • -  : Président du V.L.D
  • 1968 - 1974/1977 - 1980/1980 - 1981/1988 - 1991/1995 - 1999/ 2007 - 2014 : Député fédéral
  • 1991 - 1995 : Sénateur
  • Depuis 2014 : Député flamand
  • 1964 - 1971 : Bourgmestre de Michelbeke
  • 1977 - 1982/1994 - 2000 : Premier échevin de Brakel
  • 2001 - 2012 : Bourgmestre de Brakel

Cinq de ses ancêtres ont exercé avant lui la fonction de bourgmestre de Brakel[3].

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

  • 1961 - 1962 : Chargé de cours à l'université de Chicago Law School
  • 1963 - 1968 : Chargé de cours à l'ULB

Vie privée[modifier | modifier le code]

Marié à Françoise Desguin, le couple est parent de 2 enfants ; leur fils Alexander, ingénieur de formation, devient président de l'Open VLD le , élu malgré son manque d'expérience en politique. Il devient par la suite Premier ministre de Belgique en octobre 2020.

Sa fille Ariane s'est elle aussi lancée en politique, au sein de l'Open VLD dans la Région bruxelloise où elle vit après avoir épousé un francophone.

Herman de Croo a déclaré souffrir d'un début de cancer de la corde vocale droite, diagnostiqué durant le mois de .

il est membre honoraire du Rotary-Club de Renaix.

Décorations et distinctions[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Prevenier Walter (dir.), Herman De Croo. Visionair liberaal. 50 jaar in het Parlement. Een maatschappelijk bewogen leven, Brussel, Academic and Scientific Publishers, 2018.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Herman De Croo siègera encore au Parlement flamand pour barrer la route à Filip Dewinter », sur RTBF Info, (consulté le )
  2. Christian Laporte, « Herman De Croo, 50 ans de Parlement(s) », La Libre Belgique,‎ (lire en ligne)
  3. « En Belgique, la politique est une affaire de famille », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne)
  4. http://www.quirinale.it/elementi/Onorificenze.aspx?pag=178&qIdOnorificenza=&cognome=de&nome=&daAnno=1800&aAnno=2016&luogoNascita=&testo=&ordinamento=2

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :