Course de côte della Consuma

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La Course de côte della Consuma (ou Coppe della Consuma) était une compétition automobile italienne pour voitures de course et motocyclettes, disputée avant-guerre essentiellement à la mi-juin puis en octobre, sur un trajet d'environ 15 kilomètres. Elle fut organisée par le Club Automobilisti Fiorentini[1], devenu l'Automobile Club di Firenze (placé sous l'égide du Touring Club Italiano, devenu Reale Automobile Club d'Italia). Elle est la deuxième course de côte recensée en Italie (après Madonna del Pilone - Pino Torinese en 1900), et elle a donné lieu à 26 courses en 63 ans.

Histoire[modifier | modifier le code]

Dès 1900, le chevalier Ugobaldo Tonietti propose d'organiser cette compétition de Pontassieve au Passo della Consuma: la course prévue en 1901 est finalement annulée, faute d'un nombre de participants suffisant. En 1902, les 13 concurrants partent du pont séparant Pontassieve de San Francesco, précisément dans la localité de La Fortuna, l'arrivée étant située à La Castellaccia, peu avant le col. Ce dernier est à 1 050 mètres d'altitude, sur la commune de Montemignaio (province d'Arezzo). Il relie la région de Valdarno à la vallée de Casentino.

Avant le second conflit mondial, le record de l'ascension revient à Tazio Nuvolari en 1931, en 9 min 54 s 6.

La compétition a été intégrée au Championnat du monde des voitures de sport à la fin du mois de mai en 1963 (vainqueur Edoardo Lualdi Gabardi[2]), et en 1964 (vainqueur Odoardo Govoni[3], le seul triple vainqueur, en 1958, 1960 et 1964). À l'époque le nombre d'engagés croît sensiblement, à 150 puis 242. Le nombre de spectateurs au bord de la route oscille alors entre 80 000 et 100 000 par saison. Pour des raisons de sécurité évidente, la côte n'est plus organisée à partir de 1965, mais aussi car les efforts financiers de l'Automobile Club di Firenze doivent alors se concentrer sur son nouveau circuito stradale del Mugello. La route entre Florence et Casentino, et la portion Strada Statale 70 della Consuma, ne peuvent plus désormais être coupées en raison du trafic, bien qu'une ultime édition ait été prévue en 1965... et annulée à la dernière minute.

Depuis 1988 et après 24 années d'absence, une compétition annuelle de type « Historic » a pris le relais pour cette compétition, grâce aux efforts conjoints d'Amos Pampaloni, de la Commissione Sportiva dell'Automobile Club di Firenze, de l'Unione Sportiva Pontassieve, et de la Scuderia Clemente Biondetti. Giuliano Peroni et Daniele Grazzini l'ont remportée chacun à quatre reprises. En 2010, Denny Zardo a gagné sur Osella la 22e édition VHC, ou XXXXVIIIe Coppa della Consuma.

Palmarès[modifier | modifier le code]

(toutes les victoires absolues sont obtenues par des pilotes italiens)

La Coupe en 1902.
La Coupe en 1903.
Année Vainqueur Voiture
1902 Ugobaldo Tonietti[4] Panhard 16hp
1903 Felice Nazzaro[5] Panhard 70hp
1904 Vincenzo Lancia[6] Fiat 75hp
1905
à
1918
Annulée
1919 Antonio Ascari Fiat S57/14B
1920 Paolo Niccolini Fiat 130hp
1921 Luigi Angelini SCAT 120hp 9L.
1922 Giulio Masetti Mercedes Grand Prix type 1914
1923 Giulio Masetti Alfa Romeo RL 3L.
1924 Emilio Materassi Itala Simplex 4.7L.
1925 à 1928 Réservée aux motocyclettes
1929 Bruno Presenti Alfa Romeo 1750 SS
1930 Clemente Biondetti[7] Bugatti T35C
1931 Tazio Nuvolari Alfa Romeo Monza 2.3L.
1932 à 1934 Non disputée[8]
1935 Giosuè Calamai Alfa Romeo
1936 à 1938 Non disputée[9]
1939 Umberto Violini Lancia Aprilia[10]
1940
à
1951
Annulée
1952 Pietro Palmieri[11] Ferrari
1953 Piero Scotti Ferrari 250MM Spider
1954 Piero Scotti Ferrari 250MM Spider
1955 Non disputée[12]
1956 Giulio Cabianca O.S.C.A. MT4 1500
1957 Giulio Cabianca O.S.C.A. MT4 1500
1958 Odoardo Govoni Maserati
1959 Ludovico Scarfiotti O.S.C.A. S1550
1960 Toselli Ferrari
1961 Odoardo Govoni Maserati
1962 Giampiero Biscaldi Alfa Romeo Giulietta SZ
1963 Edoardo Lualdi Gabardi[13] Ferrari Dino 196 Sp
1964 Odoardo Govoni Maserati

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (le quatrième d'Italie, après ceux de Milan, de Turin, et de Padoue)
  2. (champion d'Italie de la montagne en 1956 et 1957, puis champion d'Italie de vitesse sur circuits 2.5L. en 1960 et 1961, et enfin champion d'Italie de sport-prototypes en 1967. En 1971, il gagne le trophée italien de la montagne pour sport-prototypes avec la Ferrari 212E Montagna du Suisse Peter Schetty, utilisée pour le titre européen de 1969. Il a remporté 72 succès dans le championnat italien de courses de côte.)
  3. (carrière de 1952 à 1982 : vainqueur de la côte Trento - Bondone 1960, de la coupe d'Or de Modène 1960, de la côte Cesana - Sestrières 1962 -Odoardo Govoni sur RacingSportsCars-)
  4. (après disqualification du tricycle De Dion-Bouton de Nourry; Tonietti est également vainqueur d'un sprint Padua-Bovolenta en 1901 avec la Panhard)
  5. (une semaine après sa victoire de classe lors de la Coppa Florio)
  6. (victoire du français Victor Hémery dans la catégorie des voiturettes)
  7. (deuxième Tazio Nuvolari)
  8. (ainsi que désormais pour les motocyclettes, de 1931 à 1939)
  9. (le régime préférant alors financer la Coppa del Circuito di Montenero à Livourne, dans laquelle était partie prenante le comte Galeazzo Ciano)
  10. (course réservée à des amateurs, avec seulement trois autres modèles autorisé: Fiat 1500, Fiat 1100, et Fiat 500)
  11. (reprise dès 1948 pour les motocyclettes; en 1952 le parcours va de Palaie à Borselli)
  12. (accident lors des 24 Heures du Mans 1955)
  13. (deuxième Hans Herrmann sur Abarth, également de la Scuderia Sant'Ambroeus - également vainqueur de la côte Coni - Col de la Madeleine en 1961)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Storia dell'automobilismo toscano, 1893-1906: i pionieri, le prime automobili, Leonardo Ginori Lisci, éd. Bonechi (Firenze), 1976;
  • Toscana. Terra di uomini e motori, Alessandro Bruni, éd. Bonechi (Firenze), 2002.

Liens externes[modifier | modifier le code]