Chazeuil (Allier)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chazeuil.

Chazeuil
Chazeuil (Allier)
L'Allier au pont de Chazeuil.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Allier
Arrondissement Vichy
Canton Saint-Pourçain-sur-Sioule
Intercommunalité Communauté de communes Entr'Allier Besbre et Loire
Commune Varennes-sur-Allier
Géographie
Coordonnées 46° 19′ 47″ nord, 3° 23′ 14″ est
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Allier

Voir sur la carte administrative de l'Allier
City locator 15.svg
Chazeuil

Géolocalisation sur la carte : Allier

Voir sur la carte topographique de l'Allier
City locator 15.svg
Chazeuil

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Chazeuil

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Chazeuil

Chazeuil est un village de la commune de Varennes-sur-Allier, situé à environ 2 km au nord du centre-bourg, à la limite de la commune de Saint-Loup. Le village est traversé par la RN 7 et par la ligne de chemin de fer de Paris à Clermont Ferrand. À cet endroit se trouve le carrefour entre la RN 7 et la RD 46 (ancienne RN 146) menant à Saint-Pourçain-sur-Sioule ; un aménagement récent lié au contournement routier de Varennes-sur-Allier a permis de supprimer le passage à niveau qu'empruntait la route de Saint-Pourçain. Vers le sud-est, la RD 268 aboutit à Créchy.

Histoire[modifier | modifier le code]

Avant la Révolution, un péage existe à cet endroit sur l'Allier[1] ; il appartenait pour moitié au prince de Condé, bénéficiaire du domaine du Bourbonnais, et pour moitié au seigneur de Chazeuil[2].

Sous l'Ancien Régime, Chazeuil est une paroisse. Au début de la Révolution, les paroisses de Chazeuil, Varennes et Vouroux sont réunies pour former une unique commune.

En juin 1940, le pont de Chazeuil (route de Saint-Pourçain) a sauté, comme plusieurs autres ponts sur l'Allier. La circulation ne fut rétablie qu'en mars 1942, et seulement pour les véhicules de moins de 12 tonnes[3].

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Deux monuments se dressent sur les hauteurs dominant la vallée de l'Allier, à l'est de la localité :

  • la chapelle Notre-Dame de la Ronde[4] (construction commencée au XIe siècle et continuée au siècle suivant). C'est le plus ancien monument de la commune de Varennes-sur-Allier. La chapelle est de plan longitudinal sans transept. La nef est couverte d'une charpente ; elle est continuée par un chœur constitué d'une travée plus étroite et plus haute, voûtée en berceau et terminée par une abside. Un clocher-mur repose sur le chœur, à la limite de la nef. La chapelle abrite une statue de la Vierge à l'enfant[5] en bois marouflé polychrome (XIIe siècle) ; elle était l'objet d'un pèlerinage avant la Révolution[6].
  • le château de Chazeuil[7] (XIXe siècle). Le château actuel, bâtisse imposante de style néo-Louis XIII, a remplacé le château édifié au XVIIe siècle, dont il ne reste que les cuisine et le pavillon nord. Il est dû à l'architecte moulinois Jean Moreau. Le château appartient à la branche bourbonnaise[8] de la famille de Chavagnac, à laquelle il est venu par son alliance avec la famille Devaulx de Chambord, qui avait acquis la terre de Chazeuil en 1817.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le montant est de 4 sols par bateau, en vertu d'un arrêt du Conseil du 23 février 1726. Éphémérides du citoyen, ou Bibliotheque raisonnée des sciences morales et politiques, t. V, 1775, p. 17 (en ligne).
  2. Anne Conchon, Le péage en France au XVIIIe siècle : les privilèges à l’épreuve de la réforme, Institut de la gestion publique et du développement économique, 2002, p. 81 (en ligne.
  3. André Sérézat, Et les Bourbonnais se levèrent : témoignage et contribution à l'histoire de la résistance dans l'Allier, Créer, 2018, p. 72.
  4. Site de l'Observatoire du patrimoine religieux.
  5. 83 cm de hauteur ; 32,5 cm de largeur.
  6. Inventaire des sanctuaires et lieux de pèlerinage chrétiens en France.
  7. René Germain (dir.), Dominique Laurent, Maurice Piboule, Annie Regond et Michel Thévenet, Châteaux, fiefs, mottes, maisons fortes et manoirs en Bourbonnais, Éd. de Borée, , 684 p. (ISBN 2-84494-199-0), p. 631-632.
  8. Il s'agit de la branche qui a donné son nom à l'hôtel de Chavagnac à Moulins.