Communauté de communes du Brantômois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une intercommunalité française image illustrant la Dordogne
Cet article est une ébauche concernant une intercommunalité française et la Dordogne.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) ; pour plus d’indications, visitez le Projet des intercommunalités françaises.

Communauté de communes
du Brantômois
Communauté de communes du Brantômois
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Aquitaine
Département Dordogne
Forme Communauté de communes
Siège Brantôme
Communes 8
Date de création
Date de disparition
Code SIREN 242 401 040
Démographie
Population 4 874 hab. (2011)
Densité 33 hab./km2
Géographie
Superficie 145,96 km2
Localisation
Localisation en 2013 dans le département de la Dordogne de la communauté de communes du Brantômois.
Localisation en 2013 dans le département de la Dordogne de la communauté de communes du Brantômois.
Liens
Site web http://www.cc-brantomois.fr

La communauté de communes du Brantômois est une ancienne structure intercommunale française, située dans le département de la Dordogne et la région Aquitaine.

Histoire[modifier | modifier le code]

La communauté de communes du Brantômois a été créée le 18 décembre 2001 avec neuf communes.

Saint-Front-d'Alemps la quitte le 1er janvier 2012 et rejoint la communauté de communes du Pays thibérien[1].

Par arrêté no 12 1397 du 13 décembre 2012, un projet de fusion est envisagé entre la communauté de communes du Brantômois, celle du Pays de Champagnac-en-Périgord et celle du Pays de Mareuil-en-Périgord[2]. La nouvelle entité, créée par l'arrêté préfectoral no 2013147-009 du 27 mai 2013, lui-même complété par l'arrêté no 2013282-0003 du 9 octobre 2013, prend effet le 1er janvier 2014 et porte le nom de communauté de communes Dronne et Belle[3].

Composition[modifier | modifier le code]

En 2012 et 2013, la communauté de communes du Brantômois regroupait huit des onze communes du canton de Brantôme (seules Agonac, Lisle et Saint-Front-d'Alemps en étaient absentes) :

  1. Biras
  2. Bourdeilles
  3. Brantôme
  4. Bussac
  5. Eyvirat
  6. Saint-Julien-de-Bourdeilles
  7. Sencenac-Puy-de-Fourches
  8. Valeuil.

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des présidents successifs
Période Identité Étiquette Qualité
décembre 2001 mai 2009 Bernard Mazouaud[4] UMP Maire de Saint-Julien-de-Bourdeilles
mai 2009 décembre 2013 Olivier Chabreyrou PS Maire de Bourdeilles

Compétences[modifier | modifier le code]

L'arrêté préfectoral no 2013252-0008 du 9 septembre 2013 redéfinit les compétences de la communauté de communes[5] :

  • Aménagement de l'espace.
  • Développement économique.
  • Protection et mise en valeur de l'environnement.
  • Voirie.
  • Équipement sportif.
  • Logement et cadre de vie.
  • Action sociale.
  • Enfance et jeunesse.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jacques Guine, Quatre communes supplémentaires, Sud Ouest édition Dordogne du 21 décembre 2011.
  2. [PDF] Recueil des actes administratifs de l'État en Dordogne - Décembre 2012, p. 33-34 sur le site de la Préfecture de la Dordogne, consulté le 8 mars 2013.
  3. [PDF] Arrêté no 2013282-0003 du 9 octobre 2013 sur le site de la Préfecture de la Dordogne, consulté le 2 novembre 2013.
  4. Démissionnaire. Source : Journal Sud Ouest édition Périgueux du 19 mai 2009
  5. [PDF] Arrêté no 2013252-0008 du 9 septembre 2013 sur le site de la Préfecture de la Dordogne, consulté le 3 novembre 2013.

Sources[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]