Croissant sportif de Redeyef

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Croissant sportif de Redeyef
Généralités
Noms précédents Union sportive jeunesse-khanfous de Redeyef (USJKR)
Fondation 1958
Siège BP 45
2120 Redeyef
Championnat actuel Ligue III
Président Abderrazak Ben Abdallah
Entraîneur Salah Saadaoui

Le Croissant sportif de Redeyef (الهلال الرياضي بالرديف) ou CSR est un club de football tunisien fondé en 1958 et basé dans la ville minière de Redeyef rattachée au gouvernorat de Gafsa. En 2012, il réussit son accession en Ligue III.

Créé sous le nom d’Union sportive jeunesse-khanfous de Redeyef à la suite de la fusion entre les deux clubs de la ville, il adopte l’année suivante son nom actuel. Certains considèrent qu’étant donné sa filiation au Khanfous, la date véritable de sa création serait 1920.

Histoire du football à Redeyef[modifier | modifier le code]

L’installation de nombreux étrangers de différentes nationalités à Redeyef, à la suite de la découverte du phosphate, favorise l’apparition de la pratique du football dès le début du XXe siècle. En 1920, des ouvriers et cadres de la Compagnie des phosphates de Gafsa créent leur propre club à l’instar de leurs voisins de Métlaoui, Moularès et Mdila.

Ils lui donnent le nom de Com-Phos, abréviation de la dénomination de la compagnie. Mais très rapidement, l’usage et la phonétique le font dévier vers Khanfous (qui désigne le coléoptère si familier), une appellation d’une grande originalité, adoptée sans hésitation par tous.

Ce club est au début réservé aux étrangers (français, maltais, italiens, etc.) dont voici la liste des joueurs licenciés en 1923 : Wilfred Delmotte, Jules Millet, Joseph Morana, Antoine Sanchez, Jean Deidda, Antoine Garelli, Léopold Amat, François Richelmi, Sauveur Bucalo, François Nicolas, Yvan Stephani, Joseph Berouiller, Louis Locci, Louis Harin et Armand Morana[1]. Après la Seconde Guerre mondiale, le club s’ouvre aux Tunisiens, coïncidant avec son couronnement comme champion de la deuxième division sud-ouest, appelée alors division d’honneur, en 1948 et 1949 ; il échoue cependant à chaque fois contre le champion du Sud, le Sfax railway sport. En 1953, il remporte le critérium régional du Centre-sud mais perd à nouveau en demi-finale du championnat de Tunisie contre le même adversaire.

En 1956, un deuxième club est créé dans la ville, la Jeunesse sportive de Redeyef, alors que le Khanfous est décimé par le départ des étrangers et ne compte presque plus que des tunisiens.

Marche du CSR[modifier | modifier le code]

En 1958, les deux clubs de la ville se regroupent en une Union sportive jeunesse-khanfous (USJKR), présidée par Mokhtar Maâyouf. Le club termine second de la deuxième division Sud-Ouest mais, pour des raisons obscures, déclare forfait l’année suivante. En 1960, il reprend son activité avec sa nouvelle appellation de Croissant sportif de Redeyef mais végète longtemps en troisième division.

Ce n’est qu’en 1978 que le club réussit à accéder en seconde division (Ligue II). Il y passe sept saisons avec des joueurs comme Houcine Néji (61 buts au total), Mongi Bouslahi, Messaoud Bouyahyi, Habib Ayat. Il y revient pour une saison en 1989 et en 1999 avant de sombrer en ligue amateurs. Après plusieurs tentatives, l’équipe parvient à la fin de la saison 2011-2012 à accéder en Ligue III.

Résultats en coupe[modifier | modifier le code]

L'équipe est parvenue cinq fois en seizièmes de finale de la coupe, mais n'a jamais dépassé ce tour :

Entraîneurs[modifier | modifier le code]

  • Amor Jeghita
  • Jules Mathé
  • André Baudard
  • Hédi Ben Frej
  • Mohamed Ridha Nefzaoui puis Sadok Mejdi (1974-1975)
  • Mohamed Jeriri puis Abdelhafidh Arfa (1975)
  • Abdelhafidh Arfa (1976-1978)
  • Ahmed Zitouni (1978-1980)
  • Ridha Bouraoui (1980-1981)
  • Mohamed Torkhani (1981-1982)
  • Ridha Akacha puis Hafedh Khoufi (1982-1983)
  • Moncef Arfaoui (1983-1985)
  • Mohamed Torkhani (1985-1986)
  • Mohamed El Ouni (1986-1987)
  • Houcine Néji (1987-1988)
  • Mustapha Gaïda(1988-1989)
  • Noureddine Gharsalli puis Rachid Ben Ali puis Messaoud Bouyahyi (1989-1990)
  • Hedi Bajia (1990-1992)
  • Raouf Laâdhibi puis Messaoud Bouyahyi (1992-1993)
  • Mustapha Gaïda (1993-1994)
  • Sassi Belhoula puis Houcine Néji et Rachid Ben Ali (1994-1995)
  • Rachid Ben Ali puis Houcine Néji (1995-1996)
  • Hedi Bajia (1996-1997)
  • Rachid Ben Ali (1997-1999)
  • Nasr Lahmadi puis Rachid Ben Ali (1999-2000)
  • Mounir Makhlouf (2000-2001)
  • Houcine Néji (2001-2002)
  • Mohamed Fetis (2003-2004)
  • Khelifa Khelayfi (2004-2005)
  • Rachid Ben Ali (2005-2008)
  • Mondher Makhlouf puis Zine Zenaïdi (2008-2009)
  • Karim Saïdi(2009-2010)
  • Karim Saïdi puis Aymen Makhlouf (2010-2011)
  • Rachid Ben Ali (2011-2012)
  • Jamel Hajji (2014-2015)
  • Jamel Hajji puis Salah Saadaoui (2015-2016)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La liste des licenciés a été publiée par La Dépêche tunisienne au cours des trois premiers mois de l’année 1923.