D. H. Peligro

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
D. H. Peligro
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (59 ans)
Saint-Louis, Drapeau du Missouri Missouri
Nationalité
Activité
Autres informations
Instrument
Label
Genre artistique

D.H. Peligro, né le 9 juillet 1959 à Saint-Louis dans le Missouri, de son vrai nom Darren Henley (peligro signifiant « danger» en espagnol) est un musicien américain.

Il est le batteur du groupe de punk Dead Kennedys de février 1981 jusqu'à leur séparation en décembre 1986.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 2001, il a reconstitué le groupe avec les anciens membres à l'exception de Jello Biafra, ancien leader et auteur du groupe. Il joue sur les albums Plastic Surgery Disasters, Frankenchrist et Bedtime for Democracy. On peut également l'entendre sur la compilation Give Me Convenience or Give Me Death.

Il a brièvement joué pour les Red Hot Chili Peppers, Nailbomb, Feederz et SSI[1].

Il a formé son propre groupe Peligro avec qui il a sorti trois albums. Le jeu de Peligro est une combinaison de punk, reggae, funk, mais surtout de metal. Il a récemment sorti une version punk du titre "Purple Haze" de Jimi Hendrix.

Peligro a, en outre, connu de lourds problèmes de drogues.[2]

Discographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Brett Callwood, « D.H. Peligro: The Punk Rocker Who Broke Racial Barriers », L.A. Weekly,‎ (lire en ligne).
  2. (en) « The Dead Kennedys’ Sober Drummer | The Fix », The Fix,‎ (lire en ligne).

Liens externes[modifier | modifier le code]