Church Square (Pretoria)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Church square (Pretoria))
Aller à : navigation, rechercher
Church Square
Image illustrative de l'article Church Square (Pretoria)
Statue de Paul Kruger, sur son second piédestal, devant l'immeuble de la standard Bank et le Raadsaal
Situation
Coordonnées 25° 44′ 47″ Sud 28° 11′ 18″ Est / -25.7465, 28.1882
Pays Drapeau de l'Afrique du Sud Afrique du Sud
Ville Pretoria
Quartier(s) Pretoria Central
Morphologie
Type Place
Forme rectangulaire
Histoire
Création XIxe siècle
Anciens noms Market Square (Marktplein)
Place de l'église, alors appelée place du marché, en 1881 avec à droite, la première église réformée
Place de l'église en 1900 : la deuxième église réformée avec en arrière plan, à gauche, le Raadsaal (1888) et, à droite, le second bâtiment des postes (1887)
Church Square en 1905 avec la fontaine en fonte (déplacée au zoo en 1910), l'Alexandra Building et le bâtiment Tudor qui était alors le plus grand immeuble de bureaux de Pretoria
Carte de Church square à Pretoria
1 : Monument à Paul Kruger
2 : Ancien parlement du Transvaal 1888
3 : Théâtre
4 : Banque néerlandaise (1896)
5 : Chambre des lois du Transvaal
6 : Café Riche (1905)
7: Palais de justice
8 : Reserve bank (1934) et Old Mutual Building (1929)
9 : 9: Ons Eerste Volksbank (1930)
10 : First National Bank (1934)
11 : Bâtiments Tudor (1904)
12 : Standard Bank (1934)
A : Bank of Africa (1906) et musée de la poste
B : National Bank of South Africa (1893)
C : Poste générale (1910)

La Place de l'église (Church Square en anglais et Kerkplein en afrikaans) est une place du centre historique de Pretoria, la capitale administrative d'Afrique du Sud.

Elle est située à l'intersection de l'historique church street et de Paul Kruger street.

Church square est bordée par un certain nombre d'autres bâtiments historiques datant de l'ère de la république sud-africaine du Transvaal et de l'Union sud-africaine. On y trouve le siège de la Cour suprême d'Afrique du Sud pour la province du Gauteng.

Historique[modifier | modifier le code]

Dès l'origine de la fondation de Pretoria en 1855, church square constitue le cœur politique, religieux, économique, social et civique de la ville.

Histoire patrimoniale[modifier | modifier le code]

La place s'est d'abord appelée Market Square (place du marché) avant que ledit marché ne soit déplacé dans les années 1880 sur une place désignée à l'époque sous le nom de "uitspanningsplein" (actuelle Lillian Ngoyi Square). Market square prit alors le nom de place de l'église pour désigner l'endroit où se dressait la première puis la principale église réformée de Pretoria. De style Cape Dutch, cette première église avait été construite en 1854 par les architectes William Skinner (1828-1885) et les frères Louis et Lionel Devereux, au croisement entre la place et Market street (actuelle Paul Kruger street). Consacrée en 1857, agrandie en 1865, elle brula dans un incendie en 1882.

La seconde église, Franken's church, qui inaugura réellement le nom de la place, était un bâtiment de style néo-gothique, construite par Claridge et Simmonds. Construite en 1884-1885 plus au centre de la place, elle fut entièrement démolie à la fin de l'année 1904, après que d'importantes fissures aient été constatées. Les autorités municipales, convaincues de la dangerosité de l’édifice, avait d'abord fait abattre le clocher avant de sursoir pour permettre la cérémonie funéraire et l'enterrement du président Paul Kruger le 16 décembre 1904. Plus aucune église ne fut édifiée sur church square mais la place garda son nom. Une fontaine succéda à la statue puis des sculptures et quelques années plus tard, la statue du Président Kruger.

Entretemps, en 1899, l'ensemble de la place avait été racheté par le gouvernement du Transvaal puis, après la défaite des Boers, géré par le gouvernement colonial. En 1906, la ville de Pretoria récupéra la gestion de l'ensemble de la place et s'attaqua à mettre en œuvre un nouveau plan d'urbanisme pour l'ensemble du secteur. La place elle-même est reconfigurée sur le modèle de Trafalgar Square (façade sud) et de la place de la Concorde (façade nord)[1]. À partir de 1910 et jusqu'en 1939, elle devient le carrefour et le terminus du réseau de tramway électrique, reliant church square à la gare de Pretoria, au zoo, aux Union Buildings et aux quartiers de Sunnyside et de Pretoria West. Par la suite, la place demeure le terminus du réseau de transport en commun de la ville.

En 1971, la gestion de la place est transférée au ministère des travaux publics qui se lance dans des projets contestés de renouvellement urbain, initiés précédemment par la municipalité. La construction sur la façade ouest de deux tours de 130 m de hauteur est envisagée puis abandonnée pour laisser la place à des projets visant tout autant à transformer radicalement la physionomie de la façade ouest de la place. Au prix d'un bras de fer avec l'administrateur du Transvaal, Sybrand van Niekerk et avec le premier ministre John Vorster, l'ensemble de la façade ouest, du théâtre du Capitol à l'Investment Building en passant par le Café Riche et la poste, échappent finalement à la démolition, grâce à la mobilisation de plusieurs milliers d'habitants mais aussi à la mobilisation des architectes, des historiens, des associations culturelles, des artistes, de personnalités politiques et de la presse[2],[3]. L'ensemble est finalement inscrit au patrimoine national en 1980.

Néanmoins, depuis plusieurs dizaines d'années, la place a perdu son attractivité commerciale et n'abrite déjà plus que des édifices publics, la plupart vides ou sous-occupés, à l'exception du palais de justice. Même si le Raadsaal fait l'objet d'une restauration en 1992, la place subit en contre-coups la dégradation générale du quartier de Pretoria Central à la fin des années 90 et au début des années 2000. Refuge des mendiants et des SDF à toute heure de la journée et de la nuit, elle attire cependant encore les touristes qui viennent photographier l'iconique statue de Kruger et le Raadsaal ou bien se restaurer au Café Riche (rouvert en 1994). À partir du début des années 2010, le quartier et la place font l'objet d'un programme global de rénovation urbaine visant à rajeunir les infrastructures et embellir le quartier. En 2014-2015, tout le pavement de la place est ainsi remplacé dans le cadre de la mise en place d'un nouveau système de transport en commun en bus. À cette occasion, les anciennes voies de tramways sont déterrées[4].

Un symbole politique[modifier | modifier le code]

La place de l'église de Pretoria revêtu une importance politique particulière durant une petite centaine d'année. Elle accueillit les premiers bâtiments officiels du gouvernement dont le premier parlement (1864) puis le second parlement du Transvaal (1891). C'est sur cette place que le Vierkleur, le drapeau de la république sud-africaine du Transvaal, est inauguré comme emblème de la nouvelle république boer. C'est aussi sur church square qu'est proclamée l'annexion de celle-ci à la Grande-Bretagne par Theophilus Shepstone en 1877 et que Paul Kruger se présente à ses concitoyens après son élection à la présidence.

Lors de la seconde guerre des Boers, les Britanniques officialisent sur church square leur prise de la ville en 1900.

Enfin, c'est sur cette place que sont proclamées la formation de l'Union d'Afrique du Sud en 1910 et de la République de Afrique du Sud le 31 mai 1961, marquée par l'intronisation du président Charles Swart.

Au début des années 90, la place est le lieu de rassemblement régulier des partis politiques conservateurs et des groupuscules d'extrême-droite opposés au démantèlement de l'apartheid[5],[6].

La place perd dès lors son importance politique, notamment après les élections générales sud-africaines de 1994. Elle reste un symbole fort pour l'identité culturelle afrikaner, notamment en raison de la présence de la statue de Paul Kruger qui en fait toujours un lieu de commémoration pour les mouvements identitaires afrikaners. Pour cette raison notamment, le monument à Paul Kruger, menacé par des groupes pan-africanistes d'extrême-gauche, fait l'objet depuis avril 2015 d'une protection spécifique et a été entourée d'une clôture aux pointes acérées[7],[8].

L'aménagement de la place[modifier | modifier le code]

Autour du jardin et du monument à Paul Kruger et aux Boers du Transvaal, se dressent plusieurs bâtiments historiques :

  • Le palais de Justice (1897) : construit par l'architecte néerlandais Sytze Wierda (1839-1911), siège de la cour suprême du Transvaal, hôpital militaire britannique durant la Seconde Guerre des Boers, il est le siège de trois cours pénales de justice, de six chambres civiles et d'une librairie. C'est dans ce palais de justice qu’eut lieu le procès de Rivonia en 1964Nelson Mandela fut condamné à la prison à vie.
  • Old Reserve Bank (1930-1931) au 40 church square est l'un des derniers bâtiments conçus par Herbert Baker. Il jouxte, au 38 church square, le Old Mutual Building (1929-1930).
  • Ons Eerste Volksbank (1930), ancienne banque afrikaner
  • L'immeuble de la First National bank (1934), ancienne banque Barclays, a été érigée à la place du Transvaal Mortgage and Loan Building (1890), appelé Alexandra Building de 1906 à 1934
  • Tudor Chambers (1903), construite par l'architecte anglais John Ellis. Le bâtiment a perdu sa coupole et sa sculpture en bronze au cours d’intempéries au début des années 60. Le bâtiment a été racheté et rénové en 2007 par un magnat de l'immobilier.
  • L'immeuble de la Standard Bank (1934), érigé à la place du grand hôtel de Pretoria
  • L'ancien parlement du Transvaal (Ou Raadsaal) : D'architecture néo-renaissance, il date de 1888 et fut construit par Sytze Wierda. Les armoiries du Transvaal sur le fronton furent sculptées par Anton Van Wouw.
  • L'ancien théâtre du Old Capitol (1930-1931)[9]
  • La vieille banque néerlandaise (1896-1897), banque des sud-africains néerlandais, elle cessa ses activités en 1953.
  • La chambre des lois (1893-1894).
  • le Café Riche (1904) : Construit par l’architecte néerlandais François Soff (1867-1936), l'ancien Reserve Investment Building, surmonté par la sculpture d'une chouette (d'Anton van Wouw), a pris le nom du salon restaurant qui se trouvait à l'origine au rez-de-chaussée au côté de boutiques et d'un salon de thé.
  • La poste générale (1910), troisième poste générale édifiée à cet endroit. Le bâtiment précédent édifié en 1887 avait été le premier bâtiment dédié à cette fonction.
  • Le musée de la poste, installé depuis 1996 dans le bâtiment de la National Bank of South Africa (ancienne Nationale Bank der Zuid- Afrikaansche Republiek) autrement connu sous le nom de Old Barclays building. Ce bâtiment avait été édifié en 1893 en lieu et place du Kimberley Hotel. Comme plusieurs des édifices construits à l'époque sur church square, la première pierre de l'édifice fut posé, en 1892, par le président Paul Kruger.
  • Investment Building (1906) conçu par John Johnstone Kirkness, pour la Bank of Africa, abrite également le musée de la poste.

La statue de Paul Kruger[modifier | modifier le code]

Au centre de Church square se dresse dans un jardin ouvert une statue de Paul Kruger sculptée par Anton Van Wouw d'après une commande, effectuée en 1896 par Sammy Marks (1884-1920), un financier juif sud-africain et confident de Paul Kruger, le président de la République sud-africaine du Transvaal. Au départ, Marks, qui voulait ainsi montrer sa loyauté à la république du Transvaal, avait pensé faire réaliser une statue en marbre et la faire ériger devant un bâtiment public en prenant comme modèle ce que faisaient les Britanniques avec les statues de la Reine Victoria. D'abord sceptique par ce symbolisme monarchique, Kruger accepta et opta pour que la statue fut érigée dans le parc Burghers. Mais Marks le convainquit de la faire ériger sur church square, la place centrale de Pretoria et le cœur du pouvoir politique du Transvaal[10] .

Une statue en bronze de Kruger, accompagné de 4 sentinelles boers et de 4 bas-reliefs représentant la carrière de Kruger, fut finalement sculptée en Italie et terminée en 1899. Son piédestal en granit rouge d'Écosse fut installé sur Church square en 1900, à l'ouest de l'église et en face du palais de justice. Cependant, dans l'attente de la fin de la seconde Guerre des Boers, les statues furent entreposée à Lourenço Marques. La victoire britannique acquise, la statue symbole des indépendantistes boers mit plusieurs années avant que les Britanniques n'acceptent qu'elle n'entre en Afrique du Sud mais seulement afin de favoriser la paix et la réconciliation. Toutefois, le lieu où elle devait être érigée souleva de longs débats en raison du symbole qu'elle représentait[10].

Entre-temps, sur church square, une fontaine en fonte, elle aussi financée par Marks, avait été installée à l'emplacement où était situé l'église tandis que le piédestal en granit d'écosse était démonté.

Le Prince's Park (l'ancien Volkspark) fut alors retenue pour accueillir Kruger et le piédestal en granit rouge y fut alors ré-installé pour servir de socle. La statue y est à son tour érigée en 1913 mais sans ses sentinelles et ses bas-reliefs, ces derniers ayant été subtilisés par les Britanniques. Cependant, avant même son inauguration officielle, la statue, encore couverte, est placée en symbole du souverainisme boer par des dissidents nationalistes, exclus du gouvernement du général Louis Botha qui organisent, à ses pieds dans Prince's Park, une réunion de masse en soutien à James Barry Hertzog. La statue est finalement inaugurée quelques mois plus tard par le général Botha[10].

Durant les 12 années qui suivent, des voix réclament qu'elle soit déplacée sur church square et que les Britanniques restituent les bas-reliefs et les éléments manquants[10].

Exactement un siècle après sa naissance, le 10 octobre 1925, la statue de Paul Kruger est érigée à un nouvel emplacement, plus près du centre-ville, devant la gare de Pretoria et Market street (plus tard rebaptisé Paul Kruger street), l'artère urbain qui mène à church square. Pour la première fois, l'ensemble monumental est enfin complet. Les 4 sentinelles boers et les bas-reliefs ont été restitués, grâce à l'ancien premier ministre, Jan Smuts, qui joua un rôle majeur pour les retrouver et les faire rapatrier depuis le mémorial de la guerre au Collège de Chatham. Quant au déplacement de la statue de Oom Paul depuis Prince's Park, il a été obtenu par l'arrivée au pouvoir l'année précédente de James Barry Hertzog et d'une majorité également favorable au conseil municipal de Pretoria.

Toutefois, de nombreuses personnes et de nombreux organismes culturels continuèrent par la suite à manifester leur mécontentement sur le site choisi et se montrèrent déterminés à ce que la statue soit déplacée de nouveau pour être ériger au centre de church square. En 1939, le conseil municipal adopta une résolution demandant ce transfert mais la seconde Guerre mondiale stoppa tout transfert par crainte de débordements nationalistes anti-britanniques.

La victoire de Daniel François Malan en 1948 relança l'idée du transfert de la statue de Kruger vers le cœur politique de la Pretoria.

Le 10 octobre 1954, jour de l'anniversaire de la naissance de Kruger, la statue est finalement installée sur Church square où elle est érigée sur un nouveau socle. Le programme de la cérémonie d'inauguration s'étale sur 3 jours. Les symboles britanniques sont pour l'occasion recouverts et le drapeau du Transvaal hissé en haut des mats. Plusieurs milliers de personnes assistent à l'évènement dont le gouverneur-général, Ernest George Jansen et le premier ministre, DF Malan, qui effectue à cette occasion son dernier acte politique, avant la démission de toutes ses fonctions officielles.

Les bâtiments de la place[modifier | modifier le code]

Ancienne configuration architecturale[modifier | modifier le code]

Configuration actuelle de Church square[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Tom Andrews, Place and street names of Pretoria, 1999, p 174
  2. Chronique de la façade ouest, Pretoriania, 1975
  3. Chronique de la façade ouest (suite), Pretoriania, 1975
  4. Old tram tracks around Church Square, 11 juin 2014
  5. White supremacists protest South African racial reforms, United Press International, 15 février 1990
  6. South Africa's right-wing holds first joint referendum rally, United Press International, 7 mars 1992
  7. Kruger statue in Pretoria defaced again, Business Day, 6 octobre 2015
  8. Protection Placed Around Paul Kruger Statue, Gallo Image
  9. The Capitol Theatre
  10. a, b, c et d Pieter Labuschagne Memorial complexity and political change: Paul Kruger’s statue’s political travels through space and time

Liens externes[modifier | modifier le code]