Cristinacce

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Cristinacce
Cristinacce
Vue sur le village de Cristinacce
image illustrative de l’article Cristinacce
Logo
Administration
Pays Drapeau de la France France
Collectivité territoriale unique Corse
Circonscription départementale Corse-du-Sud
Arrondissement Ajaccio
Canton Sevi-Sorru-Cinarca
Intercommunalité Ouest Corse
Maire
Mandat
Antoine Versini
2014-2020
Code postal 20126
Code commune 2A100
Démographie
Gentilé Cristinaccais, Cristinaccaise
Population
municipale
56 hab. (2015 en diminution de 6,67 % par rapport à 2010)
Densité 2,7 hab./km2
Géographie
Coordonnées 42° 14′ 24″ nord, 8° 50′ 28″ est
Altitude 835 m
Min. 630 m
Max. 1 767 m
Superficie 20,45 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Corse

Voir sur la carte administrative de Corse
City locator 14.svg
Cristinacce

Géolocalisation sur la carte : Corse-du-Sud

Voir sur la carte topographique de la Corse-du-Sud
City locator 14.svg
Cristinacce

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Cristinacce

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Cristinacce

Cristinacce est une commune française située dans le circonscription départementale de la Corse-du-Sud et le territoire de la collectivité de Corse. Le village appartient à la microrégion du Sevi in Dentru.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Le village de Cristinacce est construit sur un mamelon rocheux à 830 m d'altitude, au pied du col de Sevi (1 100 m), à 70 km au nord d'Ajaccio et à 35 km de Sagone. Il est dominé, au nord par le Capu di Melo (1 562 m) et à l'est par la chaine du Tritore culminant à plus de 2 000 m. On dénombre une petite cinquantaine de maisons dont une majorité n'est maintenant habitée que l'été.On associe souvent ce village à la banlieue d’Evisa.

Le village est entouré de châtaigneraies qui ont assuré jusqu'à présent, avec les porcs, les bovins et les jardins, l'essentiel de l'économie de cette région. Tourisme, charcuterie artisanale, vente de miel, de confitures et de farine de châtaigne sont les composantes de l'activité de cette région qui a su concilier respect du patrimoine et activités touristiques.

Les sources alimentant en eau le village sont très pures et abondantes. L'une d'entre elles, nommée Saùbuchelli, qui alimente la fontaine publique est reconnue posséder des vertus thermales semblables à l'eau de Volvic[1].

De nombreux itinéraires de randonnées pédestres faciles, d'une demi-journée à deux jours, autour de Cristinacce et parcourant la montagne environnante, sont faisables à deux ou en famille [2].

Des artistes ont habité et habitent encore à Cristinacce. Les œuvres peintes par deux d'entre eux, Françoise Leca-Parodi et Josette Vernet sont périodiquement exposées dans la salle communale de la mairie de Cristinacce[3],[4].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Cristinacce
Chidazzu Evisa
Marignana Cristinacce
Renno

Histoire[modifier | modifier le code]

La tradition populaire[5] , transmise de pères en fils, dit que Cristinacce fut créé au Moyen Âge par trois frères Versini, bergers venus du Niolo. . Ces derniers eurent de nombreux descendants. En effet, encore actuellement, une majorité des habitants de Cristinacce sont des Versini ou descendants de Versini. On constate par exemple que depuis 1830, 19 maires du village sur 24 sont des Versini.

Jusqu'au XVe siècle, "les Cristinacces" étaient composés de sept hameaux, qui furent brulés en 1460 par les Génois, en répression d'une révolte fomenté par Giovan Paolo da Leca-cristinacce seigneur local. Le village a été probablement reconstruit vers 1480 à l'endroit actuel, comme semble l'indiquer un document de 1485 sur la réorganisation du canton après ces années de troubles.

Au XVIe siècle, les incursion barbaresques ont de nouveau décimé les populations : en 1550, lors de l'une de ces incursions, le village voisin d'Evisa fut pillé et 80 hommes pris et emmenés comme esclaves. L'un d'entre eux, un certain Versini de Cristinacce est miraculeusement revenu au village après de nombreuses années d'exil. Ses descendants ont conservé le souvenir de son histoire.

Des informations plus complètes sur l'histoire de Cristinacce peuvent être consultées sur des sites Internet consacrés au village.

Documents anciens sur le village de Cristinacce

Document daté de 1751 signé Alexandro Genelli commandant de la province de Vico.

Document daté de 1767 émanant du Conseil Suprème de l'Etat du Règne de Corse; signé Signoni président en chef de la Province de Vico

Document daté de 1786, testament d'Antonio Leca, fils de Martino Leca

Document daté de 1800, désignation des biens de Saverio et Serafina Leca

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Vue du village de la route de Porto
Vue d'ensemble du village
Fontaine publique du village

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Période Identité Étiquette Qualité
1830 1832 Versini givan Battisto ... ...
1833 1839 Versini Simeone ... ...
1842 1849 Versini givan Battisto ... ...
1849 1852 Versini Ambroise ... ...
1852 1860 Versini Joseph-Antoine ... ...
1860 1870 Versini Simeone ... ...
1870 1877 Versini Jean-François Séraphin ... ...
1878 1891 Versini Dominique ... ...
1892 1896 Arrihi Simeon ... ...
1897 1899 Versini Dominique François ... ...
1900 1904 Versini Dominique François ... ...
1904 1909 Versini Martin ... ...
1910 1911 Padovani Dominique ... ...
1911 1912 Versini Jean ... ...
1913 1920 Versini Xavier ... ...
1920 1925 Versini Bernardin ... ...
1925 1943 Versini Dominique Antoine ... ...
1943 1945 Versini Dominique Marie ... ...
1945 1959 Versini Pierre Marie ... ...
1959 1970 Versini Jean baptiste ... ...
1971 1976 Camilli Dominique Antoine ... ...
1977 1982 Filippini Jean-Pierre ... ...
1983 2008 Nesa Jean-Baptiste   ...
2008 en cours Versini Antoine Femu a Corsica Agriculteur retraité
Les données manquantes sont à compléter.

On constate que depuis 1830, 24 maires se sont succédé à la mairie de Cristinacce et que 19 de ces maires portent le même patronyme que les trois frères fondateurs du village au Moyen Âge.

Le maire du village était également présent, en 2010, sur la scène politique lors des élections territoriales, se trouvant en position no 48 sur la liste "LISTA SIMEONI-ANGELINI Femu a Corsica" conduite par M. Gilles SIMEONI.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1800. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[7].

En 2015, la commune comptait 56 habitants[Note 1], en diminution de 6,67 % par rapport à 2010 (France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
208191230249291314343390415
1861 1866 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
445400396462430359432437441
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968
24329827636637316715312396
1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008 2013 2015
886049525960615656
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église de Cristinacce : commencée en 1860, clocher terminé en 1901.
  • La fontaine publique : construite début XXe siècle.
Intérieur de l'église.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Pierre Battesti, colonel (1905-1973) (député de Seine-et-Marne de 1958 à 1962)[10].
  • Mathieu Versini (chanteur) [11].
  • Josette Vernet (peintre)[12].
  • Marthe Chalvidant-Padovani (écrivain) : un hommage lui a été rendu en juillet 2010[10]
  • Jean Chalvidant (écrivain)
  • Dominique Versini (ex-secrétaire d'État)[10]
  • Giovan PAOLO DI LECA, dernier comte de Corse [10]
  • Stéphane Ceccaldi (historien d'art et écrivain)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :