Démons et Merveilles (Lovecraft)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Démons et Merveilles.
Démons et Merveilles
Auteur Howard Phillips Lovecraft
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Fantasy, Horreur
Version originale
Langue Anglais
Version française
Traducteur Bernard Noël
Éditeur Deux-Rives
Collection Lumière interdite
Lieu de parution Drapeau de la France France
Date de parution 1955
Nombre de pages 208

Démons et Merveilles est un recueil de nouvelles de l'écrivain américain H.P. Lovecraft. Il est composé de quatre textes écrits entre 1919 et 1933 dont le personnage principal est Randolph Carter.

Ce recueil est sans équivalent en langue anglaise[1]. Il est publié pour la première fois en 1955 dans la collection Lumière interdite aux éditions Deux-Rives. Les nouvelles sont traduites par Bernard Noël.

Le titre de l'ouvrage est emprunté à la chanson Démons et Merveilles, signée Jacques Prévert et Maurice Thiriet, que l'on entend dans le film Les Visiteurs du soir de Marcel Carné[2].

Contenu[modifier | modifier le code]

  • H.P. Lovecraft, ce grand génie venu d'ailleurs

Introduction par Jacques Bergier.

  • Le Témoignage de Randolph Carter (The Statement of Randolph Carter)

Écrit en 1919, première publication dans The Vagrant n°13, mai 1920[3].

  • La Clé d'argent (The Silver Key)

Écrit en 1926, première publication dans Weird Tales, janvier 1929[3].

  • À travers les portes de la clé d'argent (Through the Gates of the Silver Key)

Écrit en collaboration avec E. Hoffmann Price en 1933, première publication dans Weird Tales, juillet 1934[3].

Écrit en 1927, première publication dans le recueil Beyond the Wall of Sleep, Arkham House, 1943[3].

Cette dernière nouvelle, la plus longue du recueil, a été publiée seule en 1996 aux éditions J'ai lu sous le titre La Quête onirique de Kadath l'inconnue, avec une traduction révisée par Arnaud Mousnier-Lompré[4].

Différentes éditions[modifier | modifier le code]

  • Éditions Deux-Rives, collection Lumière interdite, 1955[5].
  • Bibliothèque mondiale no 123, 192 pages, année de parution inconnue[6].
  • UGE (Union Générale d'Éditions), collection 10/18, domaine étranger n°72, 1979, 320 pages[7], réédité en 1991[8].
  • Robert Laffont, collection Bouquins, 1992, in Lovecraft, tome 3. À noter que la nouvelle A la recherche de Kadath figure en deuxième position et non plus en dernière, ce qui est plus logique du point de vue des événements vécus par Randolph Carter.
  • Les Contrées du rêve, Éditions Mnémos, 2010, regroupe les textes de Démons et Merveilles retraduits, et associé à d'autres nouvelles de H. P. Lovecraft mettant en scène les contrées du rêve.

La Quête onirique de Kadath l'inconnue:

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. page présentant le livre
  2. Dans une note au début du livre, les Éditions Choudens sont d'ailleurs remerciées pour avoir donné l'accord d'utiliser ce titre.
  3. a, b, c et d Bibliographie in Lovecraft, collection « Bouquins », Robert Laffont, (ISBN 978-2-221-06461-0)
  4. Page présentant les différentes éditions de la nouvelle
  5. Deux-Rives,1955
  6. Bibliothèque mondiale no 123
  7. UGE, 1979
  8. UGE,1991
  9. J'ai lu, "science-fiction" n°4256
  10. couverture réédition J'ai lu
  11. l'édition chez Librio