Christopher Landon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Christopher Landon
Nom de naissance Christopher Guy Landon
Naissance
West Byfleet (en), Surrey,
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Décès (à 50 ans)
Frognal (en), Hampstead, Borough londonien de Camden, Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Anglais britannique
Genres

Christopher Landon, né le à West Byfleet (en), dans le comté du Surrey, en Angleterre, et mort le à Frognal (en) (Hampstead) dans le Borough londonien de Camden, est un écrivain et un scénariste britannique, auteur de roman policier et de roman d'espionnage.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il fait des études au Lancing College (en) et au Clare College de l'université de Cambridge. À la fin de ses études, il travaille à la bourse de Londres. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il s'engage dans un corps d'ambulanciers. Il est affecté en Afrique du Nord, puis transféré en Norvège avec le grade de major. Après la guerre, il travaille à nouveau à la bourse, puis, à partir de 1955, se consacre à l'écriture à plein temps.

En 1953, il publie son premier roman A Flag in the City en utilisant ses souvenirs de guerre. En 1955, paraît Stone Cold Dead in the Market, où il utilise cette fois ses souvenirs de la bourse de Londres. En 1957, il publie Ice Cold in Alex, un thriller situé dans le désert de Libye pendant la guerre, qu'il adapte pour le film britannique Le Désert de la peur (en), réalisé par J. Lee Thompson et sorti en 1958.

Deux têtes pour un seul traître (The Mirror Room) suit en 1960. « Il s'agit d'un roman d'espionnage intelligent en partie situé à Berlin-Est » selon Henri-Yvon Mermet[1]. Quand on est mort (Dead Men Rise up Never), publié en 1963, est un roman posthume après le décès accidentel de l'auteur en 1961 causé par l'absorption d'alcool et de barbituriques.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • A Flag in the City (1953)
  • Stone Cold Dead in the Market (1955)
  • Hornet’s Nest (1956)
  • Ice Cold in Alex (1957)
  • The Shadow of Time (1957)
  • The Mirror Room (1960)
  • Dead Men Rise up Never (1963)

Filmographie[modifier | modifier le code]

À la télévision[modifier | modifier le code]

Au cinéma[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cité dans SN Voyage au bout de la Noire (additif mise à jour 1982-1985) p. 95

Liens externes[modifier | modifier le code]