Chaz Bono

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bono (homonymie).
Chaz Bono
Chaz Bono (34980525366).jpg
Biographie
Naissance
Nom de naissance
Chastity Sun BonoVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Père
Mère
Fratrie
Elijah Blue Allman (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Site web

Chaz Salvatore Bono[1] (né le ) est un militant américain, écrivain, musicien et acteur. Il est l'enfant unique des artistes américains Sonny et Cher[2],[3].

Bono est un homme trans. En 1995, plusieurs années après avoir été outé en tant que lesbienne par la presse tabloid, il s'est publiquement auto-identifié comme telle dans un magazine mensuel gay américain, The Advocate. Il a parlé du processus de coming out concernant soi-même et les autres dans deux livres : Family Outing: A Guide to the Coming Out Process for Gays, Lesbians, and Their Families (1998) évoquant son propre coming-out, et le mémoire The End of Innocence (2003) qui traite de son outing, sa carrière de musicien, et de la mort de son amie Joan d'un lymphome non hodgkinien[4].

Entre 2008 et 2010, Bono a effectué une transition de genre female-to-male. Dans Entertainment Tonight (juin 2009), il a expliqué que sa transition avait commencé un an avant[5]. En mai 2010, il a légalement changé son genre et son prénom[6]. Un documentaire sur l'expérience de Bono, Becoming Chaz, a été projeté  au Sundance Film Festival en 2011 et plus tard, il a fait ses débuts à la télévision sur OWN: Oprah Winfrey Network[7].

En ce qui concerne sa carrière d'acteur, Bono est principalement connu pour avoir joué dans deux saisons de la série télévisée d'anthologie horrifique, American Horror Story. Il interprète un acteur, Brian Wells, dans la sixième saison, Roanoke, et l'employé d'un supermarché, Gary Longstreet, dans la septième saison, Cult.

Enfance[modifier | modifier le code]

Chaz Bono avec son père Sonny Bono en 1974.

Bono est né à Los Angeles, Californie, enfant unique de Cher et Sonny Bono du duo pop Sonny & Cher, stars de la TV d'une chaîne de divertissement dans laquelle le jeune enfant apparait souvent. Bono était surnommé Chastity Sun Bono après le film Chastity, qui a été produit par Sonny et dans lequel Cher (dans son premier rôle pour un long métrage) a joué le rôle d'une femme bisexuelle[8].

Bono a fait son coming-out en tant que lesbienne à ses parents à l'âge de 18 ans. Dans Family Outing, Bono a écrit qu'« étant enfant, j'avais toujours senti qu'il y avait quelque chose de différent chez moi. Je regardais les autres filles de mon âge et je me sentais étranger à leur intérêt pour la mode, pour savoir quel garçon de la classe était le plus mignon, et qui ressemblait la plus à Christie Brinkley. Quand j'ai eu 13 ans, j'ai finalement trouvé un nom pour définir exactement de quelle manière j'étais différent. J'ai réalisé que j'étais gay. »[9].

Groupe de musique « Ceremony »[modifier | modifier le code]

Bono a commencé une carrière de musicien en 1988 avec son groupe Ceremony[4], avec lequel il a sorti un album, Hang Out Your Poetry, en 1993. Le groupe comprenait Bono en chant, guitare acoustique, et percussion. Les autres membres étaient Steve March Tormé (chœur), Heidi Shink a.k.a. Chance, Pete McRae, Steve Bauman, Louis Ruiz, and Bryn Mathieu. Toutes les chansons du groupe (excepté une seule) ont été écrites ou co-écrites par Bono, Shrink, et Mark Hudson. Ils n'ont utilisé aucun synthétiseurs ou effets numériques sur l'album ; Shrink a noté, « Nous avons tourné le dos à la technologie. [...] Nous avons pris la musique que nous aimons et l'avons rajeunie. »[10] Les critiques de l'album étaient plutôt mitigées, avec Roch Parisien de Allmusic décrivant Hang Out Your Poetry comme légèrement pop psychédélique des années 1990, « agréable, accessible, bien produit »[11].

Les musiques « Could've Been Love » et « Ready for Love » ont été libérés de l'album pour en faire des singles. Sonny et Cher ont également enregistré les chœurs pour la piste « Livin' It Up » de l'album.

Militantisme LGBT[modifier | modifier le code]

En avril 1995, Bono a fait son coming-out en tant que lesbienne dans une interview de The Advocate, un magazine gay et lesbien[12]. Le livre de 1998 Family Outing détaille le coming out de Bono de cette façon : « catapulted me into a political role that has transformed my life, providing me with affirmation as a lesbian, as a woman, and as an individual. »[13] Dans le même ouvrage, Bono a rapporté que Cher, qui était à la fois une icône gay et un allié des communautés LGBT, était assez mal à l'aise avec les nouvelles au début »[14] avant de se réconcilier en ces termes : « En août 1996, un an après avoir fait publiquement mon coming-out, ma mère avait tellement progressé qu'elle avait accepté de « sortir » elle-même en faisant la couverture de The Advocate en tant que mère, fière de sa fille lesbienne. »[13] Cher est, depuis, devenue une militante porte-parole des droits LGBT.

La relation entre Bono et son père est devenue tendue après que Sonny est devenu représentant républicain de Californie. Les divergences concernant leurs opinions politiques les ont séparés, et ils ne s'étaient plus parlé depuis plus d'un an avant l'accident fatal de ski de Sonny, en janvier 1998[12].

Bono a travaillé comme grand écrivain pour The Advocate[4]. En tant que militant social, Bono est devenu porte-parole du Human Rights Campaign, promouvant le National Coming Out Day, la campagne pour la réélection du président des États-Unis Bill Clinton, la campagne contre la Defense of Marriage Act, et a servi à l'Entertainment Media Director pour le Gay and Lesbian Alliance Against Defamation (GLAAD)[4]. Bono était capitaine d'équipe du Celebrity Fit Club 3 (2006) et a été soutenu par sa petite amie Jennifer Elia, qui a orchestré les séances d'exercices et de formations[5],[15].

Transition[modifier | modifier le code]

Aux alentours de 2008, Bono a commencé sa transition physique et sociale, ce qui avait été confirmé, en juin 2009, par son publiciste[5], qui a identifié le nom préféré de Bono Chaz Bono et a dit : « L'espoir de Chaz est que son choix de transition ouvrira les cœurs et les esprits du public sur cette question, tout comme son coming-out l'a fait. »[16] Le GLAAD et la Empowering Spirits Foundation étaient prompts à offrir leur soutien[17]. L'acte juridique de Bono a été achevé le , quand un tribunal de Californie a accordé sa demande de changement de sexe et de nom. Il a choisi le nom « Chaz Salvatore Bono » en l'honneur de ses parents[6],[18]. Bono a réalisé Becoming Chaz, un film documentaire sur sa transition dont l'avant-première a été projetée en 2011 au Sundance Film Festival. OWN: Oprah Winfrey Network a acquis les droits du documentaire et a fait ses débuts le .

En septembre 2011, il a participé à la 13e saison de la version américaine de Danse avec les Stars, jumelé avec la danseuse professionnelle Lacey Schwimmer[19]. Le duo a été éliminé le 25 octobre 2011[20]. Ce fut la première fois qu'un homme ouvertement trans a joué à la télévision pour un grand spectacle sans rapport avec le fait d'être transgenre[21].

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • 1973 : The Sonny and Cher Comedy Hour : lui-même (1 épisode)
  • 1976-1977 : The Sonny and Cher Show : lui-même (5 épisodes)
  • 1994 : Bar Girls : Scorp'
  • 1997 : Ellen : Le modérateur (1 épisode)
  • 2004 : Fronterz : lui-même

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Family Outing (with Billie Fitzpatrick) (1998). Little, Brown and Company. p. 272. (ISBN 978-0316102339)
  • The End of Innocence: A Memoir (with Michele Kort) (2003). p. 232. (ISBN 978-1555837952)
  • Transition: The story of how I became a man (with Billie Fitzpatrick) (2011). New York: Dutton. (ISBN 978-0525952145)
  • Transition: Becoming Who I Was Always Meant to Be (with Billie Fitzpatrick) (2012 paperback). Plume. p. 272. (ISBN 978-0452298002)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Cher's son now officially a man », BBC News,‎ (lire en ligne)
  2. (en) « Chastity Bono Undergoing Gender Change », TV Guide,‎ (lire en ligne)
  3. (en) « Chastity Bono is Chaz Bono », Right Celebrity,‎ (lire en ligne).
  4. a b c et d (en) Lydia Marcus, « Interview with Chastity Bono », AfterEllen,‎ (lire en ligne[archive du ]).
  5. a b et c "Chaz Bono", June 15–16, 2009, Entertainment Tonight.
  6. a et b (en) « Chaz Bono granted gender and name change », Fox News Channel,‎ (lire en ligne)
  7. « Chaz Bono Documentary To Debut on OWN | Access Hollywood – Celebrity News, Photos & Videos », Access Hollywood (consulté le 14 novembre 2011).
  8. Bryant, Wayne, M. (1996).
  9. (en) Chaz (as Chastity) Bono et Fitzpatrick, Billy, Family Outing, New York, Little, Brown, (ISBN 0-316-10233-4), vii.
  10. « Internet Archive Wayback Machine » [archive du ], Web.archive.org, (consulté le 14 novembre 2011)
  11. Roch Parisien, « Hang Out Your Poetry », AllMusic.
  12. a et b (en) Donna Freydkin, « Chastity Bono opens up about coming out », CNN,‎ (lire en ligne).
  13. a et b (en) Chaz (as Chastity) Bono et Fitzpatrick, Billy, Family Outing, New York, Little, Brown, (ISBN 0-316-10233-4), viii.
  14. (en) Chaz (as Chastity) Bono et Fitzpatrick, Billy, Family Outing, New York, Little, Brown, (ISBN 0-316-10233-4), p. 207.
  15. (en) « I prefer him as a man: Chaz Bono's girlfriend Jennifer Elia speaks out about his sex change as the pair discuss wedding plans | Mail Online », Dailymail.co.uk, London,‎ (lire en ligne).
  16. (en) « Chastity Bono Undergoing Gender Change », seattlepi.com,‎ (lire en ligne).
  17. « ESF Applauds Chastity Bono's Gender Transition Announcement » [PDF], Empowering Spirits Foundation Press Release, (consulté le 11 juin 2009).
  18. (en) « Chaz Bono, Cher's child, becomes a man after Southern Californian judges grants gender change », Herald Sun,‎ (lire en ligne).
  19. (en) « BBC News – Cher berates 'bigots' attack on son's role in TV show », BBC,‎ (lire en ligne).
  20. (en) Allison Corneau, « Dancing With the Stars: Chaz Bono Sent Home », Us Weekly,‎ (lire en ligne).
  21. « 14 Reasons That Made 2011 Great for Trans People », Advocate.com, (consulté le 5 octobre 2013).

Liens externes[modifier | modifier le code]