Classe Suma

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Classe Suma
Image illustrative de l'article Classe Suma
croiseur Akashi
Caractéristiques techniques
Type croiseur protégé
Longueur 93,50 m
Maître-bau 12,30 m
Tirant d'eau 4,60 m
Déplacement 2 657 tonnes
Port en lourd 2 756 tonnes
Propulsion 2 machines à vapeur (8 chaudières)
Puissance 8 400 cv
Vitesse 20 nœuds maxi
Caractéristiques militaires
Blindage cloison = 25 mm
pont = 50 mm
kiosque =115 mm
Barbette = 115 mm
Armement 2 x 152 mm
6 x 120 mm
10 (0) x 57 mm
4(12) x 47 mm (Hotchkiss)
2(4) x Mitrailleuse Maxim
2 tubes lance-torpilles (450 mm)

nota = (.) spécification Akashi

Rayon d’action 11 000 miles à 10 nœuds (544 tonnes de charbon)
Autres caractéristiques
Équipage 256 à 310 hommes
Histoire
Constructeurs Arsenal naval de Yokosuka Drapeau du Japon Japon
A servi dans Naval Ensign of Japan.svg
Commanditaire Marine impériale japonaise
Navires construits 2
Navires prévus 2
Navires démolis 2

La classe Suma fut la troisième classe de croiseur protégé construite au Japon à l'arsenal naval de Yokosuka pour la Marine impériale japonaise.

Conception[modifier | modifier le code]

Les croiseurs de classe Suma ont été conçus au Japon à l'Arsenal de Yokosuka, selon l'expérience acquise dans la construction du croiseur Akitsushima. La Marine impériale japonaise avait hâte de mettre fin à sa dépendance à l'égard des puissances étrangères pour les navires de guerre modernes. Plus légèrement armés et blindés que beaucoup de leurs contemporains, leur petite taille et leur conception simple facilita leur mise en chantier. Leur vitesse légèrement plus élevée permit leur usage pour de nombreuses opérations militaires. De plus, la construction de ces navires au Japon donna aux concepteurs et constructeurs de navires japonais une expérience précieuse qui fut utilisée pour construire des bateaux plus grands et plus puissants par la suite.
Les croiseurs de classe Suma étaient plus petits que l' Akitsushima, et avaient par conséquent un armement plus léger (2 canons de 152 mm principal au lieu de 4). Des leçons apprises avec l' Akitsushima, la localisation sur les côtés des 6 canons de 120 mm fut faite plus bas vers le centre de gravité pour améliorer la stabilité du navire.
Le second navire de la classe, l' Akashi différait du Suma par le positionnement des tubes lance-torpilles sur l'arrière du navire.

Histoire[modifier | modifier le code]

Ils ont participé à de nombreuses actions pendant la première guerre sino-japonaise (1894-95). Ils ont aussi servi durant la révolte des Boxers et la Guerre russo-japonaise (1904-05)
Durant la Première Guerre mondiale ils ont servi de patrouilleur sur les couloirs maritimes de l'Asie du Sud-Est et la mer Méditerranée. L' Akasi participa à la Bataille de Tsingtao.
Le Suma a été rayé des services le 4 avril 1923 et a été démoli en 1928. L' Akashi a fini comme cible pour les bombardiers en piqué au sud d'Izu Ōshima le 3 août 1930.

Les unités de la classe[modifier | modifier le code]

Nom Lancement Armement Chantier naval Fin de carrière Photo
Suma
9 mars 1895 12 décembre 1896 Arsenal naval de Yokosuka
Drapeau du Japon Japon
rayé le 4 avril 1923
démolition en 1928
Japanese cruiser Suma in 1897.jpg
Akashi 18 décembre 1897 30 mars 1899 Arsenal naval de Yokosuka
Drapeau du Japon Japon
coulé le 3 août 1930 Japanese cruiser Akashi.jpg


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]


Sources[modifier | modifier le code]